Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

DSS1 - City-State of Tyr

.

Références

  • Gamme : AD&D - Dark Sun
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1993
  • EAN/ISBN : 1-56076-629-8
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

livret de 100 pages à couverture souple non brochée (intérieur en bichromie noir/orange) + 1 poster.

Description

Pour les habitants du monde tyrannique d'Athas, le nom de Tyr est devenu un symbole d'espoir et la promesse d'un avenir meilleur. Première cité-état à s'être débarrassée du joug de son Roi Dragon, Tyr semble désormais sur le chemin de la démocratie. Mais comme nous le montre cet ouvrage, tout ne va pas si bien dans la Cité Franche, et le vent de liberté qui souffle sur ses rues pourrait bien n'être qu'un autre mirage provoqué par le soleil sombre d'Athas...

Le chapitre premier est une présentation générale de la cité-état, à commencer par son histoire, depuis la prise de contrôle de Tyr par Kalak le Roi Dragon jusqu'à la récente révolution qui a abouti à son renversement (raconté dans DSR1 - Freedom). Un texte censément écrit par un Templier de Kalak permet de découvrir la version officielle de l'histoire, somme toute assez différente de celle que nous connaissons. Vient ensuite une présentation du gouvernement actuel de Tyr, et de son roi : Tithian, ancien Maître des Templiers de Kalak. Ce dernier est assisté par l'Assemblée des Conseillers, qui compte 400 membres issus des diverses corporations, guildes, maisons, familles et autres congrégations de Tyr. Mais ce nouveau gouvernement n'a qu'un contrôle très limité sur la cité : après des siècles de tyrannie, la population a du mal à distinguer liberté et anarchie... Dans ce chaos ambiant, la criminalité connaît une montée en flèche, que la police a toutes les peines du monde à endiguer. En revanche, le commerce est toujours aussi florissant qu'avant, grâce à la main de fer des maisons marchandes. Ce chapitre se termine sur la présentation du système d'alimentation en eau de la cité : à Tyr comme ailleurs sur Athas, l'eau est plus précieuse encore que la vie, mais depuis que la cité a recouvré sa liberté, l'accès aux puits n'est plus l'apanage des nobles et privilégiés.

Le chapitre deux fait un survol rapide des environs de Tyr, et notamment de ses mines de fer, l'une des principales sources de richesses de la cité (rappelons que dans le monde de Dark Sun, les métaux sont extrêmement rares) : les mesures de protection et les intrigues pour en prendre le contrôle sont à la mesure de son enjeu économique. Le reste de ce chapitre se penche sur l'agriculture. On y apprend les divers types de cultures pratiquées, et les méthodes utilisées. Et on se dit qu'il ne fait pas bon être un paysan dans le monde d'Athas...

Avec le chapitre trois, nous entrons véritablement dans la cité de Tyr. La première partie est consacrée à la culture tyrienne : l'architecture, l'ameublement, les modes vestimentaires, la nourriture, tous les aspects de la vie quotidienne sont passés au crible. Vient ensuite la description des différents quartiers de la ville : les districts marchands (le coeur et les poumons de Tyr), les bas-fonds, le quartier des bardes (au nom trompeur, puisqu'il s'agit du repaire des ménestrels-assassins elfes), et bien sûr l'imposant complexe gladiatorial, et les différents marchés attenants (esclaves et animaux), sans oublier la Ziggourat que Kalak fit construire pour son ascension au statut de dragon, qui se dresse toujours au coeur de Tyr comme souvenir de son sinistre passé.

Un chapitre entier est consacré à la description de la Cité Dorée, qui forme le coeur administratif et politique de Tyr. L'ambiance y est très différente, et beaucoup plus calme que les rues tonitruantes du reste de la ville (il faut dire que les Templiers veillent à en limiter l'accès). On découvre tour à tour les Hauts Bureaux qui administrent la vie de la cité, les Jardins du Roi, le Quartier des Templiers, et la Tour Dorée, demeure et siège du nouveau roi de Tyr.

La cité ayant été érigée sur les ruines d'une antique cité engloutie par les sables, son sous-sol est truffé de vestiges qui n'attendent que d'être explorés, et que décrit le chapitre cinq. Les aventuriers assez courageux (ou insensés) pour s'y aventurer y découvriront d'anciens temples à des divinités inconnues, le repaire de cultes de profanateurs, ou encore des cavernes ayant autrefois servi d'entrepôts aux contrebandiers. Mais depuis le temps que ces vestiges sont enfouis sous les sables, ils sont devenus le domaine de bien des créatures étranges, et une table de rencontres aléatoires spécifique conclut ce chapitre.

Le chapitre six s'intéresse aux psioniques qui comme partout sur Athas sont d'usage courant. Les deux principales écoles de psioniques (l'Ecole de la Pensée et l'Ordre) nous sont présentées, avec leur philosophie, leurs spécialités, leurs méthodes d'enseignement et leurs plus prestigieux représentants. Ce chapitre aborde également l'Alliance Voilée de Tyr : loin de profiter du nouveau vent de liberté qui souffle sur la ville, cette organisation de préservateurs souffre de graves dissensions internes, entre ceux qui souhaitent faire tomber les masques et pratiquer la magie au grand jour, et ceux qui préfèrent jouer de prudence et rester dans l'ombre. Enfin, ce chapitre évoque rapidement la religion : comme tous les athasiens, les habitants de Tyr vénèrent les éléments. Deux druides de la région de Tyr sont également présentés, ainsi que le domaine qu'ils protègent.

Le septième chapitre est une galerie de quinze personnages originaires de Tyr, dont la plupart sont issus des romans de la gamme Dark Sun. On y retrouve donc entre autres Etheros, Kalak, Merigal de Narine, Rikus, Sadira, ou encore le Conseiller Turloff.

Tyr est le point de départ de nombreuses aventures officielles, mais un MD peut également souhaiter en faire le cadre d'une véritable campagne urbaine. Le huitième et dernier chapitre prodigue de nombreux conseils à ce sujet. La première partie traite des kits de personnage et dresse la liste de ceux qui ne conviennent pas à une campagne de Dark Sun, avant de proposer un nouveau kit : le Dragoman, guide urbain spécialiste de la navigation dans les rues bondées de Tyr. Viennent ensuite quelques conseils sur les interactions entre les personnages, en fonction de leur classe (dont le rôle et la place dans la société diffèrent grandement des autres cadres de jeu pour AD&D). Le MD en mal d'inspiration trouvera également dans ce chapitre dix synopsis d'aventures qu'il pourra développer en véritables scénarios. Enfin, ce chapitre se termine sur quelques tables de rencontres aléatoires spécialement conçues pour la région de Tyr, et une liste de prix.

En annexe, le lecteur trouvera une carte générale de la cité sur laquelle est indiqué l'emplacement des principaux bâtiments (et notamment les maisons marchandes), et une seconde carte de la Cité Dorée. Le poster en couleurs joint au livret présente quant à lui les plans des différents niveaux de la Tour Dorée.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.