Contenu | Menu | Recherche

C'est sérieux là ! On joue !

BaSIC

.

Références

  • Gamme : BaSIC / Basic Role-Playing
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Casus Belli
  • Langue : français
  • Date de publication : juin 1997
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Casus Belli hors série numéro 19 (BaSIC le jeu de rôle de Base), magazine agrafé à couverture souple, contenu en bichromie (bleu-noir)

Description

L'ouvrage est un hors-série de Casus Belli, et comme Simulacres avant lui, il se veut didactique et initiatique. Après une première partie expliquant le jeu de rôle sur 7 pages, les règles sont décrites sur 25 pages avec de nombreux exemples et conseils au meneur de jeu.

Deux univers reprenant des genres classiques du jeu de rôle sont ensuite proposés. Ils contiennent tous deux un descriptif de l'univers de jeu, et finissent pour chacun par un scénario d'environ 8 pages, six personnages pré-tirés, et une fiche de personnage avec les compétences spécifiques.

- Danae est un univers médiéval fantastique classique. Un bref historique du monde permet de poser des éléments de background succincts, suivis de la description détaillée de la région de Corveron et de ses trois plus grandes villes, Keluan, Bernheim et Serdilène (4 pages). Les zones extérieures sont ensuite développées (1page). Les créatures non humaines sont décrites sur une page (Centaures, Hommes-fauves et Hommes-scorpions). Un bestiaire complète l'ensemble (3 pages). Enfin, les règles de magie (basés sur des listes de sorts; 5 pages) précèdent le classique inventaire d'équipement (1 pages).

- Enigma est un univers occulte contemporain, dans lequel les personnages incarnent des agents de l'Agence Ward & Blackmoor, une entreprise privée de recherche paranormale. L'agence, ses objectifs et ses moyens, ainsi que quelques phénomènes paranormaux, sont décrits sur deux pages. Suivent un bestiaire de créatures occultes (2 pages), une liste de matériel de mission (1 page), et des règles spécifiques concernant les pouvoirs psioniques et les rituels magiques (2 pages).

La dernière partie du magazine est une boite à outil pour BaSIC. On y trouve une aide pour convertir des scénarios d'autres jeux (1 page), des conseils pour écrire ses propres histoires (2 pages), des sources d'inspirations pour les univers décrits (2 pages), des conseils pour le jeu en campagne (5 pages), une liste de jeux de rôle utilisant ou non le système Chaosium (4 pages), et enfin une information sur les clubs de jdr (2 pages).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

One Eye Pied  

BaSIC est parfait pour l'initiation.

En effet, son système est vraiment simple, simpliste même si on le compare aux variantes qu'utilisent les autres jeux. Et il a le mérite d'utiliser des concepts plus facilement abordables que Simulacre. C'est de plus un outil idéal pour tout créateur, car il est facile à modifier, et que ses mécanismes permettent toutes les digressions.

Mais le créateur sera surement déçu par les univers proposés, qui sont trop... basiques. Les scénars sont super linéaires et très bien décrits, mais n'intéresseront pas longtemps un vieux de la vieille. Quoi que pour l'initiation ce soit parfait !

Enfin, au prix où il était proposé, cela était exceptionnel, et très intéressant, pour peu de ne pas posséder un jeu Chaosium. Parce que dans ce cas, ce supplément ne sert à rien !

Alexandre Karadimas  

Le système BaSIC se prête très bien à l'initiation, tout le monde comprenant ce que signifie un pourcentage. Le système est simple à comprendre et à utiliser, il couvre également tous les types de situations, que ce soit le combat ou les actions plus complexes.

C'est de plus un système souverain pour les créateurs de jeux, car il propose des compétences "universelles", communes à tout être humain, et "spécifiques" à l'univers.

C'est enfin un système pour lequel il existe déjà un grand nombre de jeux gratuits sur Internet. On notera que le système est réaliste (les actions héroiques ne sont pas encouragées, les armes sont faites pour tuer...), ce qui n'est donc pas adapté à tous les styles de jeu, et il manque des règles pour les engins (vaisseaux spatiaux etc.)

Le Shmurtz  

Pour avoir commencé ma première partie en tant que MJ à partir de cette édition du BASIC RPS dans Casus Belli, je ne pourrai être objectif !

Pour résumer, c'est l'outil indispensable pour tout joueur souhaitant se lancer dans l'aventure derrière l'écran de jeu pour une somme modique (env. 8 euros?) et sans avoir à se coltiner des règles trop complexes.

Les univers proposés sont bien entendu avec le recul des années assez "basic", mais pour débuter, rien de tel! Pour ma part, ce fut Enigma qui retint mon attention, et même si le scénario s'annonçait linéaire (ce qui est un plus pour un MJ débutant frileux), ce ne fut pas le cas!

Toujours avec le recul, je n'ai pas honte d'affirmer que le système Basic est idéal pour tout type d'univers. Certes la version proposée est celle "de base". On ne retrouve pas de caractéristiques propre à un univers particulier, mais rien ne vous empêche de créer les vôtres. C'est d'ailleurs ce que réussirent en leur temps ces deux chef-d'oeuvre du jeu de rôle que sont l'Appel de Cthulhu et Pendragon.

Cet ouvrage restera a n'en pas douter un très bon instrument à la porté de tous. Et la partie intitulée "Qu'est-ce que le jdr?" est vraiment intéressante si vous voulez expliquer simplement à autrui (en commençant par vos parents) pourquoi vous n'êtes pas complètement fou à lier en pratiquant un tel loisir! :o)

JeePee  

Simple, intuitif, facile à comprendre et à mettre en place, adaptable en peu de temps et d'efforts à une multitude d'univers et de types de jeu, BaSIC est à mon avis un incontournable dans le domaine des systèmes de jeu de rôle. Idéal pour les initiations au jeu de rôle de part sa facilité de compréhension et d'apprentissage, BaSIC se prête aussi aisément à l'impro et aux scénarii plus complexes.

En tant que vétéran du jeu de rôle, je dois avouer qu'avec BaSIC j'ai réellement trouvé le système de jeu qui me convenait; avec BaSIC, outre l'Appel de Cthulhu qui reste pour moi un des meilleurs jeux jamais édités, j'ai créé et fait jouer plusieurs univers-maison: survival horror (THE RETURN OF...), western avec une adaptation perso de DeadLands, steampunk, cyberpunk avec une adaptation de Cyber Age (c) Casus Belli, et je bosse actuellement sur un mini-jeu medfan "Chroniques du Vieux Monde" avec ce même système.

Pour preuve du succès de BaSIC, je ne saurai vous recommander une visite sur www.basicrps.com. Bref, un 5/5 Excellent pour BaSIC Role Playing System.

Emmanuel 'ketzol' LANDAIS  

LE jeu d'initiation par excellence ! Système fluide, pas trop complexe, mais qui montre un petit côté simulationniste. Ce jeu montrera aux novices TOUTES les possibilités offertes par le jeu de rôle.

Les univers sont peu décrits, mais ne l'oublions pas c'est fait pour de l'initiation, et vu le prix modique... Ca vaut toujours le coût ! Après avoir gouté à tout les univers proposés, vous pourrez faire un vrai choix parmi tout les JDR existants... S'il n'existait pas, il aurait fallu l'inventer ! Tout simplement génial ! (j'en fais pas trop là des fois ^_^)

Kadnax  

BaSIC est le jeu que je préfère, loin devant tous les autres : BaSIC est l'un des rares systèmes qui soit simple à utiliser tout en possédant un excellent mécanisme de jeu.

Il est de plus très intuitif et idéal pour les initiations. Mais BaSIC n'est pas seulement destiné à l'initiation : il peut servir tel quel pour de longues campagnes dans toutes sortes d'univers : le système est assez solide pour cela (je l'utilise ainsi d'ailleurs). L'adaptation est simple et la possibilité d'ajouter des règles "maison" rendent ce jeu très intéressant à utiliser.

J'ai toujours préféré les systèmes universels sans univers de jeu car cela me permet de jouer dans les univers que je veux : cela stimule l'imagination sans la brider. L'excellent système de Basic, sa facilité d'utilisation, son accès facile pour les novices et son faible coût en font un jeu d'un très grand intérêt.

Fab  

Pour 49 fr de l'époque, Casus s'est payer le luxe de pourvoir fournir un JdR... COMPLET !! Tout y est !! :
- Les règles : simple, intuitive, il s'agit d'une version light de l'ancêtre BRP, adaptable : quelques petites modifs sont nécessaires et zou, vous pouvez jouer dans votre univers à vous
- Les conseils : nombreux, clairs, ils aident les MJ débutants à faire face à toutes les situations...
- Les deux univers : le Méd-Fan, classique mais pas mal, et l'Occulte-Contemporain, succinct mais tout y est.
- Les 2 scénars "Grand-Ecran" : ils sont bons tous les deux mais à mon avis plus réservés pour les débutants (hé, c'est l'objectif du bouquin après tout !)
- Enfin un article parlant des autres jeux utilisants le système BRPS
Ils ont ajouté à celà des illustrations sympas (surtout celles de Guiserix) vous obtenez... (roulements de tambour) le JdR qu'il vous faut !! Que vous soyez débutant ou... pressé par le temps.

Tuin  

C'était une gageure, que de publier cet ouvrage !

Remettre à plat le système BRPS, le présenter tout nu, après les succès qu'il avait déjà générés (Appel de Cthulhu, Stormbringer, etc.) et le proposer sous forme de magazine !

J'étais déjà un vétéran du JdR à l'époque, j'ignore s'il a pu servir d'initiateur. L'idée était bonne, mais la réalisation ne m'a pas convenu. Les deux univers pêchaient : le Med-Fan par son aspect générique et pas assez original pour attirer; le contemporrain occulte par sa simplicité et son approche manichéenne. Les scénarios sont dans le même ordre d'idée.

Les illustrations étaient magnifiques, et la maquette très soignée, adaptée au format magazine.

Peut-être était-ce un produit purement destiné à des premiers pas rôlistes ? Ce ne serait pas étonnant, vu les efforts que Casus déployait à l'époque en direction de cette population. Pour tous les autres, c'était léger, très léger...

Critique écrite en novembre 2011.

Tybalt  

Difficile de prendre du recul à propos de BaSIC, car c'est avec ce magazine que j'ai commencé le jeu de rôle. J'ai passé des heures passionnées à lire et à relire les règles, les univers et les conseils, j'ai fait ma première partie en temps que MJ avec le scénario pour Danae, puis ai joué avec les mêmes amis le scénario pour Enigma, et puis nous nous sommes lancés dans nos propres bricolages... Je me souviens d'avoir tracé une grande carte avec "la suite" de Danae et d'avoir bricolé je ne sais combien de règles optionnelles.

La grande réussite de ce hors-série, à mes yeux, résidait dans son dosage parfait de concision, de clarté et de simplicité et dans son caractère extrêmement complet pour les débutants auxquels il s'adressait.

La présentation du jeu de rôle aux novices et les questions/réponses sont très bien faits, de même que tous les articles conseils aux MJ débutants et les informations sur les jeux existants, les clubs, etc. Il y avait vraiment tout pour bien démarrer.

Les règles de base de BaSIC sont très simples et très intuitives avec le système des pourcentages. Il y a peu de jets de dés différents à faire, mais on a quand même l'occasion d'utiliser des dés avec un nombre de faces inhabituel. La création de personnage est rapide, à part les compétences, mais les profils de métiers et les groupes de PJ prétirés fournis permettaient de contourner cette petite difficulté pour commencer à jouer plus vite.

Même les univers, sur lesquels j'ai pourtant lu des critiques sévères, étaient fort bien conçus. Danae, en particulier, n'a rien d'un univers "générique" : il a l'élégance de ne montrer ni elfes, ni orques, ni nains, et d'installer en quelques pages une ambiance assez distincte (inspirée explicitement de fictions comme la BD "La Quête de l'Oiseau du Temps") : un monde de fantasy post-apocalyptique où les humains sont encore pauvres et fragiles, où la magie puissante est rare, et où on combat des hommes-scorpions. Bien sûr, certains joueurs peuvent avoir été déçus par l'absence des peuples "tolkieniens" ou d'une magie puissante plus accessible, mais on ne peut pas dire que ce cadre de jeu n'avait pas de personnalité.

Enigma était moins mon truc à l'époque, mais on avait toutes les clés en main pour un bon jeu à missions façon "X-Files" avec une ambiance inquiétante.

Le tout dosait parfaitement la quantité de pages consacrée à chaque partie : des règles courtes, des univers pas trop longs avec leur propre fiche de personnage, des scénarios pas trop complexes et bien expliqués avec des persos prétirés, plein de petits conseils utiles.

Je n'insisterai jamais assez, enfin, sur la qualité des illustrations de ce hors-série. Celles des deux univers installaient bien des ambiances distinctes, mais je pense aussi voire surtout aux petits dessins à la fois pédagogiques et humoristiques accompagnant les règles et les conseils (notamment les crapougnats de Didier Guiserix, mais pas seulement !). Mine de rien, ça aidait beaucoup à avaler des concepts et des points de règles qui peuvent sembler simplistes à des vétérans mais n'ont rien d'évident quand on est des ados de 13-14 ans et qu'on n'a jamais joué à un jeu pareil.

Bien sûr, pour des rôlistes déjà aguerris, ce hors-série présentait un intérêt très limité, avec des scénarios assez linéaires pensés pour des débutants et des règles d'expérience simplistes. Mais ce n'était pas du tout son public : son but était de fournir "des règles et deux univers clés en main" et "une sorte de couteau suisse du rôliste", et, sur ces deux plans, la réussite a été complète. Je ne peux que remercier les concepteurs et illustrateurs de BaSIC pour les heures de plaisir qu'il nous a procurées.

Si je vois une limite à ce hors-série, c'est seulement un parti pris assez "réaliste" : les règles et les deux univers proposés se prêtent à des aventures haletantes et parfois grandioses, mais des aventures dangereuses où les PJ n'ont pas un grand niveau de puissance. Il ne se prête donc pas à des aventures très épiques ou à des univers de super-héros. Mais on ne pouvait pas tout faire à la fois, non plus.

BaSIC a bénéficié d'un suivi régulier et tout aussi didactique dans Casus Belli pendant les années suivantes, avec un second hors-série proposant aides de jeu et scénarios pour Danae et Enigma ainsi que l'univers de Mousquetaires & Sorcellerie, mais aussi de nombreuses aides de jeu et scénarios dans la revue.

En tant qu'outil d'initiation, ce hors-série n'a pas pris une ride. Il pourrait même en remontrer à des tentatives plus récentes, y compris Chroniques oubliées, la dernière en date dans Casus Belli, qui me fait l'effet d'une usine à gaz en termes de règles (trop donjonnisante à mon goût) et qui ne me semble pas aussi pédagogique et concise pour un public de débutants complets.

Même si ce hors-série BaSIC est devenu difficile à trouver, on peut au moins trouver facilement sur Internet les règles de BaSIC et la partie technique des différentes aides de jeu, ainsi qu'une masse de matériel, de règles et d'univers écrits par de nombreux joueurs. Bref, il y a toujours de quoi faire découvrir le jdr à de nouvelles générations !

Critique écrite en février 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques