Contenu | Menu | Recherche

Ceux que le gouvernement intergalactique appelle quand il ne reste plus aucun espoir

Cities of Hyboria

.

Références

  • Gamme : Conan OGL
  • Sous-gamme : Conan - Deuxième Edition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Mongoose Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2008
  • EAN/ISBN : 978-1-906103-64-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 132 pages à couverture souple.

Description

Comme son nom l'indique, Cities of Hyboria est un supplément consacré aux villes et cités du monde de Conan. Si les grandes métropoles sont décrites dans les divers suppléments régionaux, il s'agit ici de présenter les agglomérations de taille plus modeste, du simple hameau à la ville de province. Le supplément est divisé en deux grandes parties : la première décrit un système technique de création et d'évaluation des métropoles, en appliquant ce système au cas général. La deuxième partie de l'ouvrage applique ce système à des cas spécifiques de cités et région du monde de Conan.

Après une page de titre contenant aussi la table des matières, une page de crédits et deux d'introduction, commence le premier des neufs chapitres de l'ouvrage. Where people dwell (46 pages) présente donc un système de création permettant de définir les principaux traits d'une agglomération en termes de jeu.

Le système de création d'agglomérations est présenté étape par étape : détermination de la taille (hameau, bourg, etc. jusqu'à la métropole), puis de la population en fonction de la densité et de la taille, le nombre et le type d'édifices, l'attitude générale des habitants, le taux de criminalité, etc. Pour chaque aspect, une ou deux tables permettent de déterminer aléatoirement les valeurs concernées. Puis, le reste du chapitre explicite en détails ce que recouvrent les différents niveaux. Sont ainsi classés les différents types d'édifices religieux (chapelles, églises, temples...), militaires, gouvernementaux, marchands, avec une section spéciale pour les endroits extraordinaires (porte vers les enfers, créatures fantastiques, personnage mythique, etc.). Le chapitre se termine par une liste de traits permettant de personnaliser encore plus chaque cité (est-elle fortifiée, près d'un point d'eau ?), et une table de synopsis aléatoires.

Le deuxième chapitre, Cities across nations (22 pages) passe ensuite en revue les grandes nations d'Hyborée en donnant, à chaque fois, les caractéristiques de leur capitale et de leurs grandes métropoles selon ce système.

La seconde partie de l'ouvrage consiste en une série de chapitres consacrés chacun à une agglomération particulière. En plus des caractéristiques techniques de la cité, les lieux sont présentés à travers leur histoire, une description physique et géographique, quelques éléments de vie quotidienne, les lieux et personnages remarquables et des exemples de rencontres. Les deux dernières sections sont agrémentées de synopsis pour impliquer les personnages dans des aventures locales.

Les agglomérations décrites, et les chapitres correspondants, sont :

  • "Hadraput, la cité du vent" (11 pages), refuge secret des kozaks de Turan, immense regroupement de tentes et de caves perdu au cœur du désert Turanien.
  • "Les sept pierres" (9 pages), haut lieu du clan Cimmérien du Renard Bleu, dans les collines de Cimmérie.
  • "Yezud" (9 pages), le cœur de la toile de Zamora, tiré de Conan and the Spider God, principal lieu de culte des fidèles de Zath, adorateurs du dieu-araignée. Si Shadizar est la capitale de Zamora, le centre religieux et magique en est Yezud, mais l'endroit est très dangereux pour les étrangers...
  • "Khorshemish" (8 pages), la reine du Sud, capitale de Koth, vient de Conan and the Scarlet citadel. Elle tire sa célébrité de Tsotha-Lanthi, le redoutable sorcier ennemi du Cimmérien, qui y réside.
  • "Eruk" (7 pages), cité maudite par Natohk le shémite (voir la nouvelle Conan and the Black Colossus), n'est plus que l'ombre d'elle₋même et rares sont ceux qui s'y rendent depuis.
  • "Yangoya" (7 pages), la cité du Crâne de la nouvelle Shadows in the Skull, est une ancienne ville d'hommes-serpents creusée dans les flancs d'une montagne. Elle est réputée pour sa porte principale qui forme un immense crâne humain sculpté dans la roche.
  • Onagrul, Port of coins and daggers (6 pages), tiré de Conan the Defiant, est un port rempli de pirates et de bons à rien, bref, un lieu classique où échouent invariablement les personnages.

Une page d'index et l'OGL terminent l'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 27 mai 2009.  Dernière mise à jour le 16 mars 2016.

Critiques

The King  

Je ne me considère pas comme un puriste, car j’apprécie assez les nouvelles de Sprague de Camp, y compris celles écrites par Howard qu’il a corrigé, ainsi que le roman de de Camp Conan le vengeur. Pour les autres pastiches, y compris les autres romans du susnommé, cela n’a souvent plus grand-chose avec l’œuvre originale. Malheureusement, l’auteur de ce supplément emprunte plus aux médiocres pastiches. Il a certes parfois de bonnes idées, mais leur développement confine souvent au grand n’importe quoi.

Rien que la couverture aurait pu m’avertir. Chris Quilliams, l’illustrateur habituel, a souvent proposé des dessins de qualité, mais là il s’est particulièrement foiré dans un problème de proportion entre le torse, les bras et la tête de Conan (à moins que cela ne soit un effet d’optique). Cela dit, un auteur qui se réfère à Steve Perry, l’un des pires auteurs de pastiches, et qui considère que la mer Vilayet, dont tout fan de l’œuvre d’Howard sait qu’il s’agit d’une mer intérieure fermée, peut quand même être atteinte en navire par voie maritime soit n’a pas trouvé de meilleur boulot, soit se fout de la gueule du monde.

Sa mégalomanie est de plus aberrante : il présente systématiquement ses amorces de scénarios comme suit : « voici quelques bonnes propositions d’aventure ». L’une est d’ailleurs si fumeuse qu’un marchant a l’excellente idée de faire défendre sa précieuse cargaison par des pirates. Où comment fumer la moquette avec du papier roulé. « Bonjour Monsieur Barbe Noire, j’ai 3 galions chargés d’or. Plutôt que vous les attaquiez, je propose que vous les escortiez à bon port ».

Autre point : la ville de Yezud ne correspond pas du tout à celle dans Conan le Vengeur, pourtant particulièrement bien décrite. Je veux bien croire à un problème de copyright, mais pourquoi dans ce cas prendre cette ville comme exemple. En contrepartie, l’auteur nous ajoute un mic-mac de clans nobles zamoriens qui ne tient pas debout (il s’agit d’une ville exclusivement religieuse d’après le roman), dont un particulièrement sadique qui fait penser à Hellraiser à l’âge hyborien sans le cube (faut quand même pas déconner).

Enfin, mais ça on commence à en avoir l’habitude, aucun plan de ville n’est fourni sur les 7 exemples, hormis celui erroné de Yézud.

Il existe heureusement quelques points positifs qui sauvent un peu le supplément du néant. Le système de création de villes, cités et métropoles est bien conçu et détaillé, et propice aux idées d’aventures. De plus, certains des exemples sont bien développés et peuvent être facilement inclus dans un scénario. Voilà qui est à peu près tout.

Pour reprendre une expression de Tristan Lhomme, je conclurai en disant que même gratuit, ce supplément est encore trop cher.

Critique écrite en octobre 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques