Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Bonin Horse (The)

.

Références

  • Gamme : Cyberpunk
  • Sous-gamme : Cyberpunk 2020
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Atlas Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1993
  • EAN/ISBN : 1-887801-41-3
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret agrafé à couverture souple de 32 pages.

Description

Arasaka, la célèbre compagnie paramilitaire a perdu un sous-marin... et elle n'est pas contente. Elle rachète donc la compagnie possédant le bateau le plus proche du lieu de naufrage, et coïncidence : les PJ sont dessus. Ce scénario d'action très court offre donc un contexte sous-marin. Les fiches de PNJ, et plans des différents lieux et véhicules d'importance sont également fournis pour gérer les scènes d'action.

En fait, le sous-marin cargo d'Arasaka transportait un projet très sensible, un nouvel explosif particulièrement destructeur. Ayant eu vent de l'expansion potentielle d'Arasaka en orbite, l'ESA a commandité une attaque en règle sur ce sous-marin. Deux équipes l'ont assailli, l'une par le net et l'autre dans le monde physique. Les "terroristes" sentant bien que certaines caisses contiennent quelque chose de sensible, ils préfèrent attendre les secours pour les interroger sur ces caisses. Et ces futures victimes, ce sont les PJ.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 26 mars 2013.

Critiques

Coredump  

Un sous-marin Arasaka transportant des armes (logique pour un sous-marin !?!) perdu en mer, et les PJs doivent s'en charger : de quoi faire un scénario subaquatique original. Des terroristes qui se disent "ben zut, on a buté tout le monde, attendons donc les secours pour les interroger sur ces caisses "top secrètes"...

Comme vous le voyez, on n'a malheureusement ici qu'un vague brouillon de synopsis carrément irréaliste, un prétexte à quelques scènes d'actions en somme. Compte tenu de la qualité générale des scénarii publiés par Atlas Games, celui-ci ne contraste pas par rapport au reste, il se confond même dans la médiocrité générale. Illustrations hideuses, texte écrit très gros... c'est lamentable.

The King  

Un scénario de 32 pages pour deux scènes majeures. Si le pitch est plutôt intéressant, avec un sous-marin qui a été mis hors service suite à une attaque réseau, la mise en scène est déplorable. C'est un peu le lot de tous les premiers scénarios publiés pour ce jeu : de bonnes idées au départ gâchées lamentablement par une propension assez forte à la baston, où seuls les solos pourront tirer leur épingle du jeu. Un netrunner, un medtech ou un techie sera utile comme un porteur dans une expédition en Afrique subsaharienne. Après je ne dis pas que l’on ne peut pas l’améliorer pour en faire quelque chose de bien, mais est-ce vraiment la vocation d’un scénario du commerce ?

Critique écrite en avril 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques