Contenu | Menu | Recherche

When you shoot, shoot. Don't talk !

Labyrinth

Références

Auteurs

Format de diffusion

Plusieurs fichiers dont le livre des règles (disponible au format word et pdf, 116 pages), les atouts (format jpeg et pdf), l'écran du jeu (format pdf), la feuille de perso (format word et jpeg) et le supplément sur la religion (format word et pdf, 18 pages).

Description

L'univers :
Commençons par les généralités, Labyrinth est un jeu qui prend forme dans un univers très glauque et intemporel. Les joueurs sont projetés dans cet univers car ils y ont été condamnés. Le Labyrinth est une sentence que reçoivent les personnes coupables de crimes, petits ou grands. Mais ce fait n'est pas connu à leur arrivée car les condamnés arrivent dans ce monde vierges de tout souvenir de leur passé.

Le Labyrinth est, comme son nom l'indique, un monde constitué de nombreux couloirs qui se coupent et se recoupent de façon parfois surprenante et qui s'étend sur un très grand domaine dont la majorité reste encore inexplorée. L'une des premières difficultés est donc de réussir à s'orienter dans les boyaux de ce monde chaotique.

Depuis que les premiers condamnés sont arrivés, le monde a dû développer des bases qui se sont transmises au cours des générations de condamnés. Ces bases sont devenues les piliers pour la cohabitation et ont donné naissance aux trois grandes institutions qui dirigent maintenant les domaines connus du Labyrinth : l'Empire, la Religion et la Mort.

  • L'Empire est une institution qui a pris ses bases dans le désir d'ordre.
  • La Religion est une institution qui pense que le Labyrinth est comme un purgatoire nous permettant d'expier les actes que l'on a fait dans notre vie passée.
  • La Mort est l'institution des condamnés prompts à la violence, à la servitude ou bien à la fourberie. Si le Labyrinth doit être notre nouvelle demeure, autant qu'on en profite.

Ces trois institutions sont sous la domination de diverses personnalités et à des lieux qui sont propres à leurs domaines. Chacun des noms des personnalités et des lieux importants du Labyrinth est hérité d'un jeu divinatoire, le tarot de marseille. On retrouve ainsi, l'Empereur, le Pape, le Diable, l'Ermite, la Roue de la fortune, la Justice, etc.

Bien évidemment cela est une caricature des trois institutions car le monde, plus que tout autre monde, n'est pas noir et blanc mais bien fait de nuances de gris. Car le Labyrinth n'est pas un lieu accueillant, la survie est une lutte de tous les jours et la nourriture est à base de champignons qui poussent dans les coins humides du Labyrinth.

Le seul soutien sur lequel les personnages pourront apprendre à compter est une étrange matière que l'on nomme gantelet car elle recouvre l'avant-bras droit du personnage. Cette matière arrive à adopter toutes formes possibles et imaginables mais encore faut-il apprendre à la contrôler ?

Le système :
Labyrinth utilise un système de jeu très simple : pour réussir une action, le joueur doit battre la difficulté (difficulté moyenne = 20) posée par l'Ermite (MJ) en lançant 1D20 et y ajouter son attribut ainsi que sa capacité primaire +/- capacité secondaire.

Les ressources :
Sur le site des auteurs sont disponibles les règles, le background ainsi que quelques scénarios et une campagne en cours, le tout au format word ou pdf.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 17 décembre 2011.

Labyrinth chez nos partenaires

Mots des auteurs

  • Guillaume Herlin  

Commentaires

  • Erick N. Bouchard (Baron Samedi)  
  • Jeux d'Ombres