Contenu | Menu | Recherche

Leader européen des sites de jeu de rôle

Tawiscara

.

Références

  • Gamme : B.I.A.
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Studio09
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2013
  • EAN/ISBN : 978-2-918045-57-1
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 80 pages au format 18x24 cm.

Description

Les Tawiscara, ces amérindiens chassés il y a des siècles, exilés en Europe et bien décidés à prendre leur revanche sur les amérindiens restés sur le Nouveau Monde, avaient reçu un bref traitement dans le livret Secrets du livre de base de BIA. Ils ont donc droit à un supplément qui leur est dédié. Celui-ci se partage en deux sections.

La première (sur seize pages, suivant les deux de titres, crédits et sommaire) est une étude de l'histoire et de la situation actuelle des Tawiscara. Elle couvre leur histoire depuis leur exil du continent américain, leur organisation en tant que communauté occulte dissimulée au sein de la société américaine, leurs coutumes et les points de vue sur la façon dont ils doivent envisager leurs actions. Sept personnalités et cinq lieux importants de la communauté Tawiscara sont présentés.

La seconde partie de l'ouvrage est White Man's Law, une campagne en six scénarios à laquelle sont mélés les Tawiscaras. Cette section débute par la présentation des principaux PNJ sur trois pages.

Yellow Boy (10 pages) met en scène le squat d'une ancienne mine par une bande de navajos décidés à affirmer qu'elle se trouve sur les anciennes terres de leur tribu. Au milieu des forces de police, les agents du BIA ont à rencontrer les indiens dans la mine pour découvrir ce qui les a amenés là et tenter de résoudre la situation sans qu'elle ne tourne au drame.

The Lost Coast (11 pages) voit les PJ appelés par le chef de la police d'une petite ville côtière après la découverte du corps d'un amérindien rejeté par la mer. Identifier celui-ci, journaliste pour un magazine web spécialisé dans les affaires indiennes, et rechercher qui l'a tué et pourquoi sera du ressort du BIA.

Mad Dog (9 pages), un ancien activiste indien revenu des méthodes violentes et assigné à résidence, disparait. Les agents du BIA ont pour mission de le rechercher, au milieu des actions d'autres agences gouvernementales, pour découvrir qu'il se retrouve mélé à un attentat contre une personnalité politique.

Dans A Nest of Vipers (10 pages), les agents enquêtent sur les suites de l'attentat survenu dans le scénario précédent. L'investigation menée par ailleurs par le FBI souffre de lacunes qu'ils leur incombe de combler. Toutefois ces conclusions pourraient bien ne pas être du goût de tout le monde dans la hiérarchie mêlée à ces investigations.

The Indian Who Knew Too Much (8 pages) est un ancien ami de Mad Dog, intéressé par le déroulement de l'enquête sur l'attentat auquel il a été mêlé. Réunissant des informations, il contacte les agents du BIA pour les partager avec eux afin d'aider leur enquête. Malheureusement, son contact n'est pas passé inaperçu, mettant pas mal de monde en danger... dont les agents du BIA.

On the Trail (11 pages) est l'occasion pour ceux-ci de poursuivre leur enquête et, malgré les disparitions qui se produisent autour d'eux, de remonter la chaine des responsabillités dans l'attentat. Toutefois ramener le principal commanditaire à la justice, en plus des problèmes posés par sa personnalité et sa position sociale, peut s'avérer plus difficile que prévu, menaçant l'existence non seulement des agents mais aussi du Bureau lui-même.

Cette fiche a été rédigée le 22 septembre 2013.  Dernière mise à jour le 24 septembre 2013.

Critiques

Guillaume hatt  

Les Tawiscara, ces Amérindiens chassés de l'Amérique du Nord et qui ont décidés de se venger de ceux qui y sont restés ! Nous les avons déjà rencontrés lors de la campagne précédente, et ils ont été difficiles à contrecarrer ! Cette partie est bien écrite avec la structure et les modes de fonctionnement du clan Tawiscara qui nous sont expliqués. Comment est-on Tawiscara, comment est-on formé à servir le Clan etc.
Une des clés est la loyauté du membre envers le clan par-dessus tout.
Les 4 personnages (Le Cercle) du clan sont plutôt bien présentés ainsi que les quelques autres. Les différents lieux décrits sont des lieux de rencontre pour les Tawiscara. Ils sont particulièrement bien choisis par les auteurs comme représentation de la diversité de situations des Tawiscara, entièrement dédiés à leur mission et à la discrétion. Une intéressante présentation et analyse des auteurs de cette organisation pour que les MJs puissent la jouer de la meilleure façon et que les personnages puissent être impliqués, imbriqués voir broyés par ce clan des Tawiscara !
Super chapitre donc qui nous donne quelques-unes des clés de gestion des Tawiscara.

Campagne : White Man's Law
On commence par la description des différents protagonistes et du synopsis de la campagne. Bien fait comme d'habitude dans cette série.

Yellow Boy est le premier scénario, il va servir d'introduction pour les personnages. Tiens donc, les auteurs en profitent pour introduire une autre société secrète ! On se retrouve alors avec une ambiance à la XIII, plusieurs scénarios à tiroirs ? Un scénario simple, mais qui va permettre aux joueurs / personnages d'investir dans la diplomatie et la négociation tout en étant confrontés à de sérieux opposants, de tous côtés ! Un scénario qui va nécessiter de la part du MJ une excellente préparation sur le caractère et les discours de ces protagonistes afin de faire passer les bons messages. Pas simple mais super en cas de réussite !

The Lost Coast. Dans ce scénario, les personnages doivent démêler les écheveaux de la mort mystérieuse d'un amérindien sur la côte californienne. Si les personnages mènent à bien cette enquête avec diplomatie, ils pourront se faire un allié de poids dans la société secrète amérindienne. L'enquête suit un schéma classique qui reste néanmoins intéressant. Ça progresse, je suis impatient de lire la suite !

Mad Dog. Très bon ! Le scénario classique américain avec le bouc émissaire et l'assassinat d'une personnalité commandité par une conspiration. Les personnages se font balader mais peuvent comprendre certaines choses tout de même ! Ils auront certainement l'impression d'être frustrés, et bien c'est l'objectif à priori !

A Vipers Nest. Dans ce scénario d'investigation, et de transition, les personnages peuvent avancer grandement leur compréhension des relations de pouvoirs entre les différents protagonistes. Ils devraient comprendre qu'ils se trouvent au milieu d'un complot et qu'ils vont devoir la jouer malin contre les marionnettistes qui essaient d'orienter toute l'enquête contre les amérindiens.
Une bonne structure de bac à sable pour ce scénario noir d'investigation pendant lequel les joueurs et personnages vont pouvoir exprimer leur sagacité.

The Indian Who Knew Too Much. L'étau se ressert autour des personnages car ils sont directement dans la ligne de mire de la machination et ils vont devoir éviter de mourir ! Ils ne récolteront pas beaucoup d'indices là non plus et cela sera pour la suite. Ils ont au moins la certitude de déranger ! Une structure de scénario plutôt bien faite et un rythme soutenu pour les personnages.

On The Trail. Ce dernier scénario est évidement le grand final (ou pas) pour les personnages. Selon comment ils conduisent leur enquête, ils pourront alors continuer une bonne carrière avec la reconnaissance d'un BIA dont l'aura aura été renforcée, ou alors une carrière placard au sein d'un service complètement discrédité ! Dans le premier cas, les personnages sont aussi dans le collimateur des Tawiscaras et ils devront faire très attention durant les prochaines enquêtes aux éventuels pièges que les Tawiscaras pourraient placer sur leurs chemins.

Au final, on a ici une chouette campagne qui fournira aux joueurs et au MJ de belles heures de jeu. Une intrigue assez compliquée avec différentes factions opposées, ainsi que certains acteurs solitaires. On peut regretter un peu la quasi absence de surnaturel amérindien, mais cela s'explique par le fait que les Tawiscaras l'abhorent et le craignent. Bien sûr, des personnages amérindiens pourront l'utiliser !
Voici donc la campagne à la XIII pour le BIA ! Un très bon travail de la part du Studio 9 ! Bravo !

Critique écrite en août 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques