Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

Rincon

.

Références

  • Gamme : Aquelarre
  • Sous-gamme : Aquelarre - 1ère édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : JOC Internacional
  • Langue : espagnol (castillan)
  • Date de publication : mars 1995
  • EAN/ISBN : 84-7831-141-6
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre au format 305 mm x 215 mm, couverture souple, 72 pages.

Description

Rincon est un supplément dédié au monde rural. Il a pour cadre une petite vallée paysanne dans un lieu non déterminé de la péninsule ibérique du XIVe siècle. Ce petit coin ("rincon", en espagnol) est présenté de manière vivante, mais de façon assez générale pour que chaque MJ puisse l'adapter à la zone géographique dans laquelle il intègre sa campagne.
Chaque petit chapitre est en fait un scénario, qui fait découvrir un aspect particulier de Rincon.

Dans "El mercader, el ladron y la lamia" (Le marchand, le voleur et la "lamia", 4 pages), le peu scrupuleux Onofre Pedrosa apprend que le commerce des êtres féeriques est plus risqué que celui du bétail.

"Pecados veniales" (Péchés véniels, 3 pages) confirme le dicton : l'homme est un loup pour l'homme. Et parfois même pire qu'un loup, quand le prend la fièvre du sang.
L'annexe (2 pages) fournit la présentation et les caractéristiques des personnalités marquantes du village de Rincon (Alfons, le rebouteux catalan, José, le forgeron, Monseñor Luis, le prêtre, et le sinistre Gregorio qui garde son fils enfermé dans un trou dans le sol de sa grange).

"Hijos de Cain" (Fils de Cain, 4 pages), de Miguel Aceytuno et Ricard Ibañez. Le vieux seigneur de Rincon est mort, mais son âme n'et pas en repos. Cain a-t-il voulu tuer Abel ?
L'annexe (2 pages) fournit la description du château de Rincon et présente quelques personnalités du château (Abu Sumadih, le guerrier musulman que le vieux baron Ramiro a élevé comme son fils, Violante de Echauri, la fille d'un comte de Navarre, etc.).

"La maldicion del Mal Señor" (La malédiction du Mauvais Seigneur, 4 pages), de Miguel Aceytuno et Ricard Ibañez. Peut-on tuer ce qui est déjà mort ?

"¡Mandragora! " (Mandragore !, 5 pages). C'est la foire à Carrigon, le village voisin. Une bonne occasion de détente, de rencontres, non ? Mais la rumeur court : il y aurait une Mandragore au village ! Sus à la créature diabolique ! La haine entraîne la mort, et la mort appelle vengeance...

"El castillo del llanto" (Le château des larmes, 4 pages). Il y a 150 ans, une femme enceinte mourait, emmurée vivante par son propre père pour avoir aimé un homme qu'elle n'aurait pas dû aimer et dont elle porte le fruit. Depuis ce jour, le château résonne des pleurs de cet enfant condamné avant d'être né. Les âmes errantes peuvent-elles se pardonner entre elles ?

"Noche de San Juan" (Nuit de la Saint-Jean, 5 pages). Une aventure prévue pour un MJ et un seul joueur, dont le PJ doit avoir 17 ans ou moins et désirer apprendre la magie. C'est en fait une aventure initiatique, où l'on apprend que la matière grise vaut mieux que la force, que l'on doit chérir et respecter la vie, et que seules les choses faites par amour donnent leurs fruits.

"El manantial de la doncella" (La source de la demoiselle, 3 pages). Lancés à la poursuite d'un bandit, en pleine chaleur de juillet, les PJ s'arrêtent pour boire à une source. Est-ce de l'eau claire ou le sang d'une jeune fille assassinée ? Peut-on être braconnier, bandit et assassin sans pour autant être coupable ?
Ecrite par Ricard Ibañez, cette aventure a pour lui une valeur toute spéciale : c'est la première aventure pour Aquelarre à avoir jamais été jouée, au printemps 1990.
En annexe, une présentation du monastère de San Gabriel et de ses personnalités (3 pages dont un plan). Ne ratez pas Frère Marcos, ancien soldat de fortune à l'esprit dérangé depuis une rencontre avec des goules, et qui soigne ses angoisses en dévorant de la viande crue ; vous le verrez peut-être égorger avec ses dents une poule vivante.

"Camaradas de armas" (Compagnons d'armes, 4 pages). Deux frères ennemis s'unissent pour protéger Rincon de la voracité de Pierre Navarre, un Gascon, capitaine d'une troupe mercenaire, formée à la barbarie par la guerre de Cent Ans et passée en Espagne pour y faire fortune à la pointe de l'épée.

"Daemoniorum eventum Salamantica" (13 pages, par Juan Francisco Giron de Ana et Ricard Ibañez), est une aventure qui se déroule dans la ville de Salamanque. Elle est assez spéciale, puisqu'elle peut être jouée par plusieurs groupes de PJ - jusqu'à 4 groupes - simultanément ! Les groupes (nobles, pratiquants de magie, étudiants, pauvres) seront confrontés, entre autres, à un sorcier juif adepte de Silcharde, à une secte secrète, à la Fraternité de la Vraie Lumière et à un moine fanatique capable de réanimer les morts. Ils pourront aussi mettre la main sur un puissant grimoire, jalousement caché, que beaucoup voudraient posséder... et d'autres détruire.

Des appendices complètent ce volume : le monde rural au Moyen Age (paysans, vie quotidienne, coutumes sociales, etc.), l'enfance et la vieillesse dans Aquelarre (nouveau système de création de PJ), l'économie dans Aquelarre (investissements, impôts, etc.), le système monétaire dans Aquelarre.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 août 2019.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.