Contenu | Menu | Recherche

Pendant que vous bossez, nous on joue !

Dragonlance Classics, 15th Anniversary

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 256 pages, plus une carte en couleurs recto-verso.

Description

A l'occasion de son 25e anniversaire et du 15e anniversaire de l'édition du premier module Dragonlance, TSR choisit de réediter l'ensemble de la saga dans un ouvrage unique, compatible à la fois avec AD&D et le système SAGA, utilisé pour l'édition de Dragonlance Fifth Age. Le résultat fut cet ouvrage de 256 pages et 36 chapitres, regroupant et résumant l'ensemble de la saga originale, les quatorze premiers DL.

On trouve tout d'abord, sur les intérieurs de couverture du livre, le résumé des caractéristiques des créatures rencontrées, que ce soit pour l'un ou l'autre des systèmes. Dans le reste de l'ouvrage, lorsqu'un point de règles est abordé, des paragraphes distincts soulignent les particularités liées à l'une ou l'autre des adaptations. Les caractéristiques des PNJ importants, y compris certains dragons, ou autres objets magiques majeurs sont regroupées en fin d'ouvrage, en appendice. La carte jointe dépeint, au recto, l'Ansalonie dans son ensemble et, au verso, la forteresse de Pax Tharkas.

L'ouvrage débute par un mot des auteurs du présent ouvrage, mais aussi un mot de la plupart des créateurs originaux de la saga, en trois pages. Ensuite, le sommaire est accompagné par le Cantique du Dragon, ode qui ouvrait déjà le premier module de la saga, Dragons of Despair. Une introduction de sept pages présente alors le jeu de rôle, les conventions adoptées dans le supplément, les particularités du monde de Krynn et des conseils pour mener la saga avec ou sans les personnages fournis. Viennent enfin la présentation et les feuilles de personnages de chacun des onze héros prétirés, les Héros de la Lance, dont les aventures sont dépeintes dans les romans éponymes : Tanis le semi-elfe, Caramon et Raitlin Majere, Flint Forgefeu, Tasslehof Raclepieds, Sturm de Lumlane, Lunedor et Rivebise, Tika Waylan, Gilthanas et Laurana. Chaque personnage se voit consacrer une page présentant les caractéristiques chiffrées pour les deux systèmes, un historique, une description physique agrémentée d'un portrait et des informations concernant l'interprétation et le jeu du personnage.

Le reste de l'ouvrage, en tout 221 pages, se consacre à l'histoire en elle-même, depuis la rencontre des Compagnons à l'Auberge du Dernier Refuge, jusqu'à leur intrusion dans le Temple de Neraka pour mettre à bas les plans de la Reine des Ténèbres. Chaque chapitre est construit de la même manière : une introduction et une présentation des événements du chapitre, un encart pour les meneurs qui souhaiteraient coller au mieux à l'histoire telle qu'elle est écrite dans les romans, quelques rencontres et événements, éventuellement les plans nécessaires au déroulement de l'histoire et enfin un paragraphe pour remettre les personnages sur les rails des prochains chapitres, si besoin est.

Dans son ensemble, l'histoire est très proche de celle initialement décrite dans les modules DL. Cela dit, il existe quelques différences majeures. Tout d'abord, les donjons et autres souterrains visités sont bien moins détaillés : le Sla-Mori, Skullcap, Thorbardin ou la Tour du Grand Clerc sont ainsi survolés par rapport aux versions originales dans Dragons of Flame, Dragons of Hope, Dragons of Desolation et Dragons of War. Quelques phases de transition ont été ajoutées ou décrites plus en détails : Haven, la fuite de Qualinost, Khur, le pacte éventuel avec Kitiara, etc. Les rencontres aléatoires sont aussi bien moins détaillées : là où l'édition originale présentait des tables de plusieurs dizaines de créatures, cette version se contente généralement de trois ou quatre rencontres, qui ne se soldent pas toujours par un combat. On notera enfin que des modules entiers ou presque ont été ignorés : Dragons of Faith, Dragons of Truth et la première partie de Dragons of War disparaissent, généralement remplacés par un paragraphe ou un chapitre de transition.

L'histoire se conclut par un épilogue d'une page présentant, selon la réussite ou l'échec des personnages dans leur entreprise héroique, les conséquences sur le monde de Krynn.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 24 mai 2010.

Critiques

Thom'  

Après le semi-échec de Dragonlance Fifth Age auprès des fans de la saga, cette réedition vint à point pour ramener de nouveaux fans à l'univers de Dragonlance.

Bien loin des réeditions sans aménagements des premiers Dragonlance Classics, cette version pratique un véritable lifting de la saga, ôtant un peu de l'aspect donjonnesque pour y ajouter en interprétation des personnages, en découverte du monde et en dimension épique.

On peut, pour le moins, affirmer que c'est réussi. Pour preuve, même après avoir acquis les modules DL originaux, je persiste à utiliser cette nouvelle édition, tout à la fois plus pratique à manipuler, plus concise et plus adaptée à mon genre de jeu.

Quelques regrets, cependant :
- le matériel des DL originaux peut être considéré comme luxueux au vu de l'extrême dépouillement de ce simple livret. Plus de cartes grand format et le minimum d'aides de jeux.
- Certaines parties de la saga omises étaient pourtant intéressantes (la partie concernant la mer d'Istar, notamment). J'aurais apprécié que les auteurs tranchent un peu moins dans le vif.
- Thorbardin devient un véritable parent pauvre de cette version. Outre le manque de plans, la traversée du royaume des nains est survolée, pour ne pas dire bâclée. Dommage, alors que les nains constituent une des populations les plus intéressantes de Krynn.

Au final, un supplément indispensable pour les fans, et un moyen idéal pour les meneurs et joueurs débutants de découvrir la saga (plutôt que de se ruiner à essayer d'obtenir les DL originaux).

cossaw  

Je suis bien ennuyé par cette nouvelle version de DragonLance. Il se trouve que je suis assez vieux pour avoir joué, très jeune certes, en utilisant les scénarios originaux. Et là, il faut bien dire que si l'aspect porte/monstre/trésor est pour le moins oublié, l'aspect linéaire semble bien plus imposé que dans les scénarios originaux...

Les choses aussi ont évolué. D'une part beaucoup d'éléments essentiels tant au feeling qu'à la compréhension globale de ce qui se passe sur Krynn pendant la guerre de la Lance sont passées à la trappe. On se consacre sur un essentiel qui n'est, justement, pas l'essentiel... J'ai regretté la disparition des éléments de DL3 et DL4, ainsi que l'abscence totale de DL12.

Un des meilleurs modules, DL10 (écrit par T Hickman, édité (au sens américain) par M Weis, excusez du peu), n'est pas bien réutilisé non plus...

Par contre, des personnages ont été ajoutés, les rôles de Gilthanas et Laurana sont un peu étoffés... et globalement, le jeu est moins "donj" que ce qu'il était dans les modules... de 1984 ! Ce qui fait que les plans, notamment, ont disparu, ou sont limité à la portion congrue !!! Et puis, soyons francs, un livre comme celui-ci qui essaye de remplacer 12 scénarios (+ le livret de background DL5) ça fait maigre !!!

En fait, j'étais nostalgique, j'imagine, de ce passé glorieux... c'est pourquoi la note finale est quand-même plus positive. Pourquoi ? Parce que dans un sens l'esprit de la campgane de départ est concervé et il suffit au MD fan de DL de faire quelques recherches dans ses archives personnelle pour améliorer de façon rapide ces scénarios... comme les auteurs l'ont d'ailleurs prévu :)

Wintermute  

Moi j'adore cette édition !

Certes c'est en noir et blanc, certes il y a peu d'illustrations et surtout très peu de plans. Mais cette édition a le mérite d'être moins "donjonesque" que ces prédécesseurs, mais surtout moins dirigiste. Elle le restera par certains côtés, surtout au début, mais par la suite la campagne peut être poursuivie dans n'importe quel sens. Chaque fin de chapitre se présente un peu comme les "Livres dont vous êtes le Hêros" de notre enfance, nous proposant plusieurs choix, plusieurs directions. On sent que les auteurs l'ont réécrite avec de nombreux rapports de campagne différentes sous les yeux.

De plus de nombreux encarts nous éclairent sur la manière dont la campagne diffère des romans, ce qui est assez intéressant.

La campagne est énorme, le travail aussi, l'investissement MJ/joueurs encore plus. Les seuls problèmes sont qu'il faut un très bon niveau en anglais et avoir le courage de se lire tout cela.

En tout cas cette campagne est la plus roleplay d'AD&D, car truffée de très bons PNJ.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques