Contenu | Menu | Recherche

War doesn't determine who's right, only who's left.

Cthulhu Cobalt

.

Références

  • Gamme : Cthulhu Cobalt
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Evil Books studio
  • Langue : français
  • Date de publication : avril 2014
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en noir et blanc de 88 pages au format 22,8 x 15 cm.

Description

Cthulhu Cobalt s'ouvre sur une page de titre, les crédits, et un sommaire détaillé (8 pages). Puis viennent les différents chapitres qui le composent.

Le Personnage (10 pages). Après un paragraphe introductif qui rappelle l'origine du système Cobalt aux règles Métal, l'auteur donne le conseil d'utiliser le livre de L'Appel de Cthulhu pour profiter de ses éléments d'univers. Puis, feuille de personnage détaillée à l'appui catégorisée selon des cadres titrés pour appuyer la compréhension du chapitre, l'auteur expose les grands principes qui régissent le personnage : descriptif, compétences, aspects, compteurs et rappels.

Cobalt Brut (4 pages). Ce chapitre reprend les grands principes de règles : test simple, qualités, niveaux de difficulté, gestion des aspects, risques, échec critique, failles, agir en coopération et réussite automatique.

Cobalt Céramique (4 pages). Cette adaptation du système Métal est abordée comme se voulant être réaliste et naturaliste. L'auteur détaille ici la gestion du seuil de réussite (qui repose sur les états), comment définir un test et le choix de la compétence appropriée, les qualités et leur gestion et l'utilisation des failles qui permettent de regagner des points d'aplomb.

Les Conflits (8 pages). Cette partie permet de gérer les combats. Elle aborde la notion de temps d'action, le choix de la compétence adéquate, le calcul des seuils de rupture et de l'initiative, le type d'actions possibles en combat, comment se défendre, et comment gérer le dépassement des seuils de rupture (seuils dencaissement des dommages). Il est également expliqué les actions non ciblées (déplacements par exemple) et la préparation (pour gagner des bonus).

Cobalt Céramique II (4 pages). Dans ce chapitre, l'auteur aborde le principe de plusieurs adversaires en combat, l'effet de surprise, la nature du terrain (activation d'aspects spécifiques et propres qui peuvent être exploités comme failles : terrain glissant...), la gestion des coups spéciaux, la grâce (épargner un adversaire) et le combat à deux armes. Ce chapitre se conclut sur les Dés spéciaux (abrégés dS) et qui, sur la même mécanique des Dés de Sang de Bloodlust Édition Métal, sont des dés différenciés qui fournissent toujours une qualité due par exemple à une manifestation magique ou encore une technologie extraterrestre.

Santé et Blessures (4 pages) expose les principe de gestion des blessures, les soins et les séquelles.

Compteurs d'États (8 pages). Ces trois compteurs (Fatigue, Faiblesse et Tension) fonctionnent comme dans le système Métal d'origine, et selon l'état de santé du personnage, lui donnent son niveau de difficulté par ligne entamée (6 quand tout va bien, puis, 9, 12 et 15). Chaque compteur est détaillé (comme la Tension et la peur) avec ses effets et son principe de récupération. Ce chapitre se conclut sur deux exemples d'effet, avec la fièvre des marais et l'embrasement.

Les Figurants (4 pages). Comme son nom l'indique, ce chapitre permet de gérer les figurants, à l'aide d'une mécanique simplifiée.

Le Matériel (6 pages). Sont ici regroupées les armes et les armures avec leurs aspects spécifiques détaillés, comme leur type spécifique (arme légère, lourde), ou encore leur spécificité technique (aire d'effet, rafale...). Les armes et les armures sont ensuite présentées dans un tableau.

L'Expérience (2 pages). Les points d'expérience permettent d'augmenter les compétences et les aspects (ou même d'acheter un nouvel aspect), améliorier un compteur d'états ou de réduire une faille. L'auteur explique aussi comment gagner de l'expérience, qui est donnée en fin de séance.

Créer un Personnage (6 pages). Ici, l'auteur a repris la "one-shot" du système Métal qui permet de répartir directement des scores pré-calculés et non des points d'expérience,(4 scores à 1, 3 scores à 5...). Il détaille ensuite la création de personnages point par point (compétences, aspects, failles...) en offrant différents exemples d'aspects pour inspirer le lecteur.

Le Paranormal (8 pages) aborde la notion de Santé mentale et sa gestion en terme de règles.On y trouve également des règles sur la lecture des livres maudits avec des exemples de livres, la magie avec des exemples de sortilèges et quelques créatures du Mythe lovecraftien.

Règles Diverses (3 pages) s'attarde sur les montures et les véhicules, avec leur tableau récapitulatif. Puis viennent les règles de poursuite, de menaces physiques (asphyxie...) et de dégâts de chute.

Fiches de Personnages et de Figurants (3 pages). Sur la première page, est affiché le lien Internet pour récupérer les fiches de personnages et de figurants. Ces dernières sont ensuite présentées sur une page chacune. Il est à noter que la feuille de figurants se divisent en 6 parties, 4 identiques pour les figurants, et 2 identiques pour les créatures.

L'ouvrage se termine sur 6 pages blanches.

Cette fiche a été rédigée le 14 octobre 2018.  Dernière mise à jour le 31 mars 2019.

Critiques

Solaris  

Utiliser le système de Bloolust Métalpour faire jouer du Lovecraft, fallait oser... C'est donc avec un certain a priori que commence la lecture.

L'illustration de couverture est belle et le choix du papier (ivoire en +) est du plus bel etffet, le tout donne un style agréable au livre et dans le ton de l'univers.

Cthulhu Cobalt reste un livre de règles et il ne faut donc pas s'attendre à avoir de la matière sur du background. Mais là où l'ouvrage fait fort c'est sur la création de personnage. Le principe des Aspects de Bloodlust Métal permet de se créer des personnages aux petits oignons et d'office, vous donne des mots clés qui lui donneront chair. Je n’aurais pas pensé à cela, mais au final, c'est vraiment bon pour jouer dans le mythe de Cthulhu. Les personnages sont soignés et détaillés. D'ailleurs adieu la méthode OCD de Bloodlust Métal, avec une création de personnage retravaillée. Si la procédure est facile et peut être rapide, recréez un perso en cours de partie peut demander un peu de temps, ne serait-ce que pour définir les Aspects que l'on souhaite avoir, mais le livre fournit des listes. Il est donc bien d'avoir une idée du personnage avant de le créer pour gagner du temps.

Pour les règles, là encore il y a eu un beau lifting. Simplification et réécriture permettent d'avoir uen gestion plus aisée de la mécanique en cours de jeu avec de bonnes idées. Plus de points de Souffle, mais des points d'Aplomb par exemple. Les combats au final assez lourds dans Bloodlust ne sont plus la norme dans du Cthulhu et donc, ça passe mieux et rend le combat plus "grave". La gestion des Aspects est un réel plus qui rend le BRP de l'Appel de Cthulhu bien fade d'ailleurs.

C'est donc une belle proposition ludique qui par la gestion des Aspects  apporte un réel plus pour des personnages bien ficelés. Après, c'est peut-trop en terme de nombre d'Aspects, mais ce n'est pas plus difficile que la longue liste de compétences de l'Appel de Cthulhu.

Pour résumer, ce n'est probablement pas le meilleur système pour faire jouer du Cthulhu, mais la déclinaison Cobalt peut se révéler une alternative intéressante et bien pensée sur un système de jeu à l'origine pas vraiment calé pour.

C'est en impression à la demande, mais à 5€ le livre, ça vaut vraiment le coup d'y jeter un oeil.

Critique écrite en août 2019.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques