Contenu | Menu | Recherche

We enforce plausible deniability

Divin et le Déchu (Le)

.

Références

  • Gamme : D20 - Terres Balafrées / D20 - Scarred Lands
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Hexagonal
  • Langue : français
  • Date de publication : juillet 2002
  • EAN/ISBN : 2-84188-127-X
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 232 pages.

Description

Le Divin et le Déchu présente les Dieux et Demi-Dieux spécifiques aux Terres Balafrées, ainsi que leurs parents, les Titans. L'ouvrage se découpe en 7 chapitres, on y découvre dans l'ordre : un peu d'histoire, les Dieux principaux, les multiples Demi-Dieux, les dons divins, la Terre Mère, les Titans déchus, et pour finir l'héritage des Titans.

Le chapitre 1 fait le point sur une partie de l'histoire de Scarn : ce qu'étaient les Titans, la naissance des Dieux, les événements qui ont mené à la guerre entre Dieux et Titans, et bien sûr les grands moments de cette guerre.

Les Chapitres 2 et 3 présentent en détail les Dieux, fils et filles des Titans : Coréahn, Madriel, Tanil, Hedrad, Ehnkili, Chardoun, Belsameth, et Vahngal.
Puis les Demi-Dieux, issus des batifolages des Dieux avec diverses créatures, avec entre autres : Drendari, Némorga, Nalthalos, Gorahn...
Chaque sous-chapitre commence par une description complète de l'avatar du Dieu, puis de son héraut (une créature très puissante qui intervient souvent au nom de la divinité), et pour finir son page actuel (un mortel choisi pour être le champion de la divinité). En plus des caractéristiques de ces êtres, on nous fournit de nombreux éléments sur leurs histoires personnelles, leurs combats contre les Titans, l'organisation de leurs cultes et de leurs adorateurs, leurs puissants artefacts, les avantages liés à leurs invocations...

Le chapitre 4, dons divins, contient 11 nouveaux domaines spécifiques aux Terres Balafrées, ainsi qu'une poignée de nouveaux sorts.

Le chapitre 5 s'attarde quant à lui sur la Terre Mère, Denev, le seul Titan à s'être rangé du côté des Dieux lors de la guerre. Sa description suit le même modèle que pour les Dieux : avatar, héraut, page... Avec de nombreux détails sur ses adorateurs, les druides, sur divers ordres qui lui sont dédiés, et sur les elfes des bois de Vera-tre et du Gahnjus.

Le chapitre 6 nous parle des déchus, les Titans battus par les Dieux. Ce sont donc les destins malheureux de Cheurn, Gaurak, Gothagga, Golthain, Gormoth, Goulabehn, Hrinrouk, Kadoum, Lethine, Mesos, Mormo, et Thoulkas qui sont entièrement dévoilés. On apprend donc de quel manière ils ont été détruits et où ils sont emprisonnés. Chaque description est complétée avec le profil d'un adorateur qui oeuvre pour le retour de son maître.

Le Chapitre 7, l'héritage des Titans, présente plusieurs sorts spécifiques à leurs adorateurs, ainsi que quelques-uns de leurs artefacts maudits.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 3 avril 2012.

Critiques

Denis Oblet  

Un ouvrage sur les dieux et les titans des Terres Balafrées était indispensable tant l'histoire et les grandes quêtes de ce monde sont liées à eux. Malheureusement, quand on lit le Divin et le Déchu on a plutôt l'impression de lire un bestiaire pour personnage de haut niveau qu'un livre traitant des cultes de Scarn.

Bon, les infos attendues sont là, pour le plaisir du MJ, mais elles sont noyées dans les caractéristiques, à mon avis inutiles des avatars divins. Et au final, je me demande si un livre bien écrit de 60 pages n'aurait pas pu réunir aussi bien les informations vraiment utiles... purgé des informations techniques qui font ressembler l'ensemble à un bestiaire.

Néanmoins, cet ouvrage est indispensable aux MJ qui veulent mener une campagne d'envergure dans les Terres Balafrées.

Margause  

Un supplément que j'ai attendu avec impatience, que j'ai payé au prix fort, et qui m'a déçu.

Soyons clair, il est presque indispensable, avec de bonnes idées comme les prières qui ont un effet en termes de jeu. Mais, il est plein de caractéristiques inutiles. Les caracs des dieux, quel intérêt ? Aussi puissants soient-ils, leur donner un score de PV, des caracs, ne fait que les rabaisser. Beaucoup de dieux sont donnés, alors qu'une des grandes qualités des TB était justement d'en avoir peu, contrairement au hasard aux RO.

Néanmoins, la partie sur les dieux est utile, mais les infos de Background sont cachés au milieu des caracs des monstr... pardon dieux. Cette place aurait pu être utilisée pour décrire les cultes, les rituels, les croyances.

Par comparaison, la partie sur les Titans relève le niveau, étant donné qu'il n'y a pas de caracs chiffrées. Les différents moyens de les faire revenir sont développés, et on sent d'ailleurs bien que la victoire des dieux est très fragile, si quelques courageux aventuriers ne s'en mêlent pas. la description des Titans, ivres de puissance brute et totalement amoraux, pourrait faire penser à bien des joueurs autour d'une table...

Bref, un supplément utile, mais qui est cher pour ce qu'il est et qui aurait pu être bien meilleur...

batronoban  

Surprenant ! Sous cette couverture à l'esthétique douteuse se cache un panthéon plein d'histoires, pleins de personnalités et d'avatars intéressants. Le monde de Scarn est un univers ultra religieux, où les huit dieux et les quelques titants déchus comptent énormément. Un ouvrage les concernant était donc essentiel. Je n'ai pas été déçu, et j'ai même été passionné par les nombreux détails de la guerre divine et les petites histoires liées aux avatars. La partie sur les titans est excellente, pleine d'idées et de conseils pour les faire revenir. On sent que c'est un monde extrêmement brutal, sanglant, qui vient à peine de se faire déchirer le derrière mais qui s'apprête à replonger dans le chaos ! Bien sûr tout est largement inspiré de la mythologie grecque, mais justement les auteurs parviennent à s'en servir avec goût pour créer une dynamique religieuse et concrète pour les personnages. Encore une fois les Terres Balafrées ont un style et une ambiance spécifique que j'aime particulièrement.

A noter que même si la publicité prétend que c'est un manuel des dieux pour tout jeu D20 (ou Pathfinder avec quelques adaptations), le livre est plein de background très spécifique aux Terres Balafrées.

Niveau forme c'est très correct, les illustrations sont bien ou correctes, et la reliure est solide. La traduction est de bonne qualité et avec très très peu de coquilles. A l'heure où j'écris, le livre est dispo sur le Net pour une bouchée de pain...

Critique écrite en mai 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :