Contenu | Menu | Recherche

Peur et Ignorance !

Codex des Nains

.

Références

  • Gamme : Agone
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Multisim Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2000
  • EAN/ISBN : 2-84476-075-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret agrafé de 32 pages au format A5, couverture couleur, intérieur noir et blanc.

Description


LE PRINCIPE
Les saisonins sont, dans Agone, les créatures non-humaines patronées par les Dames des Saisons : Printemps, Eté, Automne, Hiver. Chaque saison est découpé en trois Décans, et à chaque décan correspond un type de créature. Chaque Dame est ainsi la marraine de trois races. Depuis que la Dame de l'Automne s'est laissée séduire par le Masque, les saisonins de l'Automne sont corrompus par la perfidie, et sont désormais hostile à leurs anciens cousins.
Les Inspirés peuvent donc exister au sein des neuf autres races, qui sont celles qui peuvent être interprétées par les joueurs. Le Codex des saisonins a été conçu afin que les joueurs puissent mieux cerner leur Décan. Chaque volume du Codex présente aux joueurs ce que pensent et croient les saisonins de ce Décan. Il appartient ensuite à l'Eminence Grise de préciser ou non ce qui demeure encore incertain. La Sentence de l'aube contient en outre 39 pages intitulées "les Secrets des Dames" qui reviennent sur certains éléments des Codex, en présentant à l'Eminence des secrets qui doivent demeurer inconnus des joueurs.

LA FORME
Chaque Codex est présenté de la même manière : la partie intitulée "L'Harmonde" présente l'histoire et la société du Décan. La seconde partie contient toutes les nouvelles règles propres à ce décan (Avantages et Défauts, magie, etc...). La partie "La Menace" présente les particularités des membres du Décan qui ont pactisé avec l'Ombre ou le Masque. "Dans les secrets des Dames" révèle quelques secrets du Décan. Tout au long du livret, on trouve des encadrés grisés qui présentent des personnalités du Décan, des précisions de "background", le comportement vis-à-vis des autres décans, ou des éléments particuliers de règles. Enfin, au centre de chaque Codex, on trouve les illustrations de deux saisonins du décan en question, en pied et en pleine page.

LE FOND
Les nains forment un peuple d'artisans. Créés à partir de minéraux et de métaux par la Dame de l'Hiver, leur domaine de prédilection est l'architecture. Ce codex permet de découvrir la structure clanique de la société naine, leur système de dévolution du pouvoir, leurs figures légendaires, et leur vie au quotidien.
Coté règles, 12 avantages et défauts sont proposés, la Voie Franche (la technique martiale naine) est décrite, et une nouvelle compétence de savoir-faire est abordée (l'horlogerie).
"La Menace" nous présente entre autres les nains ténébreux appartenant à la Forge Noire, et les nains perfides membres de la confrérie de la Chantomime. Ala lecture de ce chapitre, vous saurez tout sur la corruption de certains nains.
"Dans le secret des Dames" révèle sur une page quelques secrets, avant la présentation de l'Ordre de l'Equerre qui clôt ce Codex.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Les nains revisités! Fidélité à la légende des nains et originalité. Voilà les premiers mots qui me viennent à l'esprit après la lecture de ce petit codex.

Il fourmille de légendes naines qui sont autant d'idées de scénarios, de cités naines où on a envie d'entraîner ses joueurs, et de débuts de mystères. Bravo pour l'Equerre qui est vraiment une société intéressante pouvant employer les joueurs ou se mettre en travers de leur route.

Bravo pour les idées de charges qui sont comme toujours bien pensées et aident grandement à se visualiser un personnage.

Les manoeuvres m'ont moins convaincu mais il faut les essayer. La voie franche était à la limite du bourrin et là, on a peut-être franchi la dite limite.

bepher  

Le peuple nain, même après la lecture de ce codex, est le moins original, soit. Ce sont des buveurs de bière rancuniers, qui vivent en clan, qui s'amusent à taper sur tout ce qui dépasse avec leurs haches.

Cependant, tout cela reste très bien traité, avec son lot de petites surprises, et les nains prennent bizarrement un aspect tragique, meme s'ils restent toujours les mêmes loins-du-ciel paillards...

Ce codex n'est cependant pas à acheter en priorité

Nyckeau  

Un sentiment mitigé pour ce Codex. Il est loin d'être le plus original, et ne donne pas forcément envie de jouer un nain. Ceci est en grande partie dû à un traitement un peu trop stéréotypé des nains. Ils sont petits, barbus, têtus, travailleurs, et aiment la bière et leur hache (la page décrivant le point de vue des nains sur les autres peuples est d'ailleurs assez affligeante de ce coté là). Bref, rien de nouveau depuis D&D, alors qu'Agone revisite régulièrement les poncifs en leur donnant une dimension différente.

Mais malgré ce stéréotype, il ressort quand même quelque choses d'assez nouveau: c'est le coté tragique et "condamnés d'avance" des nains. Cela leur donne une touche personnelle, qui peut s'apparenter à du fatalisme. Cela permet aussi de développer des situations intéressantes, notamment au travers du chapitre "la menace"...

Bref, j'aurais préféré des nains avec une histoire aussi intéressante, mais une société moins "bateau"...

 

Les Nains sont nés de la pierre. Le lien qu'ils entretiennent avec le règne minéral n'est pas une nouveauté dans toute approche imaginaire liée aux verticalement contrariés, mais abondamment barbus tout de même.
Également, la division clanique de la société naine n'est pas la plus originale qui soit.

Cependant, l'attrait de la Ténèbre et du Masque est bien amené et pourra séduire les joueurs sans pour autant les empêcher de jouer (comme c'est pratiquement le cas avec les lutins).

Un dernier regret, c'est la place somme toute relativement faible accordée à l'Equerre, qui aurait mérité un développement plus grand, afin d'intéresser plus les joueurs.

Un Codex qui traite de façon assez classique le peuple le plus "classique" d'Agone, du point de vue de l'imaginaire médiévale fantastique s'entend.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques