Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

Slavelords of Cydonia

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Sous-gamme : Grim Tales
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Bad Axe Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2004
  • EAN/ISBN : 0-9720416-8-0
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 240 pages.

Description

Slavelords of Cydonia est une campagne pour le système Grim Tales, une variante du D20. Grim Tales a été développé pour les jeux « gritty » avec des combats mortels (points de vie réduits à hauts niveaux) et une magie peu fréquente. Cette campagne laisse les mains livres au MJ et aux joueurs, et emmènera des PJ du niveau 1 jusqu’au niveau 20. Elle est spécifiquement conçue pour se dérouler dans un univers de Sword & Sorcery, post-apocalyptique ou durant l’ère victorienne, même uchronique (les 3 settings possibles sont présentés en ouverture).

Le livre ouvre sur les Crédits (1 page), puis la Table des matières (1 page) avant de passer à l’Introduction (5 pages) qui évoque notamment la structure du livre qui diffère assez des aventures habituelles. En effet, chacun des 5 actes de la campagne comprend le synopsis, les objectifs et points-clés, le contexte, les chapitres et les aventures. Ces dernières sont ensuite organisées comme suit : conditions (pour que l’aventure en question ait lieu), lieux, PNJ clés, contexte, détails, faits et indices, événements et effets et récompenses. Enfin, des notes de conversion permettant une adaptation aux autres système D20 clôturent l’introduction.

  • Book One: Dark Tide (23 pages) est un acte en 4 chapitres, dans lequel les PJ vont explorer des ruines au sein d’une vallée montagneuse reculée. Ils rencontreront un village d’indigènes et seront impliqués dans la politique locale. La fouille des ruines a toutes les chances d’activer un portail vers une autre planète, aride, proche d’une Mars fantasmée (comme celle de John Carter ou de celle des sauriens dans Ghost of Mars de John Carpenter), à la suite de quoi les PJ seront capturés par un noble de Cydonia, dont la race est apparentée au peuple-serpent.
  • Book Two: The Slave Pit (32 pages), en 3 chapitres, voient les PJ être réduits à l’esclavage dans New Atlantis, la capitale du peuple serpent. Ils devront survivre dans les arènes pour gagner peu à peu en influence auprès de leur « propriétaire » qui les initiera alors aux intrigues politiques.
  • Book Three: Freedom and Conflict (39 pages) comprend 3 chapitres. L’empire Sli’ess qui contrôle toute la planète est dévoilé en détail. L’ouverture du portail dimensionnel a également permis aux lethids, à une race de parasites cérébraux intelligents apparentés aux aboleths, de s’infiltrer dans cette planète. Bien que prisonniers des sauriens, les PJ restent maîtres de leur esprit et de leurs mouvements et il sera donc dans leur intérêt de mettre à jour cette menace.
  • Book Four: War (32 pages), avec 2 chapitres. Les lethids et les sli’ess sont en guerre depuis des millénaires et les premiers ont forcé une première fois ces derniers à quitté leur planète verdoyante pour celle-ci, bien plus aride. Les parasites ont infiltré plusieurs régions de Cydonia et plusieurs strates de la société, mais la mise à jour de leur plan par les PJ provoque une immense guerre civile planétaire. Les PJ, appréciés en qualité de gladiateurs, auront alors l’occasion de démontrer leur bravoure et de commander des armées, équipés de puissantes armes sli’ess.
  • Book Five: Endgame (26 pages), avec 3 chapitres. Les PJ ont mis fin à la menace mais découvrent que les sli’ess ont non seulement une faible reconnaissance de leurs exploits mais prévoient aussi d’envahir la Terre grâce au portail dimensionnel, d’autant plus qu’elle est très similaire à leur planère d’origine. Heureusement, le statut de héros des PJ leur apporte l’estime de plusieurs factions sli’ess qui attachent de l’importance à l’honneur. Il y a plusieurs possibilités d’empêcher l’invasion de la Terre qui vont d’une révolte massive des esclaves à la Spartacus à l’assassinat de l’empereur. Mais le portail devra être détruit dans tous les cas

Appendix A: The Sli’ess (14 pages) traite de la race dominante de Cydonia, avec 6 variantes raciales, les Maisons nobles, ainsi que les factions (dont certaines rebelles à l’empereur), sans oublier la religion, l’économie, la technologie et la société en général. Un nouveau type de magie fait aussi son apparition : la magie viscérale.

Appendix B: The Lethid (13 Pages) se charge de dépeindre les antagonistes, une race de parasites dotée en outre de puissants pouvoirs psioniques. 5 espèces sont développées, du simple parasite cérébral à la gigantesque aboleth. La manière de s’en débarrasser sans tuer l’hôte est aussi abordée.

Appendix C: Bestiary (10 Pages) est consacrée à la faune de Cydonia. 13 nouvelles créatures figurent dans ce chapitre, essentiellement des animaux, mais on y trouve aussi des créations artificielles (golem) issues de la technologie saurienne.

Appendix D: Statblock (13 pages) récapitule les caractéristiques de tous les antagonistes de la campagne.

Appendix E: Cydonian Equipment (8 pages) aborde la technologie de Cydonia. Celle-ci s’apparente à ce que l’on trouve dans la science-fantasy. Ici, nombre d’armes fonctionne à base de cristaux qui servent aussi bien d’armures que de propulseur pour actionner pistolets et fusils.

Appendix F: Grim Tales Mass Combat (10 pages) apporte des règles permettant de gérer des combats entre armées au niveau stratégique (objectifs) et tactique (ordres). L’importance des héros n’est pas oubliée.

Appendix G: Mouldstone & Mutations (3 pages) – il s’agit d’une argile noire aux reflets vert iridescent qui provoque des mutations, dont plusieurs sont présentées sur un tableau d’une page.

Une table de rencontre aléatoire (1 page) est modulable en fonction de l’environnement (urbain, rural, dans la capitale, vallée montagneuse, désert, durant la guerre civile), de l’expérience des PJ et de la difficulté souhaitée par le MJ.

L’ouvrage se termine par un Index (6 pages), une feuille de caractère spécifique au système Grim Tales (1 pages), une page de publicité de l’éditeur et enfin la licence OGL (1 pages).

Cette fiche a été rédigée le 24 novembre 2019.  Dernière mise à jour le 30 novembre 2019.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.