Contenu | Menu | Recherche

La vie, le jdr et le reste...

Tome of Horrors

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Sous-gamme : Sword & Sorcery
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : Necromancer Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : novembre 2002
  • EAN/ISBN : 1-58846-112-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 328 pages à couverture rigide.

Description

"Tome of Horrors, A folio of Fiend Malevolent and Benign" est un bestiaire pour le système D20 qui regroupe un peu plus de 400 créatures. Cet ouvrage est né de l'envie de Necromancer Games de faire revivre les monstres des premières éditions de AD&D. Rappelons que leur devise est, en effet, "Third edition rules, First edition feel".
Sur plus de 400 créatures proposées, environ 300 sont des adaptations de monstres issus principalement du Fiend Folio et des toutes premières éditions du Monster Manual et Monster Manual II, un peu plus de 25 viennent des précédentes productions de Necromancer Games, et les 100 restantes sont de nouvelles créatures.

Au chapitre des revenants, Princes Démons (Orcus et ses lieutenants Maphistal et Sonechard, The Faceless Lord, Fraz-Urb'Luu, Kostchtchie, Pazuzu, Baphomet...), Archi-Diables (Amon, Bael, Geryon, Hutijin, Moloch, Titivilus...) et même Daemons sont de nouveau de la partie. On retrouve également un grand nombre de mort-vivants putrides (Apparition, Huecuva, Juju Zombie...), de Fées sympathiques (Atomie, Brownie, Buckawn, Forlarren, Killmoulis, Korred, Nereid, Pech...), de plantes attachantes (Hangman Tree, Kelpie, Vegepygmy, Yellow Musk Creeper...) et de bizarreries trop nombreuses pour être toutes citées (Eye of the deep, Nilbog, Spriggan...).
Les "Challenge Ratings" des créatures s'échelonnent de 1/10 à 39, la diversité et la puissance des créatures va donc de la rencontre anecdotique pour l'ambiance, au boss de fin de niveau pour héros sur-vitaminés.

Dans les annexes, différents "Templates" sont proposés : "Abomination" est un étrange mélange de deux créatures (Owlephant...); "Animal Lord" est un seigneur d'une race d'animal spécifique capable de prendre une forme humaine (Cat Lord, Mouse Lord...); "Dire Creature" permet de transformer tout animal en sa version sanglante; "Skeleton Warrior" pour que les joueurs ne voient plus les squelettes de la même façon; "Therianthrope", des animaux capables de prendre une forme humanoïde comme les garous; "Yellow Musk Zombie" résultat de la rencontre entre des PJs malheureux et cette sympathique plante.
Et on ne parle pas des "Beast of Chaos", "Bleeding Horror", "Foo Creature", "Spectral Troll", "Slime Zombie, "Thessalmonster"...

Pour finir, une annexe contenant une vaste liste de poisons complète le tout.

NB : l'ouvrage a été élaboré en partenariat avec Wizard of The Coast, et toutes les créatures présentes dans le "Tome of Horrors" ne feront pas leur apparition dans un futur bestiaire officiel.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 24 octobre 2014.

Critiques

Denis Oblet  

Hop... Un bestiaire de plus pour D&D. Ça manquait vraiment.

Bon alors pour les points positifs, la plupart des créatures rééditées sont soit vraiment intéressantes, soit plutôt drôles. Le retour de pas mal de démons et de diables permet de peupler un peu les abysses et les neuf enfers et complète bien le contenu du Book of Vile Darkness (bien qu'il y ait des redites et des doublons, espèrons que ce seront les seuls). Et j'apprécie aussi le grand nombre de fées (elles ne servent à rien, mais c'est rigolo). La présence des créatures utilisées dans les modules de Necromancer Games est une bonne idée. Et pour finir, le prix de l'ensemble est vraiment correct (pour un bouquin de cette taille).

Pour les points négatifs, je me serais bien passé de certaines créatures vraiment ridicules. Et la qualité des illustrations va de pas mal (certains dessinateurs s'en sortent bien) à franchement horrible (certains dessinateurs sont à éliminer...), avec en plus un ou deux bugs de mise en page...

Bon, pour conclure, j'ai quand même bien aimé ce bestiaire et je suis content de la réapparition de certains monstres injustement oubliés. En fait, je crois que c'est surtout un bestiaire pour nostalgiques un peu paresseux qui ne veulent pas faire les adaptations eux mêmes. Ceux qui achètent au poids ne seront pas déçus non plus.

Vlad Le Démon  

"THIRD EDITION RULES, FIRST EDITION FEEL". Telle est la maxime que l'on peut trouver sur la couverture de ce bestiaire... et il est justifié... En effet ce livre contient toutes les créatures (qui existaient depuis la première édition) abandonnées par leurs maîtres lors du passage de la deuxième à la troisième édition de Donjons & Dragons.

Donc voici le retour de nombreux princes démons et d'archi-diables dont le plus célèbre : Orcus. Chez nos amis les morts-vivants on notera le retour du Nécrophidius et du Zombi ju-ju... Ce livre contient aussi quelques monstres issus des produits de Necromancer Games et quelques monstres originaux. Je ne dirai qu'une chose : "J'adore !"

J'ai quand même un reproche à formuler... les illustrations... la maquette... ça craint... Ce serait bien que Sword & Sorcery utilise de vrais illustrateurs... parce que les esquisses et autres illustrations inachevées en noir et blanc c'est pas génial (et je suis gentil). Quand ils disent "First edition feel" c'est surtout vrai pour la maquette et les illustrations. A quand le prochain bestiaire entièrement illustré par l'auteur des dessins du Manuel des Monstres de la première édition d'AD&D ?

Une dernière remarque, il est dit que le livre a été élaboré en partenariat avec Wizard of The Coast, et que toutes les créatures présentes dans le "Tome of Horrors" ne feront pas leur apparition dans un futur produit officiel... Excepté Orcus, les Shadow Demons, et quelques autres que l'on peu trouver dans The Book Of The Vile Darkness. Ok je suis de mauvaise foi car avant la sortie de The Tome of Horror un responsable de Necromancer Games avait signalé que Wizards of The Coast allait publier leurs propres versions de certaines créatures dont Orcus...

En bref un très bon bestiaire malgré ces petits défauts et pas très cher : autour de 30 €.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques