Contenu | Menu | Recherche

No power in the verse can stop us

Sociétés Secrètes

.

Références

  • Gamme : D20 - Terres Balafrées / D20 - Scarred Lands
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Hexagonal
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2002
  • EAN/ISBN : 2-84188-141-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 96 pages.

Description

"Sociétés Secrètes" est un supplément dédié aux différents groupes et organisations d'influence, secrètes ou non d'ailleurs, des Terres Balafrées.

L'ouvrage présente 13 organisations spécifiques au continent de Ghelspad, le but étant de fournir aux MJs des alliés et des ennemis qu'il pourra faire interagir avec les PJs. Chaque organisation a droit à son propre chapitre, sur la base du modèle suivant : description de l'organisation, historique, emplacement, membres types et dirigeants. Certaines organisations possèdent également leur propre classe de prestige.

Les sociétés présentées sont des plus diversifiées. On trouve ainsi les groupes suivants :

Les Cavaliers de Vahngal forment une horde barbare entièrement dédiée à l'adoration du Ravageur. Cavaliers émérites, le pillage et la destruction semblent être leur seule raison d'être. On les trouve dans les grandes steppes et plaines de Ghelspad, dont ils terrorisent les autres habitants.

Les Courtisanes d'Idra sont des intrigants dont on sait bien peu de chose. Adorateurs de la Déesse des plaisirs et des secrets Idra, ce sont les époux et épouses des membres influents de la société Ghelspadienne. Ils forment un réseau de renseignements dont personnes ne connaît l'étendue exacte. Personne ne sait non plus à quoi servent les informations ainsi collectées par les courtisanes.

Le Culte et l'Ordre des Anciens est la guilde d'assassin la plus crainte de tout Ghelspad. Initialement, le Culte des Anciens ne dépendait d'aucun Dieu en particulier, mais petit à petit, la Déesse Belsameth en a pris le contrôle... D'où de nombreux conflits internes. Le Culte peut assassiner n'importe qui sur Scarn, à condition d'y mettre le prix.

Les Dragons Noirs sont les âmes damnées du Duc Traviak de Laguénie. Chevaliers Noirs sans pitié, ennemis mortels des Vigilants, ils sont l'une des unités les plus craintes des légions de l'Hégémonie Calastienne, et l'un de ses principaux organismes de répressions.

La guilde de voleur des Ecailleux est l'une des plus puissantes de Ghelspad. Née de la révolte de trois étudiants magiciens de la cité des lois, Hedrada, elle est composée en grande partie de roublards/magiciens. Ces membres se contentent néanmoins des larcins haut de gamme : cambriolages audacieux, marché noir et contrebande de produit de luxe, établissements de jeu et de plaisir... Dans certaines régions reculées ils sont même considérés comme une guilde marchande comme les autres.

Les Incarnés constituent un groupe de druides dont le but est de soigner les Terres Balafrées. Ce sont des druides métamorphes voués à l'équilibre, ils sont d'ailleurs l'incarnation vivante de la neutralité. Leur particularité est de pouvoir se souvenir d'un certain nombre de vies antérieures, et de pouvoir prendre les formes qu'ils avaient lors de ces vies.

La Légion des Cendres et la Légion Ecarlate sont deux organisations mercenaires basées en Darakeene. Là où la Légion des Cendres forme une armée de professionnels invincibles, mais hors de prix, la Légion Ecarlate est composée d'hommes d'armes moyennement entraînés prêts à accepter tous les contrats.

La maison Assouras est la guilde marchande la plus influente de Scarn. Composée des nombreux membres d'une même famille, ils sont prêts à commercer avec n'importe qui, tant qu'il peut payer. Nombre de ses activités frisent l'illégalité, mais peu de nations peuvent se permettre de s'attirer les foudres des Assouras.

Les Maudits sont des lycanthropes qui apprennent à maîtriser leur affliction (nouveaux dons) et s'opposent fermement à l'emprise de Belsameth sur leurs semblables.

L'Ordre du Ciel Matutinal est un ordre de chevalier, adorateur de l'Archange de Miséricorde Madriel, dont l'objectif est d'éradiquer la maladie de Ghelspad. Ils combattent les foyers d'infections partout où ils se présentent. On leur reproche souvent leurs méthodes "expéditives" face à certaines infections.

Les Paladins de Coréahn sont composés de quatre ordres ayant chacun ses spécificités. Chaque ordre est associé à un des "métaux saints" de Coréahn. Les Chevaliers de l'Ordre de Mithril sont les défenseurs de la cité du même nom. L'Ordre d'Argent traque les créatures des autres plans (démons, diables et élémentaires) partout où ils se manifestent. L'Ordre d'Acier est composé des meilleurs artisans parmi les paladins, ce sont les spécialistes des armes de siège et de l'armurerie. L'Ordre d'Or quant à lui regroupe les missionnaires dont le but est de protéger les faibles sur tout Scarn.

Pour finir, les Vigilants de Vesh forment plusieurs groupes de rangers/espions dévoués à la sauvegarde de Vesh et à la surveillance de ses ennemis. Valeureux combattants, d'une endurance hors du commun, on les retrouve dans toutes les batailles où la survie et la liberté de leurs alliés sont en jeu.

A noter pour finir que les classes de prestiges concernant certains de ces groupes peuvent être trouvées dans l'Atlas Général de Ghelspad ou dans Reliques & Rituels.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Denis Oblet  

Un supplément utile, qui reprend et développe la plupart des groupes présentés initialement dans l'Atlas de Ghelspad.

Pouvoir peupler son monde de groupe d'influence bien construits est toujours utile pour le MJ. Les Cavaliers de Vahngal et les Dragons Noirs doivent devenir des noms qui font trembler les joueurs, et les Paladins de Coréahn et les Vigilants de Vesh des alliés qu'on aide sans arrière pensée (ou le contraire, tout dépend de votre alignement).
Les maudits quant à eux sont une excuse pour pouvoir jouer des garous sans mettre en péril sa bonne conscience (on ne se refait pas chez White Wolf).

Non, vraiment un supplément de bonne qualité, intéressant pour le MJ et dont l'utilité est toute trouvée.
Seules petites remarques, il faudrait arrêter de remplir les pages avec des caractéristiques de PNJs et certains dessins ne sont pas géniaux. Mais bon, quand on aime...

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Guère de secrets dans ce recueil de sociétés secrètes. La plupart de ces confréries nous ont été présentées dans d'autres ouvrages (comme l'Atlas) en quelques lignes et c'était bien suffisant. On pourrait croire qu'un recueil consacrant plusieurs pages à chacune de ces sociétés nous en apprendrait plus. Hélas, la plupart du temps, on n'a affaire qu'à du verbiage oiseux. La moindre des choses aurait été de séparer l'ouvrage en une partie pour joueurs constituée de rumeurs et une partie pour MJ avec quelques révélations croustillantes. Alors on a quelques classes de prestige qui permettront de créer des PNJs surprenants. Et que d'autres ouvrages ne manqueront pas de citer pour nous inciter à nous procurer cet ouvrage. Je préfererais qu'on retire le mot secret du titre de l'ouvrage et qu'on l'appelle confréries notoires. Ce sera plus honnête.

 

Chic, des complots ! Enfin, c'est ce qu'on se dit en voyant le titre. Au final Sociétés secrètes s'avère être un alignement de classes de prestige qui n'ont de commun que le fait de faire partie des Terres Balafrées. Certes, cela permettra au meneur de jeu " fan " de cet univers de rajouter des éléments pour se démarquer des autres campagnes d20, mais ceci mis à part, quoi de nouveau ? Malheureusement pas grand-chose... Ces 95 pages sont toutes organisées de la même façon : description de la société, dirigeants, histoire, organisation et localisation. Certaines apportent des classes de prestige (la plupart), d'autres un objet magique ou un nouveau sort. Devant la profusion de suppléments d20 qui nous est offerte, il en faut un peu plus pour nous intéresser vraiment... Finalement, le meilleur atout de ce supplément réside dans le fait qu'il souligne encore un peu plus les caractéristiques du monde des Terres Balafrées. Et si vous êtes en mal de congrégations en tout genre, ce supplément vous intéressera sûrement. Mais si vous cherchez de l'originalité, mieux vaut continuer votre quête...

Yann Soitiño - Casus Belli n°19

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :