Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

Masques de Nyarlathotep (Les)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Une sacoche en cuir avec une marque de pentacle, contenant :

  • la boîte des Masques de Nyarlathotep avec un visuel alternatif, reproduit sur les livrets
  • une affiche de 60 par 80 cm d'un film reprenant le visuel précédent
  • des aides de jeu
  • l'écran
  • un livret de 38 pages agrafé en couleurs
  • un ticket d'entrée numéroté

Description

Cette version collector a été éditée à 500 exemplaires. Les livrets sont identiques à ceux de la version standard, mise à part leur couverture. Le livret supplémentaire reprend des schémas indiquant à partir d'un lieu, d'une personne ou des articles de presse, quelles pistes peuvent être suivies. Un code de couleur permet de savoir à quel épisode de la campagne cette piste se rattache, la petite quarantaine de schémas occupant entre quelques lignes et une double page. Le ticket d'entrée sert de certificat de collector. Les aides de jeu supplémentaires sont deux cartes de visite et deux photos.

Cette fiche a été rédigée le 1 mai 2012.  Dernière mise à jour le 21 janvier 2013.

Critiques

matreve  

 

Je laisserai le soin aux critiques de la version non collector de discuter du fond et de la réussite ou non de l'entreprise de réécriture de cette campagne mythique.

Mon commentaire se limitera donc uniquement sur la forme du collector proposé par Sans Détour, n'ayant que survolé les centaines de pages que renferme la bête et ne devant pas aboutir à la clôture de ce projet avant quelques mois au rythme de mes lectures actuelles.

Alors cette édition collector, faut-il l'avoir ou pas ? Procédons morceaux par morceaux :

  • la campagne : RAS, vous pouvez l'acheter en dehors de l'édition collector et c'est aux standards Sans Détour donc de très très bon niveau d’un point de vue maquette / présentation
  • l'écran : l'illustration est chouette, moins cependant que l'écran 6e édition de Sans Détour mais plus que l'écran du 30e anniversaire. Maintenant je reste un peu dubitatif sur la thématique retenue pour les Masques car l'illustration reflète une expédition en forêt équatorienne. Ce n’est pas complètement incohérent avec les Masques mais ce n’est pas le premier paysage que j’aurais mis. Il faut surtout retenir ici que l’écran est plus générique que dédié aux Masques : les tables reprennent l’essentiel mais il n’y a rien de spécifique à cette campagne donc on pourra au moins facilement réutiliser cet écran ailleurs. J’ai juste un problème en raison de mon vieil âge : j'ai du mal avec ce format à la vénitienne en trois volets. Certes l'écran est solide et les volets en A4 horizontaux lui assure une excellente stabilité malgré son nombre réduit de volets. En revanche je n'ai pas l'impression que ça cache grand chose au final.
  • le scénar de l'écran : (très) légèrement réadapté d’un scénario publié dans le Casus Belli 118, Sans Détour fait preuve ici d’une excellente initiative. D’abord parce que cela consacre le retour de Tristan Lhomme à l’écriture pour l’AdC. Ensuite parce que ce scénario de bonne facture n’a pas été sélectionné au hasard pour être posé comme un cheveu sur la soupe de la campagne, en prétextant une transition ou une parenthèse. S’inscrivant en plein dans l’épisode New Yorkais, ce scénario est non seulement un ajout opportun, mais aussi une source d’inspiration pour tout Gardien des Arcanes qui voudraient construire des histoires similaires à partir d’informations qui apparaissent en filigrane dans les Masques et sur lesquelles il est possible de tirer une pelote de laine conséquente. Du tout bon !
  • l'affiche et le ticket façon film de cinéma : le gadget pour typer le collector. Maintenant, ça sent un peu l'ego trip de chez Sans Détour d'avoir présenté ceci comme une méga production en technicolor parce qu'en terme d'utilisation en jeu, c'est proche de 0. On va dire que c'est le truc pour faire plaisir au fanboy et ne pas s'étendre plus longuement dessus.
  • les aides de jeu supplémentaires : petite déception ici : alors que le cahier des aides de jeu de la version de base comprend plusieurs dizaines de pages, Sans Détour ne nous gratifie que de 5 aides de jeu format « réel ». Quitte à rallonger légèrement la facture, j’aurais apprécié pouvoir récupérer un peu plus de toute la documentation papier qui va être distribuée aux joueurs dans un format ad hoc (genre de vraies coupures de presse sur papier journal). Malheureusement, je devrais donc ici me contenter de sortir tout par mes soins à la photocopieuse ou à l’imprimante (merci tout de même SD d’avoir mis les aides de jeu en ligne).
  • le livret récapitulatif : ce livret reprend les intrigues et relations entre intervenants des scénarios. Très bien fait, il doit se révéler une précieuse aide de jeu à l'utilisation et une source d’inspiration pour établir des connexions improbables ou complexifier certaines existantes. Une bien belle boîte à outils !
  • la sacoche : première constatation, faite en peau de chèvre, elle sent bon le Shub Niggurath. Je m'étais fait une idée lors de la commande plus d'une besace à la Indiana Jones que d'une mallette avec poignée et fermeture éclair pas trop années 1920 / 1930. Mais elle en jette vraiment avec son Signe des Anciens incrusté et peut être réutilisée beaucoup plus facilement que la caisse en bois du collector des Montagnes :) Elle m'a notamment servi à recueillir les commentaires approbateurs de mes collègues de boulot rôlistes pour l'avoir ramené en open space avec des docs de travail :)) on regrettera juste que Sans Détour n'ait pas proposé une version encore plus collector en peau humaine.
  • le diplôme en fac-similé pour ceux qui avaient commandé la campagne en souscription : bonus de dernière minute inséré par Sans Détour pour se faire pardonner du "retard" sur ce collector, c'est aussi dispensable que l'affiche mais une initiative sympa de la part de l'éditeur vis-à-vis de ses clients.

Malgré quelques réserves principalement sur les aides de jeu, la question d’avoir ou pas cette édition collector ne se pose pas car la réponse est définitivement OUI ! Les Masques de Nyarlathotep étaient une campagne ô combien mythique et le pari d’une réédition collector était risqué : Sans Détour nous gratifie d’un superbe objet devant lequel on ne peut que s’incliner face au travail accompli. Un grand merci à cet éditeur ! Et pour ceux qui ne sont pas parvenus à mettre la main dessus, faites chauffer vos dés pour réussir vos jets de TOC pour parvenir à capturer les quelques exemplaires qui doivent encore circuler.

Critique écrite en octobre 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques