Contenu | Menu | Recherche

Au commencement l'univers fut créé. Et puis on a commencé à recenser les JDR...

Sunward

.

Références

  • Gamme : Eclipse Phase
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Posthuman Studios
  • Langue : anglais
  • Date de publication : septembre 2010
  • EAN/ISBN : 978-0-9845835-2-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 192 pages couleur sous couverture rigide.

Description

Sunward est un supplément de contexte pour Eclipse Phase décrivant la partie intérieure du système solaire, du Soleil jusqu'à Mars en passant entre autres par Mercure, Vénus et la Terre. Il est écrit sous la forme d'un rapport du Firewall destiné à ses agents et découpé par zone géographique, chacune étant introduite par un index sélectif renvoyant sur les lieux, factions ou événement les plus notables de la zone.

Le soleil et sa proximité font l'objet du premier chapitre (10 pages). Ce béhémoth est à la fois source d'un danger extrême et d'une immense énergie. Seules trois habitations gravitent autour, essentiellement dans l'objectif d'exploiter l'énergie solaire. Un peu plus loin se situe les Vulcanoïds, une série de petits astéroïdes dont l'orbite est plus proche du Soleil que celle de Mercure, la planète la plus proche du Soleil et la plus inhospitalière du système.  Celle-ci fait l'objet d'une description détaillée, au travers de sa société, son économie et ses principaux lieux. La première se compose de jeunes recrues attendant une meilleure affectation, d'employés de quelques corporations mis au placard, et de quelques natifs. La seconde repose sur l'exploitation de minerai et d'énergie.

Le chapitre suivant porte sur Vénus (23 pages). Après quelques généralités sur son histoire et sa géographie, le chapitre détaille les orientations politiques, économiques et les principaux opposants de la plus jeune organisation politique du système solaire, The Morningstar Constellation. Celle-ci est née suite à la prise d'indépendance de Vénus qui façonne aujourd'hui la société vénusienne toute entière. Les principaux aérostats, sur les dix-neuf que compte la planète, sont ensuite détaillés, ainsi que quelques éléments sur les transports et la vie courante vénusienne.

La Terre occupe naturellement le troisième chapitre (15 pages). Malgré les interdictions dont elle fait l'objet depuis l'Exil, le berceau de l'humanité n'est pas inhabité et abrite survivants et pilleurs de ruines. Ce chapitre revisite son histoire jusqu'aux événements récents, ses caractéristiques géographiques, sa population et les principales activités pouvant y amener les personnages - en particulier les opérations de pillage et récupération de matériel. Le chapitre se termine par un retour sur les TITANs, dont la Terre est la dernière localisation connue.

Les stations orbitales situées autour de la Terre ont longtemps occupé une place centrale dans la conquête du système solaire. Leur nombre et leur importance leur donnent droit à un chapitre entier (17 pages). Elles se divisent essentiellement entre les orbitaux, les stations les plus proches de la Terre souvent point de départ des opérations de pillage menées au sol, et les Lunars, situées aux points de Lagrange Lune-Terre et Terre-Soleil. Ces dernières forment l'Alliance Lunar-Lagrange, une organisation politique détaillée dans ce chapitre avec quelques autres factions moins importantes. Une revue des principales stations de cette région clôture le chapitre.

Le chapitre suivant est consacrée à la Lune (17 pages), probablement la population la plus touchée du système par la chute de la Terre. Il détaille sa culture, son gouvernement et son influence dans les domaines de la finance, de la mode et des loisirs, avant de passer en revue ses principaux sites, stations orbitales, transports et dangers.

La zone intérieure du système solaire se termine par une planète de première importance, Mars (36 pages). Il décrit son histoire, en particulier comment la terraformation et autres technologies l'ont façonnée. Il aborde ensuite ses différentes régions, ses infrastructures, quatre de ses villes (Olympus, New Changaï, Noctis-Qianjiao, Elysium) et enfin quelques lieux en surface et en orbite. Il revient aussi la Tharsis League, la seconde plus grosse faction politico-économique après la Planetary Consortium.

De nombreux autres corps célestes, naturels ou non, sont aussi habités, comme les Martian Trojans, un nuage d'astéroïdes, situés sur les points de Lagrange Mars-Soleil L4 et L5. Ils font l'objet du chapitre suivant (8 pages).

Enfin, un chapitre entier est consacré au Consortium Planétaire (20 pages). Ses objectifs, ses nombreuses instances stratégiques et opérationnelles, son économie, la vie au sein du consortium et ses relations avec les autres organisations sont passés en revue.

Le dernier chapitre (34 pages) regroupe les éléments essentiellement destinés au meneur, à commencer par les données techniques, le reste du supplément en étant dépourvu : règles des dangers environnementaux, nouveaux morphs, traits et équipements, et douze nouveaux archétypes. Il se termine par quelques secrets réservés au meneur et des suggestions d'intrigues.

L'ouvrage se termine par un index d'une page.

Cette fiche a été rédigée le 25 janvier 2011.  Dernière mise à jour le 14 décembre 2015.

Critiques

batronoban  

Remarquable supplément, indispensable, étonnant, magnifique, hommage à diverses oeuvres célèbres de SF, bref, ce livre m'a transporté dans un autre univers.

Le jeu est largement développé dans ses grandes lignes grâce au descriptif de :

  • Le Consortium Planétaire, entité puissante et incontournable du système solaire. Méfaits, objectifs, puissances, personnalités, y'a de quoi faire.
  • Mars, la capitale du Consortium, ses trains hyper rapides, son ascenseur incroyable, son ambiance Total Recall, sa zone de quarantaine, ses déserts, son intrigue de terraformation façon Dune, ses factions en guerre froide... pfff que c'est bon !!
  • La Terre dévastée, là aussi, on a plein de nouvelles infos et ça donne furieusement envie de lancer les PJs depuis l'espace vers l'infiltration puis la fuite de ce monde post-apocalyptique digne de Terminator ! Et puis au final les mystères ne sont pas figés dans le marbre et y'a plein de bonnes idées. Et l'idée de tous ces stations et météores gorgés de réfugiés prêt à s'entretuer qui flottent autour... ça fait froid dans le dos.
  • Le Soleil est une ambiance si particulière... rien qu'à voir la magnifique couverture, on peut imaginer rencontrer d'étranges uplifts spatio-marins ou d'autres étrangetés et philosopher parmi les vents solaires rougeoyants...

A noter la très utile section avec des idées de scénarios selon les chapitres du livre, ça ne remplace pas un vrai gros scénario mais bon, ils sont dans l'ensemble très bien. Pareil y'a une chiadée de prétirés à la fin, j'adore ça vu que ça m'embête toujours de passer une soirée à créer des persos au lieu de jouer.

Niveau forme c'est du niveau WAOUH, c'est-à-dire un des plus haut niveaux de beauté sur l'échelle de TROPBIEN. Les illustrations sont très belles, très évocatrices des paysages et des personnages de cet univers.

Un supplément à mon avis juste indispensable après le livre de base tellement il développe l'ambiance et l'univers !

Critique écrite en février 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques