Contenu | Menu | Recherche

When you shoot, shoot. Don't talk !

Perdition's Daughter

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 80 pages à couverture souple, format A5.

Description

Perdition's Daughter est le premier "Dime Novel" de Pinnacle, des romans à quatre sous, pour le monde de Deadlands. Cet ouvrage se présente sous la forme d'un livret divisé en deux parties : une nouvelle et un scénario.

Sur une petite quarantaine de pages, la nouvelle nous raconte la rencontre de trois individus - Ronan Lynch, un pistolero, Betty "Bad Luck" McGrew, une aventurière et Velvet Van Helter, sudiste et joueur professionnel - qui sont engagés pour retrouver le fils d'un riche propriétaire minier de Denvers, fils qui a rejoint une secte, the Church of the Divine Flame.

Le reste du livre est un scénario qui est basé sur la nouvelle, et en décrit tous les lieux, personnages et faits, de manière à pouvoir la faire jouer à un groupe de joueurs en mal d'aventure.

L'histoire est finalement assez simple : une femme a fait, dans un lointain passé, un pacte avec le diable : la vie éternelle en contrepartie de l'âme d'innocents tous les 50 ans. Manque de chance, le fils du propriétaire minier a été subjugué par la beauté et par le discours de la belle.

Les héros arriveront-ils à le sauver avant le sacrifice ? Parviendront-ils à défaire le garde du corps de cette sorcière et survivront-ils sa magie noire ?

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 3 mars 2010.

Critiques

Deadelvis  

Le premier tome des Dime Novels (non l'ensemble n'est pas une campagne, encore qu'on puisse aussi les jouer les uns à la suite des autres). Qu'est-ce qu'une Dime Novel ? Un petit bouquin pas trop cher, qui contient une nouvelle, suivie du scénario adapté de la dite nouvelle.

On y suit ici les aventures de Ronan Lynch (qui n'existe pas dans les scénars, puisque les PJs le remplacent), un gunslinger bien névrosé par la guerre. L'histoire est très sympa (ce qui, je l'espère est un bon présage pour le reste de la série), encore qu'un peu plus linéaire peut-être que le second tome.

Cocktail classique de mystère résolu à coup d'enquête et de baston finale, j'ai beaucoup aimé jouer ce scénar, facile d'accès pour un MJ débutant, mais suffisamment inspiré pour motiver un vétéran du JdR.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques