Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, et plus si affinités

Bestiaire Monstrueux

.

Références

  • Gamme : DK System
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : John Doe
  • Langue : français
  • Date de publication : avril 2008
  • EAN/ISBN : 978-2-916898-06-3
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 64 pages à couverture souple au format 16 par 24 cm.

Description

Après une page d'introduction, l'ouvrage débute par une présentation générique des monstres (7 pages). Elle inclut une description de l'ensemble des comportements que les créatures peuvent avoir, suivie d'un paragraphe et d'un tableau expliquant les différents environnements où elles habitent. Viennent ensuite les détails techniques, tels leurs facteurs de danger, leurs pouvoirs, leurs capacités de combats, etc.

La partie principale de l'ouvrage (52 pages) décrit les différents monstres pouvant être rencontrés par les joueurs. Ce sont essentiellement des créatures fantastiques, comme le Gobelin Lunaire, le Dragon Pourpre ou le Béhémoth du désert. Elles sont classées par ordre alphabétique et sont toutes détaillées de la même manière : un paragraphe de description physique suivi des caractéristiques du monstre. Chacune est, la majorité du temps, complétée par une illustration.

Le bestiaire se termine sur un tableau récapitulatif des créatures (1 page) dans lequel se trouvent le niveau et le facteur de danger, et par une table des matières.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 5 mai 2010.

Critiques

mickey  

Le dK, cette boîte à outils du d20 pour MJs fatigués par la rigueur et la complexité du Grand Frère, proposait des règles simples pour créer ses monstres et PNJ. Oui, mais depuis plusieurs mois, l'équipe de fans et les créateurs s'étaient entendus pour revoir ce système. Du coup, sur leur site, parmi d'autres aides de jeu, se trouvait un nouveau système de création de créatures et boss de fin de niveau.

Mais ça faisait des feuilles à imprimer et à se trimballer, et surtout, tout un tas de monstres à créer. Il manquait donc des exemples concrets de tout ça. Et voici ce que le Bestiaire promettait.

Mais tout ça va en fait bien plus loin ! Déjà, les règles de création ont été revues, encore simplifiées et finalement améliorées. le FD est là, mais seules 4 compétences régissent ce que sait faire le monstre, et une liste d'atouts plus courte mais assez exhaustive complète tout ça.

Ensuite, viennent les créatures. Et force est de constater qu'elles sont vraiment originales, évocatrices et donc plaisantes. Une petite phrase glissée çà et là dans la description donne une idée de la place de la créature dans le monde, dans un scénario et pas que dans la salle C23, à la rubrique "monstre du jour".

Enfin, la forme est très plaisante. Chaque créature est illustrée, en noir et blanc mais avec un parti-pris graphique original, presque organique et old school qui personnellement me plaît beaucoup. Seul défaut, et c'est donc sur la forme et non sur le fond, une typographie pour le nom des monstres qui me semble illisible, et une mise en page parfois étonnante (bien que compréhensible).

Bref, au final je mets 4 à ce "simple" catalogue de monstres, car bien que pas indispensable, il donne bien des envies et des idées de jeu en quelques lignes - fort agréables à lire comme d'habitude chez John Doe, enrobées dans un joli écrin, et pour pas cher.

Jahili  

Un bestiaire intelligent.

Pour la forme, la couverture fine et souple est une surprise, le prix aussi. Les illustrations et les descriptions ont un air "old school" de Casus Belli (première époque). Seul bémol, le nom des créatures n'est pas des plus lisibles.

Pour le fond, le côté technique est clair et les bébêtes sont originales, très "fantasy". On trouve même plusieurs lexiques décrivant leurs antres, leurs habitudes, les sons qu'elles émettent, utile pour installer une petite ambiance.

Un vrai bestiaire fantastique !

Maxime Louran  

Une couverture sans titre ni logo qui fait pas pro du tout. Un livret souple qui s'abime très vite. Des descriptions ultra succinctes alors qu'on pouvait s'attendre à des textes plus conséquents et fouillés vu l'éditeur (un petit paragraphe par créature)... Bref, beaucoup de superficiel malgré une ambiance old-school que certains apprécieront (oui oui, je suis un vieux joueur, j'apprécie ce genre de dessins). Voilà, en deux mots, grosse déception.

Il y reste enfin les statistiques des monstres, elles aussi succinctes et vite expédiées, mais c'est ce qu'attendent les apôtres du dK comme moi, donc ça rattrape le reste et je mets un 2 indulgent à ce Bestiaire...

Alahel  

Je ne vais pas tourner autour du pot, j'aime beaucoup. J'avais quelques a priori, parce que j'aimais bien la cohérence graphique de l'ami LG, et parce que je ne suis pas très fan des catalogues de stremons d'une manière générale.

Bon et bien, les illustrations de Lowfé sont nickels, tout à fait dans le ton, avec un petit côté old school tout à fait bien vu. Les monstres sont intéressants, décalés, bien sentis, et ont tous un twist qui donne tous de suite envie de les mettre en travers du chemin des PJs.

Niveau technique, la création des monstres, la gestion du Facteur de Difficulté et du niveau, sont simples, cohérents et très bien expliqués. Accessoirement, ça ne coûte quasi rien, c'est plein à ras bord, et c'est que du bonheur ma bonne dame.

Quelques remarques ? La typo des noms des bestiaux est quasiment illisible, la 4ème de couv plairait aux CSI Teams tellement il est facile d'y laisser ses empreintes, plus sérieusement, d'une manière générale, je trouve les monstres (et la méthode de création) très bills, et que tout ça manque un peu de monstres mineurs - y a des gens qui jouent au dK à des niveaux inférieurs à 10 !

Vous l'avez compris, globalement j'adore, et si vous utilisez le dK, vous ne pouvez pas passer à côté.

Blakkrall  

Bouquin très pratique, voire indispensable pour qui veut créer ses bébêtes soit-même, et ce très rapidement. Une fois le système de création assimilé, vous pourrez créer des adversaires pleins de crocs au pied levé.

Les créatures présentées dans l'ouvrage sont originales et amusantes, mais elles ont surtout l'intérêt d'illustrer la création de monstres (reprise dans le dK², mais de manière un peu trop brève).

La présentation cependant fait perdre un point à cet outil que je ne saurais que trop vous recommander.

Critique écrite en juillet 2009.

Solaris  

Le format est agréable, il permet une manipulation aisée, facilitée par un index détaillé. La première partie concerne la mise en règles des créatures et là encore, c'est pratique et efficace. Et la couverture, quoi que sans titre, est magnifique !

Passons aux créatures. Originales, bien mise en règles, c'est surtout le descriptif qui les accompagne qui fait la différence. Parfois un peu léger, il reste une bonne source d'inspiration et donne "vie" à la créature. Les illustrations et le choix même des créatures ont un côté "old school" pas désagréable, mais le bouquin reste dans l'esprit medfan.

Et c'est là que je suis déçu. soit un deuxième volume est prévu, soit on restera sur sa faim avec un bestiaire qui n'est pas générique mais spécifique à une thématique de jdr. Il manque des familiers, des créatures de SF, des races aliens... Ce bestiaire est bon, mais avec ces ajouts, il serait devenu une référence exploitable pour tous les univers dK ou non.

Pour conclure, un produit pas indispensable mais bien fait. Dommage qu'il ne soit pas plus générique pour coller avec l'esprit du dK system : la polyvalence.

Critique écrite en janvier 2012.

Lord_Paladin  

Sans être un grand fanatique des bestiaires, je dois dire que ce petit livret m'a intrigué. Alors certes, cela reste un bestiaire et comme précédemment mentionné, la description très succincte des différentes espèces n'est pas forcément d'un grand secours au maître de jeu démuni.

Mais tout de même, il y a un grand nombre de petits monstres très sympa aussi bien en tant qu'adversaire qu'en tant que légende à laisser trainer dans les auberges ou encore comme simple rencontre au bord d'un chemin. Qui plus est le tout est bien illustré et facile à employer. (Mention spéciales aux miscellanées très bien fait et très pratique !)

Bref, si ce n'est pas la panacée, cela reste une bonne lecture pour se refaire un stock de bonnes idées.

Critique écrite en avril 2012.

 

De l’original pour du générique.

Le Bestiaire monstrueux est un supplément pour le DK System de plus de 60 pages qui, moyennant 12 €, vous propose 82 créatures pour peupler vos parties « sauce DK ».

La présentation est sobre et le texte agréable à l’œil. Seule petite réserve : le recours à une police gothique pour les titres, ce qui les rend parfois difficiles à lire. En ce qui concerne les illustrations, comme dans tout bon bestiaire, elles sont nombreuses et de bonne qualité. Elles possèdent même un style qui donne une ambiance de « vieux grimoire » à l’ouvrage.

Le livre est organisé en deux parties : un premier volet qui donne des éléments – techniques ou non – utiles à la gestion de monstres en général et son pendant, beaucoup plus important, qui propose des fiches descriptives de créatures précises. Ces dernières, contrairement aux vœux des auteurs, me semblent difficilement transposables à un autre genre que le médiéval fantastique et trop peu détaillées. Néanmoins, elles ont toutes une originalité qui les rend intéressantes et donne même envie non seulement de toutes les lire, mais surtout de les mettre en scène dans ses scénarios.

Le ton général de l’ouvrage est agréable et ne manque pas d’un certain humour, même si plusieurs créatures font plus « farces et attrapes » que créatures monstrueuses.

Ce bestiaire bien rempli, surtout au vu de son format, est donc sans nul doute un bon ouvrage qui parvient à enrichir un système générique en évitant les travers de ce type de supplément.

Alors, bonne chasse à tous !

Pascal Coget (Jeu de Rôle Magazine n°2)

Critique écrite en novembre 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques