Contenu | Menu | Recherche

Recommandé par les éleveurs de rôlistes

Atlas de Ghelspad

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 64 pages à couverture souple; carte en couleurs.

Description

Cet atlas décrit l'un des principaux continents des Terres Balafrées : Ghelspad. Il est divisé de manière très classique en plusieurs chapitres : l'histoire des Terres Balafrées qui présente la guerre des dieux, l'histoire de Ghelspad qui s'étend sur l'histoire du continent depuis la fin de cette guerre, les différentes nations et cité-états qu'on peut y trouver, puis la topographie générale de Ghelspad, ensuite les principales organisations, et finalement le cosmos et la cosmologie. La version française bénéficie d'un chapitre supplémentaire, une description plus détaillée de la nation d'Ankhilie.

Ghelspad fut l'un des champs de bataille de la Guerre des Dieux, et c'est un continent qui porte de nombreuses cicatrices. On peut le diviser en deux types de région : les régions habitées par les races civilisées et les régions sauvages contrôlées par les titanides. Les risques de guerre sont constants pour les habitants de Ghelspad. De plus l'Hégémonie Calastienne, menée par son terrible souverain Virdouk, fait la conquête de ses voisins un par un. A l'opposé, le royaume de Vesh, au travers de ses Vigilants, essaye de venir en aide aux royaumes en difficulté. Le climat politique général est donc à la guerre et à la prudence.

La topographie du continent n'échappe pas aux classiques, marais, forêts (avec des elfes ou maudites...), montagnes (avec des nains bien sûr). Mais quelques particularités viennent rehausser le tout comme l'inquiétante mer de sang par exemple. Treize organisations sont également présentées dont les Courtisanes d'Idra, les Exemplaires ou la Légion écarlate.

Le chapitre cosmos et cosmologie présente les Dieux et les Titans, qui sont l'une des principales particularités des Terres Balafrées. Il existe 8 dieux, pour chacun des alignements : Coréahn (LB), Madriel (NB), Tanil (CB), Hedrad (LN), Ehnkili (CN), Chardoun (LM), Belsameth (NM) et Vanghal (CM). Le neuvième alignement (N) étant attribué à Denev, une Titane représentant la terre mère. Les Titans quant à eux sont (ou étaient) au nombre de 12. Vient ensuite l'indispensable calendrier et des informations sur les plans d'existence.

Finalement, en bonus dans la version française, on a la description du royaume d'Ahnkilie, une région conquise par l'Hégémonie Calastienne et qui pour l'instant subit l'occupation des troupes de Virdouk sans réagir. Elle offre une base de départ conséquente au meneur de jeu car beaucoup plus détaillée.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 21 mai 2014.

Critiques

Denis Oblet  

Classique et efficace, se sont les mots qui me viennent à l'esprit pour décrire cet atlas et le continent de Ghelspad. On est en plein monde heroic-fantasy, et si on n'échappe pas au lieux communs du genre (elfes, nains, méchants royaumes conquérants, grands barbares blonds au nord...) le tout est suffisamment bien présenté pour retenir l'intérêt. De plus on ne peut pas dire qu'il n'y a pas un ou deux détails originaux ici ou là (comme les Vigilants ou encore la ville de Val-Faust habitée par des nécromants pacifiques, enfin presque...). Les Terres Balafrées me semblent largement capables de soutenir la comparaison avec les mondes officiels.

L'un des problèmes de l'Atlas est d'être trop général, difficilement utilisable tel quel, heureusement pour résoudre ce problème l'équipe d'hexagonal a eu la bonne idée d'ajouter un chapitre détaillant une région, ce qui donne une véritable base de départ pour le meneur de jeu.

Seul monde disponible actuellement en français pour la troisième édition de D&D, et en plus soutenus par la parution régulière d'un magazine (D20 mag pour ceux qui ne seraient pas au courant), les Terres Balafrées ont tout pour être un monde riche en aventures, en batailles et en quêtes héroïques et devenir un classique à coté de Greyhawk et des Forgotten Realms. Il n'y a plus qu'à attendre la suite.

Arkéon Sanath  

Un univers original, en français et pour pas cher, voilà ce qu'est l'Atlas. Les Terres Balafrées sont survolées, et c'est bien dommage car elles sont intéressantes (et quelques fois originales). On regrettera aussi le peu de dieux (un par alignement) et le survol de l'histoire de Scarn. Une fois de plus c'est le pauvre MJ qui va devoir passer des heures à bosser sur ses bouquins pour préparer ses scénars. Déconseillé aux débutants.

Heringdal  

Ce petit guide est indispensable pour débuter dans les Terres Balafrées car il fournit toutes les bases du monde (politique, topographique, cosmologique...).

J'ai apprécié la carte indépendante en couleur de Ghelspad et la clarté des informations fournies même si elles restent assez sommaires et générales. Ceci nous obligera dans un premier temps à faire travailler notre créativité.

Enfin le monde mérite sans doute d'être exploité tant il offre de multiples perspectives de scénarios des plus classiques aux plus machiavéliques.

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Ghelspad me plait parce qu'il arrive à faire dans le classique (un univers D20 typique avec des races humanoïdes, des guerriers, des cultes, de la magie) et dans l'original à la fois (une terre devastée il y a peu de temps par la guerre entre Dieux et Titans).

Le livre est assez court et ça me plait aussi. On a donc un univers riche, avec plein de mystères mais on peut rentrer dedans sans s'acharner pendant 3 mois à relier toutes les ficelles. Débutants comme chevronnés peuvent à mon avis trouver de quoi s'éclater dans cet ouvrage.

L'histoire de Ghelspad me faisait un peu peur. C'est souvent illisible ces choses là. Bonne surprise, c'est court et efficace. Les diverses nations sont variées, présentées succintement et intelligemment. Là aussi, c'est un sujet facilement prise de tête au premier abord et on évite cet écueil. L'hégémonie est un ennemi ou un employeur de premier ordre et les différents territoires (plus ou moins controllés) sont de bons lieux d'espionnage. Les cités états sont de bonnes idées aussi. La topographie est croustillante vu tous les coins pourris par les titans ou leur engeance.

Les organisations me plaisent : il y a tout ce qu'il faut. La partie sur les Dieux est un peu succinte et faible mais la partie sur les titans est fort croustillante. Bref, j'ai passé un bon moment à le lire.

p()lem()s  

Décidément : MERCI WHITE WOLF ! Avant Ravenloft, les garous (WHITE WOLF ==> garous ! CQFD) nous proposent ici un très bon jeu ! A la fois dans la tradition des jeux Héroic-Fantasy mais aussi avec ses propres paricularités, TB est un monde qui peut sans problèmes réunir les vieux routards et les jeunes padawans à la même table pendant des heures...

Tout en gardant les vieilles recettes et en tirant de nouvelles ficelles (tellement bien développées parfois que je ne pense pas m'avancer en qualifiant ces ficelles de cordes !), cet Atlas de Ghelspad est une mine d'informations qui ne seront pas perçues de la même manière par le MJ ou par les PJ ; car c'est là aussi la grande force de cet Atlas : tout MJ respectable verra dans chaque ligne une idée de scénario, tout PJ imaginatif verra au fil des pages se dessiner un tableau à la fois préçis et ouvert des différentes régions du principal continent de Scarn...

Chaque section est brève mais traite justement le sujet et effectivement la version française bénéficie de l'avantage d'avoir une description minutieuse de la région d'Ahnkilie (un des meilleurs royaumes selon moi de surcroît) qui laisse cependant le MJ libre d'incorporer nombre d'idées sans difficultés...

Parfait donc pour l'initiation, de même pour les "vieux de la vieille" qui souhaitent poursuivre des campagnes pas uniquement axées sur du "donjonisme-aigu" dans un monde médiéval-fantastique prometteur, fouillé, frais, ...

Cet atlas est tout à fait consultable par les PJ (étant auparavant MJ sur cet univers, j'en suis aujourd'hui un "joueur-accro" qui, ayant consulté cet ouvrage, ne cesse tout de même d'être surpris, tant la gamme de suppléments regorge, d'après mon MJ, de bonnes idées !).

*[pourquoi 4/5 allez-vous me dire au terme de cette critique plutôt positive ? Ben allez donc voir la critique de Ravenloft-d20 system... Vous comprendrez !]

Frère Isoar  

Dans cet Atlas, on a d'abord comme qui dirait un ptit peu peur. On voit des illustrations bof-bof , ça a l'air d'être un peu fourre-tout, parfois franchement brouillon, une carte loin de ce qu'on peut faire de mieux au XXe siècle... Mais progressivement, on se laisse prendre et on comprend rapidement que l'intelligence des auteurs est de donner juste ce qu'il faut, ce petit truc essentiel qui fait que vous êtes déjà en train d'imaginer le scénario le plus terrible pour vos joueurs. Pourquoi ne pas imaginer là dedans le premier monde, la première guerre qui engendrera le reste...? AAAhhh. Le reste est à votre bonne appréciation. Enfin, si vous êtes en reste en ce qui concerne les scénars, no problemo puisque D20 (ok, un peu de pub) se propose de complèter l'univers tous les deux mois... Que demande le peuple ?

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :