Contenu | Menu | Recherche

Anything that provides an alternative to popular commercial mass media can't be all that bad (Hewitt)

First Contact

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 144 pages à couverture souple.

Description

First Contact décrit les relations entre les Imprégnés et les différentes organisations humaines liées au surnaturel. Il synthétise de nombreux éléments des suppléments Hunters Hunted (depuis révisé sous le nom Hunters Hunted II), Project Twilight, The Inquisition, The Autumn People, Mediums et Halls of the Arcanum. Le supplément se focalise sur les raisons et les conséquences d’un “premier contact” entre les personnages Imprégnés et une de ces organisations.

Après un recueil fictif de dossiers et d’e-mails au sujet de Doctor119 (6 pages), une nouvelle de 8 pages, Hunters Hunted (clin d’œil au supplément éponyme), montre comment ce fameux exterminateur va croiser le FBI lors d’une mission.

L’Introduction (4 pages) explique le contenu du livre et renvoie aux autres suppléments précédemment cités pour plus d’information. Les auteurs insistent sur le fait que les Messagers n’imprègnent pas des membres de telles organisations.

Contrairement aux autres suppléments de la gamme, la majorité du livre n’est pas composé de récits subjectifs.

Dans Chapter 1 : The Inquisition (22 pages), l'ouvrage détaille l’histoire et les objectifs d’une organisation secrète de l’Église Catholique qui chasse les monstres, la Société de Léopold. Un échange d’e-mails entre plusieurs exterminateurs retracent les rencontres tendues et hésitantes entre eux et un groupe d’Inquisiteurs. La tempête qui secoue le monde des morts, (déjà expliquée dans le Guide du Conteur et dans Les Mort-Vivants), est l’un des sujets de discussion. De nombreux encadrés résument les différentes sous-factions de la Société de Léopold. Enfin, des règles synthétiques sont données pour créer des PNJs Inquisiteurs avec leurs pouvoirs, ainsi que deux exemples de personnages.

Par contre, Chapter 2 : Project Twilight (22 pages) ne détaille pas d’organisation particulière mais développe une méthode de création d’agence gouvernementale secrète à destination du Conteur. Le terme “Project Twilight” ou “Twilight Agency” désigne une faction chassant le surnaturel, financée par un État. Les auteurs donnent des conseils pour déterminer ses objectifs, sa connaissance du surnaturel, ses ressources et la façon dont cette agence pourrait réagir face à des Imprégnés. Quelques exemples concrets et courts e-mails fictifs d’ambiance complètent le tout.

Puis Chapter 3 : The Arcanum (22 pages) décrit une organisation destinée à observer et étudier le surnaturel, ayant des succursales tout autour du monde. L’histoire et les difficultés actuelles de l’Arcanum sont expliquées, ainsi que les raisons qui pousseraient les Imprégnés à rencontrer ses chercheurs (ou inversement). Chaque race surnaturelle est passée en revue selon les critères de l’organisation, avant que les auteurs concluent sur l’utilité de la collaboration entre les deux factions. Un portrait détaillé d’un chercheur de l’Arcanum complète le tout.

Vient alors Chapter 4 : The Dauntain (22 pages) qui détaille une race de gobelins chassant sa propre engeance, et pouvant donc être des alliés des Imprégnés. Les Dauntain n’assument pas leur nature de Cauchemars et redirigent leur frustration en traquant les Changelins. Les auteurs expliquent quelles sont leurs raisons (pouvoir, oubli, revanche, rédemption, etc) et les liens, positifs ou négatifs, qu’ils pourraient tisser avec les exterminateurs. Le premier contact et ses conséquences sur les deux factions sont examinées en détail. Enfin, deux Dauntain sont décrits.

Enfin Chapter 5 : Secret Societies (35 pages) décrit plusieurs autres factions mineures :

  • Le destin du Cercle Orphique, (déjà mis en scène dans Les Mort-Vivants) est expliqué : cette secte composée de vampires et autres nécromants souhaitait dominer le monde des morts. Après une grande cérémonie catastrophique qui conduit à la destruction de la majorité d’entre eux (étant donné la tempête terrifiante qui secouait l’Outremonde), seuls quelques survivants sont des cibles potentielles. Leur ancienne forteresse est brièvement décrite.
  • Les Benandanti sont une vaste lignée de mortels capables naturellement de franchir le Voile grâce au voyage astral. On trouvait plusieurs Benandanti dans le Cercle Orphique. La grande tempête de l’Outremonde les a considérablement affaiblis.
  • La National Security Agency est une agence d’espionnage américaine qui surveille le territoire américain. Une faction interne est au courant de l’existence du surnaturel et a commencé à développer et installer des technologies capables de repérer les vampires et autres manifestations étranges. Les possibles liens entre la NSA et les Imprégnés (Hermites surtout) sont développés.

Le livre se conclut par trois pages de publicité pour la gamme.

Cette fiche a été rédigée le 10 décembre 2013.  Dernière mise à jour le 4 octobre 2016.

Critiques

batronoban  

Voilà un excellent supplément pour étoffer l'ambiance conspirations du jeu. On nous donne des conseils et des règles pour créer des organisations (notez que vous en avez aussi dans le Storyteller Handbook) et surtout plein de background sur des agences secrètes existantes.

Je me suis régalé à lire les témoignages et débats "in character" des exterminateurs étonnés ou inquiets de rencontrer des Inquisiteurs (et inversement). C'est un bon exemple de l'utilité du livre : j'ai maintenant un exemple détaillé de ce qui peut se passer lorsque deux groupes secrets se rencontrent, et qu'ils sont sur leurs gardes tous les deux. Alors qu'ils sont théoriquement du même "côté". Il y a plein de matière à mettre dans des scénarios.

J'ajoute également les mystères liés à la tempête fantôme qui se répercutent sur beaucoup de livres de Hunter, et qui montrent les conséquences sur le monde des vivants - et bien sûr sur la chasse. Le Cercle Orphique, tout ça, ça me donne furieusement envie d'écrire un scénario. Et de faire découvrir toute l'histoire de cette tempête par les joueurs.

J'ai découvert aussi la faction bizarre des Changelings, ça donne quelque chose d'étonnant et d'original. Bien vu !

Niveau forme, c'est plutôt moyen/bon, papier un peu sombre pour l'impression, mais peut être que c'est juste mon exemplaire. 

4 donc, car c'est un supplément à mon avis très, très utile pour qui n'a pas les suppléments cités dans la fiche et une bonne synthèse de toute manière avec de bons outils.

Critique écrite en décembre 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques