Contenu | Menu | Recherche

C'est méchant un Grog

E2 - Le Royaume des Goules

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Chemise cartonnée comprenant une carte recto verso et deux livrets à couverture souple de 32 et 64 pages, le tout en quadrichromie.

Description

Ce supplément est le deuxième tome épique de l'Adventure Path de D&D4. Le scénario est destiné à des personnages de niveau 24 à 26. S'il peut être joué indépendamment, il peut tout aussi bien faire suite à E1 - Aux Portes de la Mort.

Dans ce scénario les personnage vont encore une fois oeuvrer dans la lutte sans fin entre la Reine Corneille et Orcus. De Sigil jusqu'à la frontière des Abysses, ils affronteront les agents du Roi des Goules, qui espère bien ramener d'outre tombe un ancien être primordial qui pourrait bien rompre définitivement l'équilibre de l'univers, et donner l'avantage à son maître Orcus.

Le premier livret fournit les informations générales pour mener l'aventure. À commencer par quatre pages proposant une introduction, un synopsis du scénario, ainsi que cinq pistes possibles d'implication des personnages. Le scénario débute à Sigil, et trois pages servent à décrire la cité de manière générale. Enfin, une page sert à décrire une rencontre particulière qui peut mettre les personnages sur la piste, ou au contraire les égarer, sous la forme d'un défi de compétence.

Le reste du livret propose tout d'abord la description générale et les plans des quatre endroits traversés au cours du scénario : l'embassade des Goules, le Royaume d'Ivoire, le palais extérieur et finalement le fanum (8 pages). Nouveaux monstres et nouveaux objets magiques utilisés dans le scénario sont ensuite décrits sur six et deux pages. Enfin, comme à l'habitude dans les modules de l'Adventure Path, les six dernières pages du livret proposent des illustrations en couleurs de divers personnages et lieux rencontrés, sur une demi-page ou une page entière.

Le second livret décrit par le détail toutes les rencontres du scénario, en fournissant à chaque fois les caractéristiques et tactiques des adversaires, ainsi que le placement de départ et les particularités de l'affrontement, sans oublier les éventuels défis de compétence impliqués. Trois scènes particulières de combat sont dépeintes sur la carte grand format, utilisable avec des figurines.

Cette fiche a été rédigée le 19 mai 2010.  Dernière mise à jour le 24 mai 2010.

Critiques

batronoban  

LA FORME

Une pochette contenant deux livrets et une grande carte.

Le tout est assez fragile, particulièrement les livrets qui n'ont pas de vraie couverture. Vu les manipulations des livrets en cours de partie, ils ne resisteront pas très longtemps.

La couverture ne m'accroche pas vraiment, y'a quelque chose que je trouve pas très bien, c'est peut être un peu trop sombre dans les couleurs (mais après tout y'a des morts-vivants, fallait pas s'attendre à des boules à facettes hein !).

L'ensemble est cependant très beau, tout en couleur, avec de magnifiques illustrations (mention spéciale au recueil d'illustrations pleines pages à la fin d'un des livrets, qui présente les différents décors de l'aventure !).

Ce découpage ne me semble pas très pratique finalement, car j'aurai aimé pour le maîtriser (notez que je me sers d'une version minimaliste et modifiée, sans figurines, de DD4 maison) que les rencontres soient insérées dans l'ordre du scénario, donc avec les deux livrets en un seul, couverture souple mais plus solide.

La mise en page est toujours la même, c'est à dire très agréabe à lire et très claire pour repérer les informations.

25 euros, par contre, honnêtement, il faut être motivé parce que le plus gros des livrets se composent de "rencontres", avec plans, donc moi le Porte Monstre Trésor, même en version planaire, ça me passe au-dessus.

Et le scénario ne casse pas trois pattes à un canard. Voir après mes commentaires acerbes et méchants.

Conclusion : Rapport qualité/prix pas bon.


LE FOND

Les scénarios D&D4 ne sont pas très réputés pour leur background et leur roleplay, ils sont en effet très tournés PMT.

Et je déteste le PMT.

Alors pourquoi j'ai jeté un oeil et acheté celui-ci ? Parce que je suis un fan de Lovecraft, parce que je suis un sale gothique méchant qui aime les morts, et là normalement j'avais ma dose.

Déjà le scénario commence à Sigil, c'est un excellent point, (il vous faudra donc au moins le Guide du Maître 2 pour avoir un peu de contexte sur cette ville géniale, bien que la synthèse de deux pages qui est faite dans le livret soit informatif et pratique - mais sans doute trop famélique pour que le meneur ne doive pas improviser à certains moments), et ensuite on enchaîne vers le Royaume d'Ivoire, pareil, avec une synthèse et carte de ce royaume des morts.

Là, j'ai été convaincu par les descriptions du Royaume, c'est glauque, y'a du sang partout, des morts qui dévorent des morts, des saloperies de "carnigloutons" (nom ô combien ridicule que je vais changer), des objets magiques sympathiques...

Le seul truc, c'est le nombre de combats prévus. Il faudra réduire, imaginer des courses-poursuites contre des hordes de goules, des explorations plus longues de tel ou tel lieu, afin de vraiment profiter de ce super décor.

Donc, de très bonnes idées, mais une mise en scène encombrée de combats artificiels (mais possibles, je dois le reconnaître).

En réalité l'intêret ici serai plutôt de laisser un groupe de parangons découvrir ce monde dangereux pour eux, où le rapport de forces les forcerai à trouver d'autres manières d'explorer ce monde que du simple KILL THEM ALL.

Conclusion : Bonnes idées, réalisation trop PMT à mon goût, mais y'a de quoi faire, ça m'a vraiment inspiré, je vais le modifier.

A ne pas acheter pour faire jouer tel quel !

Au final, 3/5 parce que les décors et quelques éléments de l'intrigue sauvent pas mal l'ensemble - mais 2/5 serait peut être plus juste vu le prix trop élevé de ce module.

Critique écrite en janvier 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :