Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

Shadow Directorate

.

Références

  • Gamme : Covert Ops
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : DwD Studios
  • Langue : anglais
  • Date de publication : février 2014
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 14 pages.

Description

Après, l'ours et la table des matières, l'introduction Shadow Directorate détaille en trois pages les objectifs du supplément: mieux définir la place des personnages débutants. Il est défini comme un operational addendum, c’est-à-dire un supplément modulaire intégrable en partie ou en totalité aux règles de base de Covert Ops. Dans ce cas, le supplément  ajoute une étape à la création de personnage: celle du choix d'un directorate au sein de l'agence pour lequel un personnage travaille. Cette introduction aborde également les numéros de code des agents (désormais définis par le numéro attaché à la direction pour laquelle ils travaillent, et leurs identités de couverture.

Shadow Directorate ne fait pas de référence à une organisation spécifique (y compris l’organisation SECTOR utilisée par défaut dans Covert Ops) mais passe en revue 10 de directions "génériques" qui existent peu ou prou dans toutes les agences de renseignement. Chaque direction est présentée sur une demi-page. Chacune est définie par un nom, généralement un dieu de l'Antiquité, et par un numéro qui sert à générer des numéros de code pour les agents. Puis suivent une description générale de ses activités en quelques lignes et les scores minimaux que doit posséder un agent pour l'intégrer. Ensuite sont présentés les avantages que les personnages retirent de leur affiliation à une direction. Chaque organisation donne en effet une formation spécialisée (enhanced training) qui confère aux personnages une amélioration de compétence, du matériel de meilleure qualité ou un rang supplémentaire dans un domaine professionnel. Enfin, chaque formation accorde un bénéficeaux personnages lorsque ceux-ci atteignent les rangs 3 et 6, à choisir parmi une liste fournie.

Les directorates sont dédiées :

  • aux éliminations, essentiellement destinés à des anciens mercenaires, tueurs à gage ou pire encore,
  • aux confiscations,  attirant les agents aptes à déjouer les systèmes de sécurité,
  • à la collecte et l’analyse d’information, employant en particulier des personnages spécialisés dans l’investigation,
  • à l’infiltration, recrutant surtout des personnalités spécialisées dans le déguisement et la discrétion.
  • la protection des agents et des bases secrètes, avec combattants martiaux, anciens militaires et autres gros bras formant le gros des troupes,
  • la reconnaissance et  l’action en milieu hostile (montagne, grand nord, jungles etc. …), avec des explorateurs, guides et aventuriers en tous genres,
  • la logistique, le ravitaillement et le transport en toute discrétion, privilégiant des pilotes et gangsters,
  • la technologie, y compris le domaine recherche et développement, emplyant hackers, programmeurs et techniciens,
  • l'information scientifique autant pour la collecter que pour la rendre brouillée, utilisant souvent anciens médecins et universitaires,
  • l’administration, avec la gestion des agents et le compartimentage de l’information, faisant surtout appel à d'anciens hauts fonctionnaires et diplomates.

Après la description des directorates, une page est consacrée aux effets du changement de service si un personnage souhaite passer d'un directorate à un autre. La dernière page présente les objectifs du supplément et porte le logo du jeu et de l’éditeur. Cet ouvrage compte également deux pages vierges.

Il est à noter que les auteurs ou illustrateurs ne sont pas mentionnés nominativement, seul un DwD Studio Staff apparait dans les crédits.

Cette fiche a été rédigée le 1 mars 2014.  Dernière mise à jour le 12 mars 2014.

Critiques

Ivryen  

Covert Ops a l'énorme avantage de proposer en un seul ouvrage un nombre conséquent d'options. L'utilité de ce supplément doit donc se comprendre par rapport à tout ce qui est déjà fourni aux joueurs et aux MJ pour customiser la création de personnages, d'organisations et de groupes opérationnels.

Dans un système (le d00 Lite) qui se prête très facilement au bricolage et, grâce à sa licence ouverte, à la publication d'une grande variété de suppléments, Shadow Directorate est un ouvrage relativement technique. Ce qu'il propose est simplement plus d'options pour créer des personnages, plus de sous-organisations et donc plus d'options pour créer des groupes opérationnels. Sont ainsi proposés des avantages et des atouts qui ont l'intéret de ne pas être déséquilibrés, ce qui peut être le gros défaut de ce genre de suppléments. Ici, rien de tel et les grands principes du jeu sont bien respectés.

Le problème c'est qu'au-delà de la technique, ce supplément ne propose rien. On ne sait rien des missions des différents directorates (des suggestions d'aventures auraient été très bienvenues), ni de la vie des opérationnels qui s'engagent dans ces branches différentes. Elles-mêmes ne sont pas du tout reliées aux organisations qui apparaissent dans le livre de base. J'aurais préféré que les divisions soient reliées à SECTOR, l'organisation par défaut du livre de base, quitte à adapter ensuite à ma sauce.

Au total, bien que gratuit (ce qui est pour moi, une réelle qualité), Shadow Directorate n'offre pas grand chose en terme de jouabilité.

Critique écrite en mars 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques