Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

Ecran du MJ

.

Références

  • Gamme : Numenéra
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : octobre 2015
  • EAN/ISBN : 978-2-36328-161-6
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

  • Ecran 4 volets A4 vertical en quadrichromie.
  • Livret de 32 pages à couverture souple en quadrichromie.

Description

Côté joueurs, l'écran présente six personnages emblématiques de Numénéra. Côté MJ, l'écran propose des tables pour gérer les découvertes, les dangers des Cyphers, les difficultés des actions, les résultats spéciaux sur le D20, plusieurs tables sur les dégâts, le repos, et enfin les types d'actions coopératives.

Le livret de l'Ecran comprend  une couverture qui reprend la mise en page de Into the violet Vale et son illustration, hormis le titre. Après une page de crédits, on trouve des tables (3 pages) avec les Cyphers du livre de base, les armes, les armures, les équipements courants et spéciaux.

Suit l'aventure Au coeur de la vallée pourpre (9 pages) qui est la traduction du scénario Into the violet Vale. Puis vient l'aventure Vortex (17 pages), qui est la traduction du scénario Vortex.

La quatrième de couverture fait la description de l'écran et du livret.

Cette fiche a été rédigée le 31 octobre 2015.  Dernière mise à jour le 17 novembre 2015.

Critiques

Solaris  

Mais pourquoi mettre des personnages en visuel qui ne sont juste là pour montrer ce qui est jouable ? il aurait été tellement mieux de mettre un visuel "plein écran" qui reprenne un paysage avec les étrangetés de l'univers ! Certes, l'illustration n'est pas moche (encore que je ne la trouve pas transcendante), mais quelle dommage. Du coup, l'écran côté joueur n'est pas immersif et ne donne pas l'avant-goût d'un monde qui est censé être foisonnant de surprises et d'étrangetés. En même temps, l'écran est à l'image du livre de base : creux (et pourtant, sa qualité de fabrication est impeccable). Et ce n'est pas le livret qui l'accompagne qui rattrapera mon impression. En effet, je ne vois pas l'originalité de l'univers dans ses scénarios, où là encore, comme pour le livre de règles, mon seul ressenti est que la forme prime sur le fond. Définitivement, Numenéra n'est pas pour moi.

 

 

Critique écrite en mars 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques