Contenu | Menu | Recherche

Etre heureux est un devoir. Etes-vous heureux ?

Esoterror Factbook (The)

.

Références

  • Gamme : Esoterroristes / Esoterrorists (The)
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Pelgrane Press
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mai 2009
  • EAN/ISBN : 978-1-934859-28-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre broché de 150 pages

Description

The Esoterror Factbook se veut avant tout un cadre de campagne à l’attention des meneurs mais surtout des joueurs. De ce fait, il est écrit sous la forme de six dossiers à l’attention des agents de terrain de l’Ordo Veritatis (OV). Ces dossiers pouvant tomber aux mains de l’ennemi, les rapports ne contiennent aucune information pouvant saper la sécurité physique des agents de l’OV ou celle de l’OV elle-même. On n'y trouvera par exemple aucune information quant à l’organisation hiérarchique de l’OV ou la localisation de ses centres.

Après une courte présentation de l’ouvrage, le premier dossier, Operations Manual, présente en 35 pages ce que doivent savoir les agents de l’OV quant à ses procédures et son organisation. Les premiers chapitres abordent successivement :

  • le repérage des manifestations potentielles d’ésoterrorisme (4 pages)
  • quelques règles pour gérer les investigations, les interrogatoires et les rencontres hostiles (4 pages)
  • les techniques de Veil-out (5 pages)
  • le code de l’éthique et les conséquences de son non-respect ou d'utilisation de méthodes contestables (4 pages)

Les chapitres suivants couvrent plus rapidement la gestion de la santé mentale des agents de terrain, les communications à l’intérieur de l’OV, le recrutement des agents et leur remplacement. Les protocoles de contre-surveillance visant à protéger les agents et leur véritable identité sont ensuite détaillés sur 5 pages. Pour finir, le dossier aborde la question des alliés ne connaissant pas l’organisation lors des enquêtes.

Le dossier suivant (18 pages) est consacré aux Special Suppression Forces (SSF) qui sont le bras armé de l’Ordo Veritatis. Les premières pages abordent la mission des SSF, leur recrutement et leur entraînement. De même, sont expliquées les conditions dans lesquelles on fait appel à leurs services et la façon dont on peut soumettre une requête d’assistance des SSF.

La seconde partie de ce dossier (10 pages) est dédiée aux règles optionnelles de combat. En particulier :

  • la gestion des armes automatiques
  • les tirs visés
  • les coups critiques
  • les manœuvres d’évasion
  • les attaques supplémentaires
  • les feintes
  • les grenades
  • les arts martiaux
  • les armes non-létales
  • l’attaque à outrance
  • se jeter dans un combat en cours
  • les snipers
  • la spécialisation
  • les tirs de barrage

Le dossier se conclut par 4 pages de conseils pour créer et jouer des scénarios dédiés aux SSF. Il est notamment conseillé, selon le type de scénario, d’adapter le rafraîchissement de certains pools de compétences générales après chaque scène plutôt qu’une fois par jour.

L’Ennemi est le sujet des 36 pages du dossier suivant. Le dossier commence par le financement des cellules ésoterroristes (1 page), puis sont présentés les profils psychologiques types des ésoterroristes et les méthodes utilisées par l’ennemi pour leur recrutement (6 pages). Les 2 pages suivantes sont consacrées aux communications intra et extra cellulaires telles qu’observées par l’OV, ainsi qu’à l’apparente inexistence d’un leadership ésoterroriste.

Dix cellules suspectées puis treize ésoterroristes présumés sont ensuite présentés en détail sous forme de rapports internes de L’OV (29 pages). Outre le fait de donner un "visage" à l’ésoterrorisme, ces rapports ont aussi pour fonction de donner envie aux joueurs d’enquêter sur ces agents ou ces cellules.

De la même façon, le dossier suivant présente, en 10 pages, huit agents non-affiliés. Il s’agit de personnes ayant probablement conscience de l’existence du complot ésoterroriste ou de l’Outer Dark et qui, soit luttent de façon indépendante sans être nécessairement conscient des dommages qu’ils infligent à la membrane, soit profitent de la situation.

Le dernier dossier à destination des joueurs et des meneurs (17 pages) est consacré aux lieux de terreur, là où la membrane a été très fortement endommagée.

La membrane est le sujet d’un rapport de 2 pages. Y sont présentés les mesures de sa perméabilité durant les 100 dernières années, les causes de sa fragilisation mais aussi les moyens de repérer ses lieux et de réparer la membrane. Ensuite, onze lieux où la membrane est particulièrement perméable sont présentés. Il peut s’agir de lieux où des actes horribles ont été perpétrés, comme par exemple un ancien camp de détention en Angola, mais aussi des lieux d’une grande "bizarrerie".  Chaque description inclut une description du lieu, son statut d’un point de vue sécurité, l’origine des dommages à la membrane, et un statut ou des recommandations opérationnels.

Le dernier dossier (25 pages) est dédié au seul meneur de jeu. Tout d’abord, 8 pages sont consacrées aux conseils et méthodes pour créer ses propres scénarios ou campagnes, puis 18 pages à un scénario de type SSF. La dangerosité du lieu, la Birmanie aux mains d'une junte corrompue, impose l’envoi d’une équipe de SSF plutôt qu’une équipe  d’investigateurs traditionnels. Les agents seront infiltrés pour enquêter sur les agissements d’une ONG après le passage du cyclone Nargis.

Un appendice, un glossaire et un index occupent les deux dernières pages de l’ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 14 juin 2009.  Dernière mise à jour le 15 juin 2009.

Critiques

tauther  

Le background d'Esoterroristes était très mince, comme pour servir de prétexte à des scénarios d'enquête à la X-files, ou peut-être plus simplement servir de support de démo au système Gumshoe. Le factbook lui donne enfin toute l'épaisseur qu'il mérite. Visiblement Robin Laws a peaufiné ses idées et a donné à l'ensemble la cohérence et la maturité nécessaires pour pouvoir offrir une belle alternive "tentacule-free" à Delta Green.

Les quelques règles supplémentaires pour le combat sont bienvenues pour le rendre un peu plus crunchy et entérinent sans aucun doute des options auquelles étaient arrivés les amateurs du système. En ce qui concerne la forme et le style, rien à redire, un livre agréable à lire. Les seules erreurs que j'ai noté ne concernent que le niveau de certains titres (les utilisateurs de traitement de texte comprendront).

Les esprits chagrins feront remarquer que les 150 pages de supplément auraient du faire partie du livre de base. J'en conviens. Le factbook contient ce qui faisait défaut aux 88 pages aérées du livre de base, et est en par conséquent l'indispensable compagnon.

Si vous aimez Gumshoe, et que ce théme à la X-files un peu glauque vous botte, mais qu'Esoterroristes vous avez laissé un petit gout d'inachevé, donnez une chance à ce supplément qui devrait vous plaire. En tout cas, je me félicite de la lui avoir donnée.

Critique écrite en juin 2009.

FabriceB  

Excellent, tout simplement. Au départ, j'avais acheté ce livre pour les suppléments techniques associés aux phases de combat, juste pour voir ce que la gamme officielle Gumshoe pouvait proposer sur le sujet. Au final, c'est la partie qui m'a le moins intéressé, car bien qu'étant utile et intéressante, elle est éclipsée par le reste.

C'est simple, ce que j'ai lu ici me fait dire que les amoureux transis de Delta Green devraient venir jeter un petit coup d'oeil sur ce qui se trame dans certaines parties du globe, histoire de vraiment flipper. Car ces pages fourmillent de paranoïa et de claustrophobie, mais de façon plus malsaine (voire adulte) que dans le monde des machinations poulpiques. A ce titre,  deux parties ont particulièrement retenu mon attention : deux galeries de lieux et de personnages qui incarnent tout ce qu'un joueur normal un peu sain d'esprit a envie de combattre. Mention spéciale aux personnages qui sont tellement fous (sous des aspects parfois normaux, qui a dit comme dans la vraie vie?) que la seule lecture de ces quelques pages donne froid dans le dos.

Amateurs de folie contemporaine avec un socle sérieux sur lequel poser du fantastique, voici un vrai livre de chevet bien écrit et fort consistant!

Critique écrite en septembre 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques