Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, et plus si affinités

Ars Malefica

.

Références

  • Gamme : Aquelarre
  • Sous-gamme : Aquelarre - 3ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : NoSoloRol Ediciones
  • Langue : espagnol (castillan)
  • Date de publication : août 2013
  • EAN/ISBN : 978-84-941320-5-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en quadrichromie à couverture rigide de 176 pages.

Description

Ars Malefica est un supplément dédié à tous les arts magiques du moyen âge que l’Église considère comme démoniaque. Le supplément, après une nouvelle d'ambiance (Historia: Conceptio Ad Luman, 8 pages), s'ouvre par un chapitre de 18 pages, intitulé Pars I : Vetus Religio, discutant de l'ensemble des croyances païennes de la péninsule ibérique près-chrétienne. Les différents peuples ayant colonisés la péninsule, et donc laissés une trace, sont présentés. Les différentes divinités païennes sont ensuite discutés dans un contexte général. Les différentes fêtes païennes, christianisées ou non, ainsi que les autres mondes sont finalement présentés. A noter que ce chapitre ne fait aucune référence aux règles.

Le second chapitre est Pars II: Magice Pagana, 24 pages. Il est composé de descriptions de nouveaux sortilèges. Une liste est prévu pour les sorciers et sorcières païennes, l'autre pour les sacerdotes des anciennes religions. Le troisième chapitre (Pars III: Bestiarium, 12 pages) est un bestiaire de créatures d'origines païennes : les avatars des anciens dieux, les dieux des lieux (Genius Loci) et les anciens démons.

Le chapitre suivant s'intitule Pars IV: Ars Malefica et discute en 18 pages de la manière dont la perception de la sorcellerie s'est modifiée durant le Moyen Âge, en diabolisant les sorcières et en transformant les sorciers en guérisseur, par exemple. Les sabbats et les procès en sorcellerie sont également abordés.

Les deux derniers chapitres : Pars V: Fascinationes, Venefiia et Cantus Abbatis, 46 pages et Pars VI: Res Maleficarum, 24 pages, proposent, pour le premier, de nouveaux sorts pour sorciers et une magie basée sur la mystique chrétienne (les conjuros de Abad) utilisée par les guérisseurs, rebouteux et autres détenteurs du "secret", et, pour le second, de nouvelles professions, de nouveaux orgueils et de nouvelles hontes (avantages/défauts) en lien avec le thème du supplément. Ce dernier chapitre donne aussi des règles pour gérer des familiers démoniaques.

Un scénario intitulé Aetas Luporum, 20 pages, mettant aux prises, dans deux régions imaginaires, des personnages mercenaires avec les conséquences de la rupture d'un pacte ancien entre deux peuples et passés devant d'anciennes divinités. Une carte pour le scénario et une des peuples pré-chrétiens de la péninsule ibérique conclut le supplément.

Cette fiche a été rédigée le 17 novembre 2013.  Dernière mise à jour le 10 novembre 2017.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.