Contenu | Menu | Recherche

Etre heureux est un devoir. Etes-vous heureux ?

War of the Lance

.

Références

  • Gamme : D20 - Dragonlance
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Sovereign Press
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 2004
  • EAN/ISBN : 1-931567-14-X
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

livre de 320 pages en quadrichromie à couverture rigide.

Description

Ce supplément est l'équivalent de Age of Mortals pour la période phare de la saga Dragonlance, c'est à dire la guerre de la Lance. Cette guerre, théâtre des premiers modules et romans Dragonlance, subit ici un lifting intégral afin d'être à jour avec D&D 3.5. Contrairement aux rééditions précédentes, ce supplément n'est en aucun cas une campagne, mais bien un supplément de contexte décrivant avec précision les événements et les aspects techniques de cette période particulière de Krynn.

Le premier chapitre ("Characters" - 33 pages) met à jour les données techniques et d'historique concernant les races et les classes jouables lors de l'Ere de Désespérance. Cette période suit le cataclysme qui a touché Krynn et rasé notamment la région d'Istar, alors que les dieux semblent s'être détournés du monde. Plus de trois siècles plus tard, il s'avère que les dieux sont bien présents et la guerre de la Lance met aux prises un petit groupe de héros, les compagnons de la Lance, avec les troupes de la déesse maléfique Takhisis. Contrairement à l'Ere des Mortels, les elfes vivent toujours dans leurs forêts ancestrales et les nains dans leur royaume millénaire, coupés du monde. Les draconiens n'existent pas encore, puisqu'ils ont été créés pendant la guerre de la Lance. Enfin, les kenders n'ont pas encore subi la destruction de Kendermore par Malystryx et l'apparition des affligés. Au niveau des classes, aucune classe n'a accès à des sorts divins avant la réapparition des cultes suite à la découverte du bâton bleu par Lunedor et Rivebise, deux des héros de la Lance. De nouvelles classes de prestige font leur apparition, comme le Seigneur Draconien ("Dragon Highlord") ou le maraudeur minotaure. Le chapitre se termine par une vingtaine de nouveaux dons qui ne sont pas particulièrement spécifiques de la guerre de la Lance.

Le deuxième chapitre ("Magic of Krynn" - 24 pages) fait le point sur la magie lors de l'Ere de Désespérance. L'absence supposée des dieux rend inexistants les ordres de prêtres. La foi du peuple s'est détournée vers de nouveaux cultes prétendant rechercher de nouveaux dieux, mais qui n'ont pas la capacité de lancer de sorts divins. C'est le cas par exemple des questeurs de Haven, en Abanasinie, auxquels sont confrontés les héros au début de leur aventure. La magie des arcanes est quant à elle extrêmement structurée et pratiquée par un petit nombre d'individus : les membres des ordres de Haute-Sorcellerie, qui sont décrits plus en détail dans le supplément Towers of High Sorcery. En dehors de ces ordres, on compte un certain nombre de mages de second ordre, indépendants, mais aussi quelques mages puissants, des renégats, que les sorciers tentent de traquer et d'éliminer. Après ces considérations historiques, le chapitre décrit le rituel de création des draconiens, tel qu'il est découvert dans le module DL9 - Dragons of Deceit. Suivent une quinzaine de nouveaux sortilèges puis la description des objets magiques et des artefacts les plus importants de la période, parmi lesquels la Brightblade de Sturm, la masse Nuitnoire de Verminaard, l'épée de Tanis Wyrmslayer, le bâton bleu de Lunedor, les disques de Mishakal qui permettent le retour des cultes bénéfiques, ou bien le Marteau de Kharas et le Bras d'Argent, qui permettront de forger à nouveau des Lancedragons.

Le troisième chapitre ("Ansalon in the Age of Despair" - 92 pages) est un atlas détaillé de l'Ansalonie pendant la période. Pour chaque région spécifique du continent, on retrouve des informations sur sa population, son gouvernement, les religions pratiquées, les denrées produites et échangées, des données géographiques, culturelles, historiques, ainsi que des données sur les principales communautés de la région. Un paragraphe décrit les événements ayant lieu pendant la guerre de la Lance, et plusieurs idées d'aventures sont proposées pour chaque région, sous la forme d'accroches de quelques lignes. Enfin, une carte miniature met en relief les informations proposées. Les régions décrites sont l'Abanasinie, Balifor, Blöde, les îles de la mer de Sang, les îles Draconiques, l'Est Sauvage, Goodlund, Hylo, le mur de Glace, Kayolin, Kern, les monts Kharolis, Khur, Lemish, le Nordmaar, l'Ergoth du Nord, les plaines de poussière, le Qualinesti, l'île de Sancrist, Schallmer, le Silvanesti, la Solamnie, l'Ergoth du Sud, le Taman Busuk, le royaume souterrain de Thorbardin, Throtl et le royaume souterrain de Zhakar.

Le quatrième chapitre ("Cities, Stronghold & Ruins" - 43 pages) est le pendant d'un chapitre identique dans Age of Mortals, mais présente des lieux essentiels pendant la guerre de la Lance. Tout d'abord, des villes et agglomérations comme Flotsam, Haven, Palanthas, Port Balifor, Tarsis ou Solace. Ensuite, des forteresses comme le château Uth Wistan, la forteresse du Mur de Glace, les citadelles volantes ou la tour du Grand Clerc. Enfin, des ruines et donjons comme Dargaard, la résidence du Seigneur Soth, la tombe de Derkin, le val Brumasil ou la cité engloutie de Xak Tsaroth. Quelques-uns de ces endroits sont illustrés ou accompagnés d'une carte, souvent reprise des modules originaux et coloriée.

Le cinquième chapitre ("War of the Lance" - 35 pages) décrit en détails les événements de la guerre de la Lance. Sont présentés la situation initiale, les forces en présence ainsi que les différentes campagnes qui ont mené à la défaite finale de Takhisis. Les forces en présence sont détaillées avec leurs caractéristiques, brigade par brigade, afin de permettre une utilisation avec des règles de combat de masse, règles qui ne sont pas fournies ici et que le meneur trouvera dans d'autres suppléments d20 System. Les campagnes décrites sont l'attaque du Silvanesti (349 AC), la bataille du mur de Glace (351 AC), le siège de la tour du Grand Clerc (351 AC) et la campagne de Vingaard (352 AC). Pour chacune, un encart donne des conseils pour insérer les personnages dans la campagne. A noter que la bataille du mur de Glace faisait l'objet du DL6 - Dragons of Ice, et le siège de la tour du Grand Clerc celui du DL8 - Dragons of War.

Le sixième chapitre ("Personalities" - 58 pages) est un véritable "who's who" de la guerre de la Lance. Près de soixante-dix personnages sont décrits en détails, caractéristiques et historique à l'appui. Les historiques ne prennent pas en considération les événements de la campagne et se positionnent donc avant les événements de la guerre de la Lance tels que décrits dans les romans et les anciens modules. Parmi les personnages, on trouve notamment tous les héros de la Lance, avec leurs caractéristiques mises à jour après les événements de Xak Tsaroth, qui font l'objet du jeu d'aventure Dragonlance (à paraître). Outre les héros, on trouve certains PNJ majeurs de la campagne comme Alhana, Bupu, Berem l'Eternel, le seigneur Gunthar, Porthios ou Silvara, mais aussi de nombreux ennemis comme Ariakas, Bakaris, Toede, Soth, la Dame Bleue, etc. Sans oublier quelques dragons comme le vert Cyan de Pestemort ou le blanc Neige.

Le septième et dernier chapitre ("A War of the Lance Campaign" - 6 pages) donne quelques conseils supplémentaires pour mener une campagne avant, pendant ou après la guerre de la Lance, avec les héros de la Lance ou des personnages créés pour l'occasion.

L'ouvrage se conclut sur un scénario de vingt-quatre pages nommé "The Lyceum", oeuvre de Tracy Hickman. Conçue pour un groupe de quatre aventuriers de niveau 8, cette aventure mènera les personnages dans les ruines d'un ancien lieu de pouvoir, théâtre d'événements tragiques pendant la nuit du Cataclysme. Le scénario est conçu pour se dérouler peu après la guerre de la Lance, en 352 AC.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 1 décembre 2014.

Critiques

cossaw  

Excellent par son contenu, par la quantité d'information qu'on y trouve, ce livre est LA référence ultime, sauf au niveau des cartes (cruelle déception (*)).

Effectivement, ceci n'est pas un module de jeu, mise à part l'aventure The Lyceum mise à jour pour l'édition 3.5 des règles. Les classes sont explicitées dans le cadre de la campagne de la guerre de la lance, avec quelques éléments fondamentaux comme l'abscence de magie divine pour les classe de prêtres, druides, rôdeurs, chevaliers solamniques... Les quelques classes de prestige sont bienvenues, notamment en ce qui concerne les gnomes et les kenders, qui ne sont pas des êtres sanguinaires : la classe de "handler" remanie celle de roublard en la recentrant autour du kender. J'ai bien aimé la classe de Maître qui va au-delà de celle d'Expert pour en faire une classe jouable intéressante, qu'on peut dignement comparer aux autres classes fondamentales. Le Barde Divin correspond bien au monde de Krynn, surtout aux prêtres du dieu Barde, Branchala.

La partie sur la magie est intéressante, assez complète, mais n'est pas la partie centrale de l'affaire et il faut plutôt se référer aux éléments inclus dans Towers of High Sorcery pour les magiciens et, lorsqu'il paraîtra, Holy Orders of the Stars pour les prêtres. Le gros morceau, c'est le "background" et là on est servi, toujours moyennant le manque chronique de cartes complètes et/ou détaillées. Vraiment, jamais tout n'avait aussi été bien décrit, et je n'ai même pas tout lu en détail pour l'instant. Les trois chapîtres (géographie, lieux, histoire) sont amplement détaillés et permettent de se placer dans le contexte sans aucun problème. Les PJ et PNJ proposés sont tous assez bien décrits, même si je ne suis pas très crédible au niveau "technique d20" et l'utilisation des diverses classes/dons/compétences est assez bien adaptée. Par exemple, dans l'édition DL10, le roi des elfes Lorac était guerrier/magicien de faible niveau, maintenant, comme il est précisé qu'il a passé l'épreuve de haute sorcellerie et passé du temps à la tour d'Istar, où il a piqué l'orbe draconique verte, on a fait de lui un noble 6 / magicien(abj) 6 / magicien de haute sorcellerie 6, ce qui lui rend justice et fait de lui un être puissant (il a quand même dans les 500 ans...).

Au final, j'aime vraiment beaucoup, même si au niveau illustrations (toujours ces cartes...) ce livre est moins bien fourni. Hautement recommandé à tout fan de DragonLance.

*) apparemment, les cartes seront livrées avec le module publié en novembre 2004

Thom'  

Je ne sais trop quoi penser de ce supplément. En fait, selon le point de vue adopté, je pense qu'il peut être tout à fait moyen, ou tout à fait génial.

Moyen, pour tous ces meneurs qui n'ont pas les modules originaux et qui, avec le temps, ont de moins en moins de chance de les obtenir. Moyen pour tous ces meneurs ou ces joueurs qui n'ont jamais pu profité de la campagne initiale, et qui auraient bien aimé retrouvé dans ce War of the Lance de quoi pallier à ce manque. Moyen pour tous les meneurs débutants à Dragonlance et qui auront bien du mal à se plonger dans cet univers avec une telle quantité de données, pas toujours présentées au mieux.

Génial pour quelqu'un comme moi qui ai déjà mené la campagne, qui la connais sur le bout des doigts et qui n'avait besoin au final que de la remise à niveau "technique". Génial pour quelqu'un qui connaît déjà tous les intervenants, et qui piochera donc directement ce qui l'intéresse. D'ailleurs, ce chapitre sur les PNJ est symptomatique : ils sont présentés par ordre alphabétique, et non plus par allégeance comme ils l'étaient dans le Dragonlance Adventures ou le Silver Anniversary. La conclusion de ce choix est simple : ce War of the Lance vise les fans, les meneurs expérimentés et ceux qui connaissent déjà un peu Dragonlance. Pour les autres, il faudra quelques bonnes heures de lecture attentive avant de réellement saisir la trame et les acteurs avant de pouvoir éventuellement les réinjecter dans une campagne. Ca ne signifie pas qu'un meneur débutant n'y trouvera pas son compte, mais je pense qu'une bonne grosse campagne aurait bien plus fait l'affaire à ce compte. On me rétorquera que la large majorité des joueurs et des meneurs connaissent déjà cette histoire. Soit.

Venons-en au contenu proprement dit : c'est dense, extrêmement dense. Il ne manque rien ou presque, et tout y est décrit de manière détaillée. Les 320 pages sont bourrées de choses utiles et directement utilisables. On a là le pendant de Age of Mortals pour le quatrième âge. Et il me vient maintenant l'espoir de voir des suppléments équivalents pour le deuxième ou le troisième âge de Krynn !

Il y a quand même de gros bémols, outre le positionnement du supplément : ces illustrations noir & blanc de Elmore reprises et colorisées, par exemple. Elles sont tout bonnement hideuses par rapport aux originaux. A croire qu'ils ont laissé jouer un môme avec photoshop. Les plans colorisés sont de la même veine. Pourtant, le bestiaire disposait indéniablement d'un illustrateur de qualité. Pourquoi repartir vers des loupés de ce genre ? L'absence de carte, pour finir. Je ne sais pas quelles contraintes ont mené à ce fiasco. Mais aucune carte complète de Krynn ou de l'Ansalonie jusqu'ici, c'est tout bonnement ridicule. Elle aurait du être dans le Campaign Setting, ou au moins dans Age of Mortals, et il y aurait du avoir ici une carte du quatrième âge. C'est une immense déception. Cela dit, vu que le nouveau cartographe de Dragonlance n'est visiblement pas au courant de certaines particularités du monde de Krynn, ce n'est peut-être pas un mal. Quelqu'un lui a dit, qu'il faisait régulièrement disparaître des chaînes de montagnes ?

La note est sévère ? C'est celle d'un fan relativement déçu, qui attendait ce supplément depuis la première annonce de sa possible existence. De plus, pour moi, il s'agissait du principal argument pour faire revenir des meneurs vers cet univers plutôt que les Midnight, Eberron et autres Royaumes Oubliés. L'argument tombe à l'eau. Reste à espérer que la campagne de l'âge des mortels rattrapera tout ça...

 

Les fans attendent depuis longtemps une réédition d20 de la campagne Dragonlance. Coupons court à vos espoirs : ceci n'est pas la réédition tant attendue, mais un supplément de contexte similaire à Age of Mortals. Nos informateurs nous affirment toutefois que la campagne pourrait arriver dès l'an prochain. Cela dit, force est d'avouer que War of the Lance en a dans le ventre. Les 320 pages sont bien garnies et les données sur les personnages, lieux et événements abondent, tant sur un plan technique qu'historique. Pour les impatients, un gros scénario conclut l'ouvrage. Ceux qui connaissent l'histoire de la guerre de la Lance n'auront aucun mal à utiliser ces données pour se relancer dans cette période, que ce soit pour rejouer les romans avec les héros de la Lance ou se lancer dans l'aventure avec un tout nouveau groupe. Pour les meneurs découvrant cet univers, la pilule risque d'être plus difficile à avaler. Une autre déception : le graphisme de l'ouvrage. Outre la couverture qui renvoie à l'un des vieux modules, les illustrations intérieures sont dans leur majorité reprises d'anciennes illustrations d'Elmore et consorts. Malheureusement, la colorisation de certaines illustrations offre un résultat déplorable. Dommage : le contenant n'est pas à la hauteur du contenu. Cela dit, à consommer sans modération pour ceux qui connaissent déjà l'univers.

Thomas Robert - Casus Belli n°29

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques