Contenu | Menu | Recherche

Le GROG est votre ami

Ecran 30e Anniversaire

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

  • Ecran en carton rigide de 3 volets au format A4 paysage
  • Livret de 20 pages

Description

Si l'illustration de l'écran est différente de celle de l'écran de base, le contenu côté meneur est identique à une exception près : les références pour chaque table sont données pour le livre de base et pour sa version 30ème anniversaire.

Le livret contient un nouveau scénario, La Quête d’IRA, non ?. Il a pour toile de fond, comme son nom l'indique, les activités de l'IRA, et se déroule un mois après le Bloody Sunday. Des encarts parsèment le texte, donnant des explications sur le contexte historique, sur des lieux ou des personnages. Les personnages débutent l'aventure dans une cave, pour une raison inventée par le meneur ou choisie parmi les deux fournies. Ils y rencontrent un ancien membre de l'IRA pleurant et récitant un curieux psaume, ayant visiblement subi des tortures. Les membres de l'organisation arrêtent alors les personnages et leur proposent, contre leur liberté, une mission, celle de récupérer des armes dans une cache.

Une fois celle-ci accomplie, les investigateurs peuvent prendre part à l'exploration du souterrain où ils ont débuté l'aventure, et qui doit probablement les conduire dans les caves d'un château où les membres d'une force paramilitaire retient d'autres membres de l'IRA captifs. S'ils ont pris la précaution de se renseigner sur le psaume, ils auront des chances non négligeables de vaincre l'horreur que le capitaine de la milice a libéré, celle-ci gagnant en puissance au fil des heures.

Cette fiche a été rédigée le 9 octobre 2011.  Dernière mise à jour le 9 octobre 2011.

Critiques

Solaris  

Cet écran a l'avantage de prendre les références du livre de base 30ème anniversaire dans ces tables. Sinon, il n'est pas indispensable.

Sauf qu'un scénario inédit est joint avec. Classique sur sa trame, l'originalité se trouve dans son cadre, l'IRA des années 20, qui ajoute une touche particulière que j'aime beaucoup. D'ailleurs, il fait un très bon scénario d'introduction. Trame efficace et clichés cthulhuesques à la clef.

Un supplément efficace donc.

Sauf que... L'illustration est vraiment magnifique et bourrée de petits détails que l'on prend plaisir à regarder. Mais elle est trop "apocalyptique" et ne reflète pas à mon goût, le charme de l'écran V6 traditionnel. Ce dernier avait le mérite de poser une scène et de laisser l'imaginaire travailler, sans pour autant ne rien dévoiler, et tout cela dans le ton des Années folles. Pourquoi avoir choisi une illustration qui ne semble pas en phase avec ce mythe progressif, qui commence dans une cave, un grenier, un vieux bouquin, un héritage, une stèle perdue... Là, c'est comme si nous étions en fin de campagne, dans un lieu hors de l'espace temps... voir même dans un univers médiéval-fantastique ténébreux. Si elle est bien faite, l'illustration se semble donc pas convenir pour des parties de Cthulhu.

Critique écrite en décembre 2011.

Nicolas 'Lamespard' Pirez  

Très bel écran ; une illustration du pire cauchemar de l'Investigateur lambda... Apocalyptique, sombre et dérangeante à souhait - même si j'avoue préférer l'ambiance plus lourde et mystérieuse de l'écran V6.

Ce qui semble incohérent, c'est  que le scénario proposé cadre justement bien mieux avec l'illustration celtique de la V6 puisqu'il se déroule en Irlande. D'aileurs, il est en droite ligne de la campagne Bryn Celli Ddu de la V6 (alors que le scénar de l'écran V6 cadre mieux avec la campagne du livre 30ème anniversaire - vraiment étrange...)

Pour le scénario en lui-même, un vrai plaisir : clair et bien construit, il présente l'intérêt de mélanger avec doigté Mythe, mythologie irlandaise et histoire contemporaine. Si The Wind that Shakes the Barley de Ken loach vous a marqué, c'est l'occasion de faire revivre cette page noire et émouvante de l'histoire.

Un très bon supplément, qui vaut donc surtout pour son scénario, car l'écran, bien que très beau, ne remplacera pas le précédent.

Critique écrite en juin 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques