Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, tout le jdr, rien que le jdr (levez la main droite et dites je le jure)

Engel

.

Références

  • Gamme : Engel
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Sword & Sorcery Studio
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2002
  • EAN/ISBN : 1-58846-123-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 272 pages format US à couverture rigide.

Description

Ce livre de base est divisé en deux parties : une partie contenant le background et une partie contenant les règles.

Dans la première partie, on apprend progressivement tout ce qu'il y a à savoir sur l'histoire de l'Europe de nos jours à 2654, avec le détail de l'ouverture des six premiers sceaux de l'apocalypse (peste, guerre, famine, etc.) - cette historique "officiel" est ponctué par des notes en marge écrites par un "hérétique" qui soulignent les contradictions de la doctrine officielle et qui laissent penser que l'Eglise Vaticine cache peut-être quelque chose à ce sujet. L'histoire laisse néanmoins bon nombres de mystères à éclaircir.

L'univers de jeu est ensuite détaillé, chapitre par chapitre, en commençant par les conditions météorologiques actuelles. Joueurs, vous pouvez compter sur de la pluie, il pleut beaucoup sur l'Europe du 27ième siècle. Par la suite ce sont l'économie, les classes sociales, l'art, les vêtements, les Himmels (fantastiques forteresses établies par l'Eglise Vaticine), l'organisation de l'Eglise ainsi que le dogme officiel, les templiers (guerriers au service de l'Eglise), les Grimriders (qui collectent le dixième des enfants des villages en guise d'impôt), les sites sacrés, les sectes et les cultes interdits, et même les jours de fête qui sont passés en revue...

Vient ensuite un chapitre "consécration" qui contient tout ce qu'il y a à savoir sur les Enges, leur arrivée sur terre, les ordres angéliques et leurs particularités : michaelites, gabrielites, raphaelites, urielites et ramielites.

La partie "background" est terminée par un court chapitre sur les amis et ennemis des Enges. Il y a seulement deux "types" de Dreamseed décrits dans cette section.

La partie "règles" présente le système de jeu qui est basé sur le système D20. Il est possible de jouer 5 classes d'Enges (une par ordre angélique) et les six classes d'humains.

En plus des habituels dons ("feats") et compétences ("skills"), les Enges disposent de pouvoirs spéciaux ("potestates") qui sont utilisés de la même façon que des compétences et qui coûtent des points de vie à chaque utilisation. Détail amusant : le pouvoir de guérison des raphaelites leur coûte également des points de vie.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 26 mars 2010.

Critiques

Dracolys  

J'attendais ce jeu avec impatience...
Déjà j'aime plutôt le jeu sur le thème de l'apocalypse et des anges en général, mais un jeu que White Wolf prend la peine de traduire de l'Allemand et qui arrive dans nos contrés avec une réputation établie méritait sûrement qu'on s'y attarde.

Pourtant, le résultat est un peu décevant. L'univers est visiblement solide, la description qui en est faite est relativement détaillée mais il apparaît vite qu'il manque beaucoup, mais alors beaucoup d'éléments, au point qu'il me paraît vraiment difficile de faire jouer plus qu'une introduction au jeu avec le livre de base. On sait par exemple très peu de choses sur l'ennemi principal, les dreamseeds (ce qui est quand même un comble) et même si on soupçonne que le jeu récèle de nombreux secrets et de nombreuses subtilités qui permettront certainement de faire jouer des scénarios vraiment croustillants, on n'en a qu'un maigre aperçu dans cet ouvrage.

Quant à la partie sur le système D20, c'est pire encore. La mise en forme du texte sent le copier/coller à plein nez (ce qui le rend peu agréable à lire) et on a parfois l'impression que les règles proposées n'ont pas été complètement testées notamment en ce qui concerne les pouvoirs 'angéliques', au point qu'on peut se demander si elle permettront aux personnages de faire tout ce qu'ils sont supposés pouvoir faire.

Le système d'origine, qui se jouait avec des cartes de tarots a été complètement expurgé de cette édition.

Ceci dit, il apparaît quand même que les concepteurs de ce jeu ont une idée claire de ce qu'ils veulent faire, dont ce jeu prendra peut-être toute sa dimension avec les prochains suppléments de contexte.

Carnby  

Depuis le temps qu'on l'attendait celui là ! Engel, un background unique et riche, une incroyable panoplie de medias exploités pour sublimer l'univers (je vous invite à vous procurer le superbe album de In the Nursery qui sert de BO au jeu), un bouquin magnifiquement illustré et clair .Mais voila, il a fallu que White Wolf s'en mêle...

Et encore une fois, sa politique mercantile de très mauvais gout nous gache la surprise. Le système de jeu avec cartes de Tarot a disparu mais pas tout a fait ! Pas fous les gars ! Ce système fera l'objet d'une extension qui paraitra prochainement...

Cette édition est donc une réussite dans la mesure ou elle retranscrit assez fidèlement la version allemande à l'exception de cette abberation qu'est la disparition du système de jeu qui faisait l'un des principaux interet de Engel.

Docteur B.  

Excellent, à mon humble avis, et j'ai à coeur de voir ce qui pourrait être que ce qui est réellement. Passons rapidement sur le système de jeu, éprouvé, du solide, de l'indémodable... Pas original, direz-vous, alors que cela aurait pu être mieux (*). Mais bon! Cela permet de liquider la technique au profit du rôle et de l'ambiance. J'adore ça, les jeux d'ambiance. Car l'original est bien là, dans le monde et son futur post-apocalyptique. La terre est méconnaissable, l'eau, l'humidité, la peur, la famine, la misère noire se répandent en autant de fléaux divins.

Jeu écolo de premier ordre, Engel permet au meneur de se transformer en un petit José Bové rôliste en montrant ce que peut être une terre dont on ne prend pas soin. Le côté religieux des choses est assez vite estompé par le double sentiment contradictoire d'impunité des Engel et de culpabilité indicible qui leur colle à la peau aussi sûrement que la moiteur ambiante. Cela permet aussi de revisiter ses lieux de vacances en autant de Guernica ou de Pompéi modernes. Mais le plus intéressant réside dans ce système de tiroirs dans lequel les joueurs finissent par être les dupes... Le Grand Complot n'est pas loin, on frise le Paranoïa et pour le meneur aguerri (condition sine qua non) le jeu laisse entrevoir bien plus que de la baston et du pourfendage d'infidèles...
- car si l'Europe est présentée en détails, qu'en est-il du monde ?
- et si les engel sont les envoyés du dieu des chrétiens, où sont ceux d'Allah, et qui sait : tiens t'auras du Bouddha !!
- le jeu peut vite se transformer en conflits géopolitiques à mesure que les Engel prennent du galon...

Une richesse et nombre de promesses que le peu de suppléments (et leur fréquence faible) tempère maheureusement.

(*) Les esprits chagrins, et même moi qui suis si emballé par Engel, regretteront les règles basées sur l'usage d'un tarot qui apportaient une originalité, certes, mais qui avaient assez peu de rapport avec le concept d'Engel, mais quand même ce n'était pas une raison pour les balancer sans l'ombre d'un procès.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :