Contenu | Menu | Recherche

Salut, et merci pour le jdr

Blood !

.

Références

  • Gamme : Blood !
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Underground Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1990
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 112 pages.

Description

La couverture de Blood! annonce la couleur : un visage découpé au rasoir, posé délicatement sur un plancher en bois (avec un oeil posé à côté, pour faire joli), rappellera aux amateurs "Hellraiser" et "les Yeux sans Visage".

Le système de jeu, bien qu'assez précis, prend peu de place, puisqu'il est consacré au sujet principal, la violence, le sang et la folie. Une place assez grande est tout de même accordée à la description des compétences (y compris celles qui ne concernent pas le sujet). La taille des premiers chapitres est la suivante (sans compter les illustrations pleine page) : introduction (3 pages), création des personnages (6 pages), le Sang et la Fatigue (6 pages), compétences et expérience (17 pages), combat (9 pages), poisons, maladies et folie (7 pages).

Le chapitre 7 décrit plusieurs créatures classiques (pour ceux qui choisissent l'option fantastique) sur 8 pages : les Zombies (bien sûr), les cerveaux vampiriques (avec des ailes membraneuses), les blobs, les Anges de la Douleur (cf. Hellraiser), les bestioles géantes ("génériques", fourmis, limaces ou araignées), les lutins et, enfin, les Candarion Daemons (la force maléfique des deux premiers "Evil Dead").

Après un poème de 1 page (The Fall of Giants), est proposé un long scénario (13 pages) mettant en scène un village devenu fou à cause d'asticots pénétrant les cerveaux. Anthropophagie, sang, vomi, asticots, expérimentations militaires sont les ingrédients de cette histoire gore, sans oublier à la fin le combat contre le Ver Géant, le tout à grands renforts de haches et de tronçonneuses. Suivent deux ébauches de scénario (assorties d'une bibliographie et filmographie, dont plusieurs films interdits au Royaume-Uni d'où sont les auteurs, parmi lesquels "Massacre à la Tronçonneuse").

Enfin, après une liste de prix d'une page, vient la partie "Armes", 8 pages décrivant les caractéristiques de plus de 400 armes classées par catégorie : armes de mêlée, électroménager (la catégorie la plus fournie), bâtons et marteaux, fouets, armes de tir archaïques, fluides et sprays, outils, armes à feu (cette dernière section étant la plus courte...) et 13 pages de tables de dégâts critiques bien sanglants (à noter que chaque coup porté a 10 % d'occasionner des dégâts critiques).

Le texte est très dense, écrit petit ; les illustrations sont nombreuses, et le dessinateur a un style caricatural et néanmoins effrayant, un peu comme l'auteur de BD Foerster (en plus sombre et moins 'ligne claire'), ce qui sert bien l'humour noir du jeu.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 28 juillet 2011.

Critiques

soner du  

Ce jeu de rôle, au mauvais goût revendiqué, a vraiment été concu pour choquer : illustrations sombres à l'humour maladif (lisez Foerster !), règles axées sur le sang et les tripes qui volent...

Le système de combat est très fun, et permet d'avoir un arsenal vraiment très très varié, avec des caractéristiques très différentes pour chaque arme, grâce aux nombreuses tables critiques fournies, et au système astucieux des phases d'attaques.

Les conseils de maîtrise, les descriptions des monstres, le grand scénario proposé, tout cela est d'excellente qualité et est très bien écrit.

Le seul truc qui cloche est le système de création de personnage, de calcul de compétences et d'évolution "par niveaux" qui est vraiment totalement inadapté au style "Gore".

Loris Gianadda  

Nan, moi j'adore le travail poussé!
Quand on a un jeu où il y a la table des dégats de la ponceuse à disque et celle (différente) de la ponceuse à bande, je dis que ça mérite le respect!

Ce jeu propose de s'enfoncer dans l'horreur la plus glauque avec délectation et sans aucune raison, mais c'est si bon! Si vous avez aimé Brain Dead mais que les Zombies vous laissent froid, si vous avez trouvé American Psycho -le livre- mou du genou, ce jeu est fait pour vous. Espérons seulement que vos joueurs soient du même avis!

En plus en aide de jeu "armes domestique" il est excellent pour n'importe quel JdR autre! Ce truc est une légende!

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques