Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

Dust Devils

.

Références

  • Gamme : Dust Devils
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Chimera Creative
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2006
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 116 pages au format US half-letter, sous couverture souple.

Description

Après une brève introduction (4 pages), le jeu se divise en quatre parties accompagnées d'appendices.

"Character Round Up" (10 pages) présente la création de personnage et donne des détails ainsi que des exemples sur les démons pouvant hanter l'âme des héros.

"The Laws of the West" (24 pages) explique les règles de jeu, qui tournent autour de trois concepts essentiels : le conflit, le démon et la fin. Le jeu est conçu pour que l'essentiel des actions incertaines des personnages soient des conflits de personnes, envenimés par le démon qui les ronge. La fin, qui est le plus souvent le moment de la mort du personnage, reçoit des aménagements particuliers de règles afin d'en faire le moment clef de la partie.

"Reach For It" (18 pages) est un recueil de conseils, tant pour les joueurs que pour le "dealer" (MJ), afin de bien mettre en action les thèmes et mécanismes du jeu.

"Beyond The West" (28 pages) est le premier appendice et propose trois transpositions du jeu dans des univers différents, en quelques pages. Pour rendre l'ambiance concernée, chaque variante propose de renommer certains mécanismes ou éléments du jeu, et éventuellement quelques règles supplémentaires. "Deathwish" essaie de donner vie à l'univers de films ou romans d'espionnage, à commencer par ceux de James Bond ; "Ronin" propose de jouer des samouraïs, et enfin, "Concrete Angels" présente un jeu contemporain dans le style noir, ou plutôt celui de la BD "Sin City" de Frank Miller.

Les autres appendices, rassemblés après un court mot de conclusion de l'auteur, consistent en un résumé des règles et tableaux du jeu, un index et une fiche de personnage vierge.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Dr DANDY  

Dust Devils est le petit jeu parfait pour jouer des western dans une ambiance sombre où les personnages oscillent entre plongée en enfer et rédemption.

Grâce à sa mécanique de cartes on joue simplement sans accessoire complexes et grâce à un système de jeu entièrement basée sur des mains de poker.

Le partage de la narration via les cartes permet au meneur de se concentrer sur les éléments de la fiction tout en laissant beaucoup de libertés aux joueurs qui pourront apporter leur grain de sel en jouant à fond sur les caractéristiques de leur personnage. Car ce sont bien les personnages qui sont au cœur des parties. Notamment le côté sombre (Devil) du personnage qui fourni une raison d'agir aux joueurs et l'opportunité pour le meneur de se servir des démons des personnages pour créer du jeu.

Simplicité, immersion à travers les cartes et les jetons, mise en scène de SA fin, Dust Devils est un bon jeu à avoir sous le coude en toute occasion.

On regrettera seulement le peu de matériel destiné au meneur qui devra travailler un peu son cadre de jeu et son opposition pour donner quelque chose de cohérent.

Un jeu qui aurait mérité un 5 à sa sortie en 2002 et qui a sa place dans les bonnes bibliothèques.

Critique écrite en juin 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques