Contenu | Menu | Recherche

Dans un verre, 2 cuillère à soupe de sucre, 1 mesure de rhum, eau bouillante, tranche de citron

Age of Mortals

.

Références

  • Gamme : D20 - Dragonlance
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Sovereign Press
  • Langue : anglais
  • Date de publication : septembre 2003
  • EAN/ISBN : 1-931567-10-7
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide en quadrichromie de 224 pages.

Description

Ce supplément constitue le compagnon du livre de base spécifique au cinquième âge, l'Age des Mortels. La plupart des chapitres du livre de base y sont étendus avec des données spécifiques à cette période, depuis la Guerre du Chaos jusqu'à la Guerre des Ames, en passant par la période de domination des Dragon Overlords, décrite plus en détail dans le cadre de Dragonlance Fifth Age.

L'ouvrage débute par une préface de Margaret Weis puis par une introduction de deux pages présentant les grandes lignes de l'Age des Mortels et, plus précisément, les événements de la Guerre des Ames qui vient à peine de se conclure.

Le premier chapitre ("Characters" - 44 pages) traite des personnages et des différentes spécificités du Cinquième Age à ce niveau. Dans un premier temps, l'ensemble des races est passé en revue avec pour chacune l'ajout de détails sur les événements marquant des dernières années : l'invasion de Thorbardin par des démons, la capture du Silvanesti par les minotaures ou la destruction de Qualinost sont autant de points laissés de côté dans le livre de base pour être détaillés ici. Une seule nouvelle race est présentée : les Tarmaks, des barbares engagés par Ariakan aux côtés des Chevaliers de Takhisis, pendant la Guerre du Chaos. Ensuite, quelques nouvelles classes sont proposées, parmi lesquelles une classe de base (le marin) et une douzaine de classes de prestige :
- Le Sorcier de l'Académie, élève de l'Académie de Sorcellerie établie par Palin Majere et détruite pendant la Guerre des Ames ;
- Le Mystique de la Citadelle, disciple de la Citadelle de Lumière créée par Lunedor ;
- Le "Kender Nightstalker", un roublard capable de communiquer avec les morts-vivants ;
- Le Mystique, l'Eclaireur et le Sorcier de la Légion, des auxiliaires aux chevaliers de la Légion de l'Acier ;
- Le Maître-Ambassadeur ;
- Le Chaman Nomade ;
- Le "Rogue Knight", chevalier banni de son ordre, qu'il s'agisse d'un Solamnique ou d'un Chevalier de Neraka ;
- Le Mage Auxiliaire Solamnique, dont la devise est "Honneur dans la magie, Honneur dans la vie" ;
- Le "Spellfilich", un voleur maîtrisant les arcanes de la magie et s'en servant pour faciliter ses larcins ;
- Le Mage de Guerre, dont le plus célèbre représentant fut Magius, le compagnon de Huma.
Enfin, une quinzaine de nouveaux dons viennent agrémenter la liste de ceux déjà existants. La plupart des dons proposés sont accessibles à tous les personnages, y compris hors de la période du Cinquième Age.

Le deuxième chapitre ("Magic" - 30 pages) traite des différentes magies pratiquées au cours de l'Age des Mortels. Une large part est accordée aux deux nouvelles formes de magie découvertes pendant la période de disparition des dieux : Mysticisme et Sorcellerie. Des règles sont envisagées concernant le phénomène de drainage de l'énergie magique propre à la Guerre des Ames : les âmes ne pouvant trouver le repos drainaient en effet les énergies magiques afin d'en faire bénéficier Takhisis. Puis sont traitées les différentes formes de magie face aux nouveaux défis suivant la Guerre des Ames, y compris les formes plus courantes de la magie qui sont réapparues suite au retour des dieux. Ensuite, deux nouveaux domaines du Mysticisme sont proposés ("Channeling" et "Sensitivity") ainsi qu'une trentaine de nouveaux sorts. Enfin, quelques objets magiques du Cinquième Age sont décrits en détail, dont "Lost Star" (l'épée qui a permis à Laurana d'éliminer le dragon Beryllinthranox), les Lances Abyssales (l'équivalent mauvais des Lancedragons) ou le "Device of Time Journeying" (utilisé à plusieurs reprises par Tasslehof lors de la Guerre des Jumeaux puis lors de la Guerre des Ames).

Le troisième chapitre ("Life in the Age of Mortals" - 18 pages) réunit des informations concernant l'Ansalonie pendant la période, avec tout d'abord un historique du Cinquième Age : chaque année fait l'objet d'un résumé exposant les événements principaux ayant secoué le continent. Ensuite, le climat, la faune et la flore puis les lieux d'habitation en Ansalonie sont présentés en détail. Toutes ces données sont spécifiques à l'Age des Mortels : ainsi, en ce qui concerne le climat, l'Ergoth du Sud est présenté comme arctique, phénomène dû à la présence d'un Dragon Overlord sur l'île.

Le quatrième chapitre ("Cities, Strongholds & Ruins" - 72 pages) détaille une trentaine de cités, de forteresses ou de lieux en ruines. La plupart des lieux décrits sont accompagnés d'un paragraphe traitant de l'histoire du lieu et/ou de la présentation d'éventuels personnages importants. Certains lieux sont aussi accompagnés d'un plan.

Le cinquième chapitre ("Gods & Religion" - 28 pages) présente l'évolution des croyances et des cultes pendant la période troublée entre la Guerre du Chaos et la Guerre des Ames. Après les maints retournements de situation ayant suivi le Cataclysme, les habitants de Krynn ne voient pas tous d'un bon oeil le retour des dieux qui ont amené tant de peines et de destructions. Chaque divinité et chaque clergé doit donc penser avant tout à rebâtir. Sont aussi présentés les deux divinités disparues : Paladine, qui arpente maintenant Krynn sous la forme mortelle de l'elfe Valthonis, et Takhisis, tombée à la fin de la Guerre des Ames.

Le sixième et dernier chapitre ("Monsters & Dragons" - 24 pages) présente quelques créatures caractéristiques de l'Age des Mortels : les esprits utilisées par Takhisis pendant la Guerre des Ames, les Titans, les Dragons des Mers et les Dragons d'Ombre sont décrits. De plus, est proposé un processus pour créer des Dragon Overlords, ces dragons capables d'absorber l'énergie de leurs congénères pour devenir plus puissants. Enfin, les caractéristiques de quelques overlords sont présentées : Malystryx, Khellendros, Onysablet, Razor et Brine.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Thom'  

En préambule, je dirai quand même que je ne suis pas trop fan du 5e Age de Krynn (l'Age des Mortels, justement). En tout cas, je ne l'étais pas jusque là. Pas trop convaincu par la version Fifth Age du jeu, j'en suis resté encore aux modules originaux et à la période suivant la Guerre de la Lance. De fait, ce supplément n'était pas forcément fait pour me plaire à priori. Force est de constater que le boulot accompli est encore admirable.

Sur la forme tout d'abord, quasiment rien à redire. J'aime beaucoup les illustrations de cet ouvrage, plus même que celles du Campaign Setting. La mise en page est à peu près parfaite, sauf quelques coquilles au niveau des titres, qui font que certaines parties du sommaire sont incohérentes. Cela dit, c'est mineur. Ce supplément bénéficie aussi d'une couverture dure et d'un intérieur en quadrichromie, ce qui n'est pas pour me déplaire, malgré l'effet (très) notable sur le prix.

Sur le fond ensuite, là encore, les parties techniques ont été réduites à leur plus simple expression, hormis peut-être la liste des nouveaux sorts. A part cela, le supplément n'est que matière à inspiration et compilation de faits sur l'Age des Mortels.

Le fait d'avoir repris les races du Setting pour leur ajouter des données propres à cet Age est une bonne idée, qui ravira à mon avis autant les meneurs du Quatrième ou du Cinquième Age : les premiers pourront se contenter du Setting, les seconds trouveront leur plaisir dans ce supplément. On sent en fait, tout au long de l'ouvrage, que les deux premiers opus de cette réédition ont été conçus en même temps, de façon à être parfaitement complémentaire. C'est plaisant, car par le passé bon nombre de suppléments dragonlance ont tout de même pratiqué la redite par rapport à d'autres suppléments plus anciens.

Le chapitre sur la magie est très utile pour comprendre les phénomènes survenus pendant la Guerre des Ames. Y sont glissées de nombreuses informations concernant l'historique de cette guerre et le déroulement du Cinquième Age depuis la Guerre du Chaos. C'est à la fois une force et une faiblesse de ce chapitre (voire de l'ensemble de l'ouvrage), car du coup les informations sont un peu disséminées, et il me semble difficile de retrouver aisément une donnée précise une fois l'ouvrage terminé.

La description précise des cités et lieux privilégiés d'aventures est une bonne idée. En tout cas, cela compense largement l'absence de scénario, puisque chaque lieu ou presque peut être le théâtre de moults aventures, rien qu'avec les descriptions fournies.

Au final, ce supplément m'a donné une idée plus claire du Cinquième Age (alors que Fifth Age m'avais semblé trop flou à ce niveau), voire m'a donné envie de jouer dans cette période troublée. Cela dit, je connais bien le monde de Dragonlance et il m'a donc été facile d'ingérer la quantité d'informations contenues dans le supplément. Je ne sais pas si ce sera le cas pour un meneur débutant. J'ai l'impression que l'ouvrage est conçu pour les meneurs ayant lu une part non négligeable des romans dragonlance, et pas vraiment pour les meneurs débutants, ce qui justifie que je ne mette pas la note maximale.

TEO  

Cet ouvrage est pratiquement le "petit frère" du Dragonlance Campaign Setting. A la base, Dragonlance CS se trouve être peu commode à force d'être générique : trop d'histoire, d'évolution et de changements le rendent ardu à comprendre et plus encore à maîtriser. Age of Mortals vient corriger cela en se concentrant sur le décor, l'histoire, les personnages "clé" et le monde de Krynn à l'époque bien particulière de l'age des mortels. L'ensemble est précis et bien fait : si vous jouez à Dragonlance, "Age of Mortals" est simplement indispensable !!!

Will  

J'ai acheté ce supplément avec le scénario Key of Destiny, me disant que cela me permettrait de mieux comprendre cette époque. Je n'étais pas vraiment très chaud, ayant une nette préférence pour la période de la Guerre de la Lance... eh bien ce livre m'a vraiment emballé, et m'a véritablement donné envie de faire jouer à cette époque.

Il est très complet, et donne par exemple de nombreuses informations sur les principales villes du continent, informations détaillées et précieuses, qui ouvrent la porte à toutes les aventures. D'autre part, les illustrations sont vraiment très plaisantes, d'une qualité bien supérieure à celles de "Campaign Setting".

Le seul bémol, c'est d'une part le manque de cartes, et d'autre part l'absence de certaines informations, ou leur flou : où sont vraiment passés les elfes exilés ? Que devient la Légion d'Acier ? Un bémol qui se positive, dans le sens où il ne nous reste plus qu'à laisser libre court à notre imagination...

cossaw  

J'ai attendu de m'être réellement servi du livre avant de le critiquer. La différence entre un 3+ et un 4 vient de la jouabilité de ce qui s'y trouve.

Déjà, comme tous les livres pour DL, une grosse partie de ce qui me plaît dans cet ouvrage est la description, historique comme ludique, de l'univers. Ayant lu la grosse majorité des romans (même les mauvais de Jean Rabe...), et lu tous les suppléments de Saga (dont certains, au niveau imagination et contenu valaient beaucoup mieux qu'on peut le croire en les regardant, notamment l'excellent bestiaire), j'ai une certaine connaissance du DL d'après la guerre du Chaos - ce qui fait que j'ai peut-être un énorme biais.

Au niveau technique, ce qui est proposé, en plus de rendre accessible des éléments propres aux romans (comme les sortilèges de Mina ou de la grande prêtresse des morts minotaures), on nous présente quelques éléments intéressants.

Mais tout est dans le background, et là, c'est très fourni, avec quelques PNJ intéressants. Deux bémols, malheureusement toujours le même manque de cartes (à cause du contrat liant Sovereign Press à Wizards of the Coast ?) et pas assez de PNJ accessibles aux joueurs. Il y en a, mais ça manque... et bon, soyons francs, c'est bien d'avoir le profil de Goldmoon, de Laurana, de Mina, de l'empereur minotaure, de son épouse mystique des morts, du roi (mort) des Silvanesti, etc. mais des PNJ accessibles, ce serait intéressants, non ? Et spécifiques à cette époque de jeu (il y en a bien dans l'écran, mais bon...) : des magiciens revenus à la haute sorcellerie, des ensorceleurs, des mystiques, des prêtres, etc : un peu comme les profils du nain mystique et de la druidesse kagonesti, dont j'ai oublié les noms !

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :