Contenu | Menu | Recherche

A government is a body of people, usually notably ungoverned

Aventures Extraordinaires

.

Références

  • Gamme : Cthulhu / Trail of Cthulhu
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : 7ème Cercle
  • Langue : français
  • Date de publication : avril 2008
  • EAN/ISBN : 2-914892-51-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 68 pages en bichromie noir/vert sous couverture souple.

Description

Aventures extraordinaires (Stunning Eldritch Tales) est un recueil de quatre scénarios indépendants pour Cthulhu, avec des propositions pour les lier entre eux au cours d'une campagne plus longue.

Les dévoreurs dans la brume (The devourers in the mist), 16 pages, voit les personnages se réveiller sur une plage exotique après le naufrage de leur bateau au cours d'une tempête qui ne semble pas naturelle. Malheureusement, l'île ne semble pas l'être beaucoup plus, et par-delà les problématiques essentielles de survie (eau, nourriture, feu), le danger rôde au milieu des palmiers et des palétuviers. En outre, le scénario est fourni avec un jeu de personnages pré-tirés et des indications de timing pour le faire jouer en one-shot ou lors d'une convention.

Dans Les balles sifflent sur Shanghai (Shanghai bullets), 17 pages, les personnages vont enquêter sur la mort mystérieuse d'un prêtre après avoir reçu une lettre de sa part. Au milieu des guerres entre mafias asiatiques, de la corruption ambiante et des tensions internationales, il va falloir découvrir la provenance et le destin d'un mystérieux artefact.

La Mort a le dernier mot (Death Laughs Last), 16 pages, est un scénario qui mixe le lovecraftien traditionnel avec le concept de super héros pulp à la Sandman Mystery Theatre. Les personnages vont enquêter sur le décès d'Addison Bright, un riche oisif mort dans des circonstances étranges. En creusant l'affaire, ils vont tomber sur une histoire de super héros masqué et de sourde infiltration du Milieu par d'inquiétants initiés au Mythe.

Enfin, dans La dimension Y (Dimension Y), 15 pages, une expérience scientifique à laquelle ont été conviés les PJ tourne mal. Pendant quelques minutes les personnages vont avoir un aperçu d'un univers étrange, non euclidien, avant que la machine ne tombe en panne. S'ensuit un compte à rebours au bout duquel les personnages risquent de sombrer dans la démence à moins de réussir à trouver un moyen de s'en sortir en enquêtant.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 8 juin 2010.

Critiques

Carter  

Comme pour Cthulhu, Aventures Extraordinaires est un magnifique ouvrage à couverture souple en bichromie. Toujours signées Jérôme Huguenin, les illustrations sont bien dans le ton de Cthulhu à la sauce Pulp. On regrettera quelques coquilles comme pour le livre de règles mais cela ne gâche en rien la lecture du livre.

Après un scénario -inclus dans le livre de base- qui contenait quelques zones d'ombres pour sa bonne compréhension, c'est avec une certaine appréhension qu'on attendait la sortie d'un premier recueil de scénarios pour Cthulhu. C'est ce que nous proposent Pelgrane Press et le 7eme Cercle deux mois après la sortie du livre de règles : 4 scénarios à l'ambiance « Pulp ». Pour les sceptiques, je n'irais pas par quatre chemins, on peut tout à fait mélanger l'horreur pure lovecraftienne et l'ambiance pulp à la Indiana Jones. Robin D. Laws le prouve avec un sans-faute. Les scénarios de ce recueil sont dépaysants, efficaces et de très bonne facture (avec un coup de coeur perso pour « La Mort a le dernier mot »).

Pour ne pas trop « spoiler », les investigateurs sont confrontés à un naufrage sur une île déserte dans une ambiance « survival », à une descente dans les bas-fonds de Shanghai et ses triades, au meurtre mystérieux d'un philanthrope et à une invitation à la « première » d'une expérience scientifique.

Chaque scénario ne demande pas trop de préparation pour pouvoir être joué. En revanche, vos joueurs ont intérêt à s'accrocher car Pulp ou pas, ça reste du Cthulhu ; leur équilibre mental et leur santé physique seront mis à rude épreuve.

Le livre contient quelques nouvelles règles de jeu (dépenses générales, prendre l'avantage), de nouvelles créatures et sorts, ainsi qu'une nouvelle profession (le charlatan). Des conseils de jeu sont disséminés tout le long de l'ouvrage.

J'ai été conquis à la lecture de « Aventures Extraordinaires » ; l'usage du mythe dans un contexte pulp est très rafraîchissant. Chaque scénario a une ambiance propre et revisite les "genres" du pulp avec originalité.

Mangelune  

Dans un jeu plutôt expérimental mettant l'intrigue en avant et comportant assez peu de background, un tel supplément est d'importance. Voici donc Aventures extraordinaires, un recueil d'affaires pulpo-lovecraftiennes, chose risquée s'il en est.

Premier écueil, le mélange pulp/horreur : une franche réussite. Les quatre scénarios sont dépaysants, attractifs et couvrent le large spectre de l'aventure tout en le distordant légèrement pour apporter l'indispensable touche horrifique. Le pessimisme de Lovecraft n'est d'ailleurs pas oublié.

Deuxième écueil, l'intrigue : succès mitigé. Les scénarios sont bien développés mais l'aspect investigation est parfois complexifié au delà du raisonnable ; bonne chance aux investigateurs qui devront bénéficier de l'aide du meneur, lequel aura parfois un peu de mal à s'y retrouver.

Ce supplément est en dépit de quelques défauts une réussite. Le meneur aura seulement intérêt à bien préparer ses aventures pour éviter les mauvaises surprises.

Sabbak  

Ce recueil de scénarios est vraiment bien!

Les scénarios sont pour la plupart à la fois originaux, dépaysants et très bien construits.

Le mélange des genres "pulp"/lovecraftien est plutôt bien réussi. D'ailleurs, les aspects "pulp" riment plus avec "exotisme" et "aventure" qu'avec "tyrannosaures zombies manipulés par des nymphettes nazies en bikinis". Bref, sortir des bibliothèques n'est pas un mal pour une partie de Cthulhu (quelle que soit sa version d'ailleurs).

Mon scénario préféré du livre reste le premier. Un excellent exemple de huis clos aventureux qui donnerait presque la chair de poule à sa simple lecture. En tout cas, il peut représenter un excellent scénario d'initiation pour des personnes à la fois matures et motivées par les ambiances tendues et horrifiantes.

De plus, je tiens à souligner l'extraordinaire qualité graphique des illustrations de J. Huguenin. Leur réalisme horrifique est simplement excellent. A elles seules ces illustrations suffiraient à sauver l'ouvrage, même si les scénarios n'étaient pas à la hauteur.

Mais alors pourquoi ne pas donner 5, la note maximale?

Et bien, outre le fait que les 2e et 3e scénarios m'ont tout de même moins accrochés, je me vois obligé de relever un fait énervant concernant les traductions du 7e Cercle en général et de cet ouvrage en particulier : les innombrables coquilles et autres maladresses orthographiques qui émaillent l'ouvrage.

La relecture est clairement déficiente et devrait être corrigée au plus vite pour les prochains ouvrages.

Critique écrite en octobre 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :