Contenu | Menu | Recherche

When you shoot, shoot. Don't talk !

Secrets de la Nouvelle-Orléans (Les)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 112 pages à couverture rigide.

Description

Le contenu est globalement le même que celui de la première édition de cet ouvrage, publiée sous le titre The New Orleans Guidebook. Les différences entre les versions anglaises se limitent à celles de mise en page et aux illustrations.

La version française est identique à la version anglaise pour les textes. Les illustrations sont en partie changées, avec l'illustration de couverture de la VO reprise à l'intérieur de la VF.

La différence principale réside dans la présence d'un second scénario de 25 pages, Le Guetteur du marais. Dans celui-ci, les investigateurs devront mettre un terme aux déprédations d'un dieu alligator, tout en évitant de se mettre à dos la communauté noire et le Ku-Klux-Klan.

Cette fiche a été rédigée le 11 mars 2010.  Dernière mise à jour le 27 avril 2017.

Critiques

Solaris  

Sur la forme, comme d'habitude avec Sans-Détour, le livre est beau, bien maquetté et les photos d'époque sont présentes, de qualités inégales, mais jamais de mauvais goût. La lecture est, elle, un plaisir.

Tout se qui fait la spécificité de La Nouvelle-Orléans est présent. Le bouquin aborde d'abord son histoire, avec la présence française bien sûr, mais aussi espagnole. Ensuite, la description de la ville avec ses lieux incontournables (le quartier français, les institutions, le bayou...) et de véritables personnalités historiques. Le cajun est aussi à l'honneur.

Les règles sur le vaudou sont expliquées, et en quelques pages il est facile de comprendre comment cela marche en termes de règles. Manque peut-être plus de pouvoirs voire d'explications, mais dans l'ensemble, ca reste réussi.

Les scénarios sont plutôt bons et je trouve qu'ils ont le mérite de bien mettre dans l'ambiance si particulière de la ville et de ses environs. Des problèmes de fond y sont abordés, comme le racisme et la présence du KKK, plutôt puissant dans les années 20. Les personnages auront donc fort à faire, et si le MJ se débrouille bien, les scénarios devraient réussir à faire que la Nouvelle-Orléans deviennent inoubliable. Les scénarios offrent même des petits détails comme un menu cajun, la description des lieux d'habitation dans le bayou, ou même l'explication du mot "OK"... tout cela contribue à poser le décor et à dépayser ses joueurs.

Un bon supplément donc, pas indispensable à l'Appel de Cthulhu, mais qui se révèle pourtant un bel outil de jeu.


Critique écrite en novembre 2010.

Nicolas 'Lamespard' Pirez  

Disons-le tout de suite, s'il avait bénéficié d'une meilleure traduction, ce petit ouvrage aurait été parfait. Malheureusement, le passage de l'anglais au français est non seulement lourd mais aussi fautif par moments (un comble pour le guide d'une ville francophone !).

 

Cela mis à part, c'est un vrai plaisir que ce onzième opus de Sans-Détour !

Tout d'abord par la qualité de la mise en page et des illustrations (c'est la couverture qui est la moins convaincante, photo un peu floue...) - comme d'habitude chez cet éditeur.

Ensuite, bien que court, le guide permet de se faire une idée globale assez précise de la Nouvelle-Orléans et de ses environs, le Bayou de Louisiane notamment. Les informations distillées sont non seulement intéressantes mais utilisables directement en jeu - d'ailleurs, les deux scénarios font des renvois systématiques aux pages du guide.

Un chapitre entier est consacré à l'interprétation du vaudou et son intégration au sein du Mythe. Clair et concis, c'est un très bon instrument de jeu - et un passage obligé dans le contexte de cette ville !

Quant aux deux scénarios, ils sont très bons également : le premier est une enquête sur une intrigue simple en soi mais dont la présentation devrait faire réfléchir les Investigateurs. Le second est une promenade dans le bayou - le problème, c'est qu'aux moustiques s'ajoutent les membres du KKK, des noirs hostiles aux blancs, un fou furieux et un sympathique alligator. Le tout mâtiné de souvenirs de la guerre de Sécession...

 

Un excellent titre de la série "Secrets de...." dont le seul défaut est donc une traduction parfois hasardeuse...

Critique écrite en février 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :