Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey... GROG !

Skin Walker

.

Références

  • Gamme : B.I.A.
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : 12 Singes (Les)
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2012
  • EAN/ISBN : 9782918045328
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture souple de 32 pages.

Description

Cette campagne en trois actes démarre, après une page de crédits et de sommaire, par une convocation. Les personnages doivent aller récupérer un homme blessé et mentalement perturbé. Arrêté alors qu'il menaçait la foule de son arme, il se trouve dans le Chiapas, un état du sud du Mexique. Mais, à leur arrivée, l'homme a mystérieusement disparu de l’hôpital malgré la surveillance policière. Il va falloir enquêter pour savoir qui il est et ce qui s'est passé dans la jungle voisine où quelques cadavres attendent, y compris celui d'un homme d'affaire américain. Ceci constitue le premier épisode, Yataalii, 8 pages.

Une fois rentrés aux USA avec plus de questions que de réponses, et sans avoir pu retrouver le fuyard, les agents vont s'intéresser aux quelques pistes qui leur restent. Celle-ci conduisent en terre Navajo, à un défunt patron du BTP passionné de chasse, à son empailleur favori, et à une société de sécurité qui les protège tous les deux. Des soupçons de chasse d'animaux protégés ont amenés des activistes écologiques à venir manifester devant la boutique de l'empailleur et le conflit peut fort mal tourner. Quand la poussière retombe, le chef de la sécurité reconnaît être le fuyard du Chiapas. Si sa protection est assurée par le bureau, il est prêt à révéler les détails de l'affaire, qui dépassent de loin ce que les agents imaginent. Ceci constitue l'épisode Chindi, de 9 pages.

Les agents apprennent nombre de choses de la part de leur captif, mais soudain, des pressions politiques intenses forcent leur supérieur à ordonner sa libération et l’arrêt officiel de l'enquête. En poursuivant tout de même leurs investigations, ils ont de quoi découvrir que Wally Grant, PDG de Dineh security, grand chasseur, tient un homme politique par le chantage et qu'il finance une soupe populaire qui lui permet de retirer de la circulation des SDF, soi-disant pour leur donner une seconde chance. Ils peuvent aussi déterminer qu'il obtient des contrats juteux avec des patrons passionnés de chasse en leur organisant des chasses illégales sur des animaux protégés, et qu'il semble avoir fait appel un temps à un sorcier navajo pour un rituel qui s'est mal passé.

En mettant tout cela bout à bout, il apparaît évident qu'il utilise des rituels maléfiques sur les SDF pour leur donner l'apparence d'animaux introuvables et les faire ensuite chasser par ses gros clients ravis. Deux fins alternatives sont proposées, selon que les agents veulent soigner ou tuer cet homme possédé, qui a libéré l'esprit de l'ours en lui. Ce troisième et dernier acte, Call of the bear, occupe 13 pages.

Cette fiche a été rédigée le 11 mars 2012.  Dernière mise à jour le 18 novembre 2017.

Critiques

Guillaume hatt  

Qualité ok, reliure agrafée et couverture plastique ça n'est pas mon  préféré, mais il est très correct au vu du prix (moins de 10€ je vous rappelle !).
La structure de cette campagne est assez habituelle avec les différentes scènes et événements qui sont décrits, les PNJs principaux aussi.


Skin Walker.
Wally "Tse Tupi" Grant est le personnage pilier de cette campagne il semble. Il était déjà en lumière dans le supplément précédent. Puis son lieutenant nous est présenté, lui qui est le démarrage de l'histoire pour les personnages. Ce scénario est ancré dans l'actualité avec une société privée impliquée dans les opérations militaires à l'étranger de l'armée américaine.
Il faut donc retrouver le soldat Perry Ki-Yazzi. .. Un Amérindien perdu au Mexique, en sang et blessé et armé, sauf qu'il est rentré tout seul entre-temps ! Ce chapitre se termine mal pour les personnages car ils rentrent bredouilles et avec plusieurs questions sans réponses.


Chindi.
2ème chapitre de cette campagne, en territoire Navajo. A la recherche d'indices supplémentaires, les personnages vont rencontrer un Manitou relâché par erreur par Wally Grant lors d'un rituel d'organisation de chasse. L'enquête des agents  va les mener à enfin retrouver Perry Ki-Yazzi, qui va être prêt à avouer s'ils se débrouillent correctement ! Les événements s'accélèrent en tout cas !


Call of the Bear.
La confrontation finale avec le méchant.  Selon les actions, relations et décisions des personnages, nous avons plusieurs fins qui nous sont proposées par les auteurs : la confrontation directe isolée, la confrontation en groupe avec les agents du BIA local, la capture pour soigner le mal.
Cela va donner une vraie différence pour les personnages et les joueurs avec de vrais enjeux. C'est bien vu !
Cette campagne va être globalement assez compliquée pour les personnages et il faudra qu'ils se préparent de façon adéquate pour espérer s'en sortir !
Un bon supplément pour BIA que nous propose Studio 9, merci.

Critique écrite en août 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques