Contenu | Menu | Recherche

Ceux que le gouvernement intergalactique appelle quand il ne reste plus aucun espoir

Blood and Sand

.

Références

  • Gamme : Ars Magica
  • Sous-gamme : Ars Magica - 4ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Atlas Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2002
  • EAN/ISBN : 1-58978-025-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages à couverture rigide.

Description

Ce supplément est consacré au Tribunal du Levant, grosso modo de l'Egypte à l'Asie mineure. Comme les autres suppléments consacrés à un Tribunal, il se propose de fournir le matériel de jeu nécessaire pour mettre en place une Alliance et des aventures dans une partie de l'Europe Mythique, ici une zone déchirée par les croisades, où les sorciers orientaux ne sont pas sous la coupe de l'Ordre d'Hermès.

La première partie présente l'histoire de la région à partir de l'apparition de l'Islam (en 13 pages). Il s'agit principalement d'un compte-rendu historique, l'histoire mythique et hermétique est présentée dans des encadrés parsemés le long du texte.

La seconde partie décrit la région en 1220, tant au niveau politique que géographique (13 pages). On commence par les états chrétiens, et l'on poursuit avec les états musulmans, qui couvrent plus d'espace. La troisième partie décrit la vie sociale et religieuse dans les états latins (10 pages), avec quelques nouveaux vertus & vices spécifiques, les différents groupes chrétiens et organisations sociales.

La quatrième partie s'intitule l'Islam selon Ars Magica (20 pages). Des principes théologiques, puis la structure sociale (avec là aussi des vertus et vices spécifiques), puis la loi islamique, le jihad, les 5 piliers de l'islam pour la vie religieuse, la vie sociale et culturelle, ouf ! Enfin, les différentes variations de l'islam, avec le soufisme, les branches du shi'isme, en particulier les assassins...

La cinquième partie décrit les magies du Moyen-Orient (19 pages). D'abord leurs forces et limites, différentes de la magie occidentale, puis la création des sahirs, les sorciers qui traitent avec les génies. Suivent logiquement les règles pour invoquer ces créatures et les utiliser, avec les terribles Esprits Planétaires qui sont hors de l'influence de la magie hermétique ! Les activités saisonnières des sahirs sont ensuite décrites, avant de passer aux différents magiciens parallèles, des raqis (adeptes de la magie naturelle) aux 'arrafs (rebouteux) en passant par les zahids (ascètes). Un encadré propose différentes suggestions pour mettre en place l'Ordre de Salomon, en pendant à l'Ordre d'Hermès ou non.

La sixième partie présente le Levant Mythique (20 pages). Les Génies sont mis à l'honneur, avec descriptions de leurs possibles pouvoirs (à l'instar des êtres féériques dans le supplément Faeries), les 112 tribus, et deux exemples. L'on parle brièvement des naddahas et nephilims, avant de passer aux artefacts légendaires, d'inspiration divine ou magique. Enfin, une description des endroits les plus mythiques, à savoir Jérusalem, les pyramides et la légendaire cité de Babel...

La dernière partie présente les Alliances du Levant (19 pages), leurs motivations et pratiques. Les 4 principales disposent de la description des principaux mages et de fiches statistiques, 7 autres disposent de brèves descriptions, et il reste de la place ! La description de deux mages indépendants importants clôt cette partie. Suivent en annexes (9 pages) des noms musulmans, les dynasties régnantes, le calendrier musulman, une chronologie vulgaire et mythique, un glossaire, une bibliographie, un index.

A noter que les parties historiques et fantastiques sont clairement séparées l'une de l'autre, des idées d'aventures ou de sagas étant présentées dans des encadrés à part du texte, et indexées en appendice à la fin. Il s'agit également du premier ouvrage de la gamme en anglais qui dispose d'une couverture rigide.

L'éditeur propose en outre sur son site "Secrets in Sand", un additif gratuit au supplément.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 8 mai 2011.

Critiques

javelinfr  

Franchement pas terrible... effectivement, les parties historiques et arcanes sont franchement séparées et pour cause... elles ne sont pas écrites par la même personne ! C'est la tactique d'Atlas Games pour faire des jeux historiquement crédibles : on prend un universitaire qui connaît bien son affaire sur la région et l'époque, on lui demande de pondre un petit quelque chose (30-40 pages), on met son nom en avant sur le bouquin, et quelqu'un d'autre fait les règles, les encarts hermétiques etc...

Le supplément ne sert pas à grand chose :
1) du point de vue historique, on en apprend plus en ouvrant quelques manuels d'histoire et de sociologie...
2) du point de vue magique, on en sait plus en se rappelant ces vieux classiques (Aladin, contes des 1001 nuits, etc...)
3) franchement, j'en ai ma claque des suppléments sur les nouveaux types de magie... ça commence à bien faire... Ars magica est déjà un système super pour la magie, une fois que tu as donné un ou deux exemples de mages parallèles (le edge wizard), je pense que ça suffit !
La preuve, c'est le premier supplément Ars Magica que je n'ai pas eu envie d'acheter... c'est pour dire.
4) le prochain ce sera sur l'Afrique à coup sûr ! Et à quand le Moyen-Orient ?!?

Personnellement, j'attends encore le supplément sur le tribunal des alpes, "retardé" depuis presque 2 ans, et après si la qualité n'est pas au rendez-vous, je considérerai que la production Ars Magica à vécu. Je continuerai à jouer mais je n'achèterai plus rien. Atlas Games est tout simplement en train de couler Ars Magica !

JyP  

J'attendais ce supplément depuis longtemps : l'orient mystérieux, les croisades, la perspective d'avoir un défi sérieux à l'Ordre d'Hermès avec l'Ordre de Salomon, les djinns... Sans compter le fait que j'ai un sorcier arabe comme personnage !

De fait, je me suis déjà assez renseigné, en lisant entre autres "Les croisades vues par les Arabes", de Amin Ma'alouf. Pour la partie historique, c'est un condensé très complet, mais qui a le défaut de ne pas nous présenter les petites anecdotes croustillantes et étranges qui ont abondé lors des croisades. Côté présentation de l'Islam, où là je n'avais pas particulièrement fait de recherches, c'est un résumé qui m'a l'air assez complet et intéressant.

Pour les magies orientales, l'on se sert fortement du supplément Hedge Magic, mais sans illustrer le fait que les orientaux sont bien plus avancés côté alchimie et astronomie, par exemple, que les occidentaux. Il reste tout de même l'appel des esprits divins, ce qui suffit pour dérouter tout mage de l'Ordre d'Hermès. Cela demande quand même pas mal de rituels, il manque un exemple de sorcier capable de tenir tête aux PJs...

Le Levant Mythique donne la même impression que la partie historique : très bonne synthèse, mais qui manque de substance. En allant piocher dans le Book of Beasts sur le site de Durenmar, il y a de quoi compléter le Bestiaire. Enfin, sur les Alliances, la même impression : l'on dispose de fiches, de descriptions de quelques personnages, mais pour jouer au niveau politique plus de précisions sont nécessaires.

En bref, si ce supplément avait compté plus de pages, cela aurait été bien mieux, mais il atteint le but fixé : donner une base pour jouer dans le tribunal du Levant.

Jérôme Darmont  

J'attendais ce supplément avec d'autant plus d'impatience que les nouveautés pour Ars Magica se font rares, ces temps-ci. Malheureusement, je dois avouer que je suis déçu. Et pourtant, il y a tout pour plaire dans ce supplément Tribunal : histoire, géopolitique, vie quotidienne, Islam, magie orientale, bestioles magiques, Alliances hermétiques... Sauf que tout est survolé et laisse une impression de travail inabouti. En résumé, ce supplément est trop court !

Je comprends qu'Atlas veuille un minimum standardiser sa production et éviter des pavés moins rentables, mais B&S ne tient clairement pas la route par rapport à The Dragon and the Bear (192 pages), par exemple. Et c'est d'autant plus frustrant qu'il y avait la matière.

Je suis particulièrement resté sur ma faim en ce qui concerne la magie. Les sahirs ne sont pas trop mal, mais le reste reprend Hedge Magic. L'Ordre de Suleiman est expédié en une page, l'Egypte et ses richesses mystiques occultées. Les Alliances du levant sont ternes et peu originales (une pro-croisades, une anti-croisades, une neutre, fichtre, et toutes localisées dans des forteresses carrées).

Bref, on obtient une base honnête pour jouer dans le Tribunal du Levant, mais pour vraiment l'exploiter, il faudra du travail et investir dans les nombreux suppléments cités en référence (Hedge Magic, Kabbalah, Mythic Seas, Sorcerer's Slave, de mémoire).

Pour répondre à Javelin, à ma connaissance, Niall Christie (l'auteur) a réalisé ce supplément tout seul, partie historique *et* partie JdR-technique. Je comprends mal sa critique sur ce point précis.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

  • Niall Christie  

Critiques

  • Moyenne des critiques