Contenu | Menu | Recherche

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

La saga de Jai, épisode 2

Par Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis

Rubrique : Grog
Date : 28 octobre 2010

Après les révélations de la semaine dernière, il est temps de poursuivre notre découverte d'un génie, avec la suite de cette enquête originellement réalisée il y a deux ans...

Episode 2 : Jai-le-leu et l'alcool.

Vaste sujet.

Des rumeurs contradictoires ont circulé dans les coursives comme sur la passerelle, présentant alternativement Jai-le-leu, que nous nommerons désormais Jai, comme le pire des soiffards ou comme un abstinent convaincu, voire comme un alcoolique repenti. Une enquête approfondie était donc nécessaire pour faire toute la lumière sur cette sombre affaire. Et c'est au terme d'investigations exhaustives que votre serviteur et son équipe d'enquêteurs sont parvenus à tirer au clair cette histoire embrouillée.

Il est premièrement évident que Jai n'a nullement renoncé à l'alcool. Son comportement de vendredi soir en atteste abondamment. Des photos ont d'ailleurs circulé ici récemment, concernant le début de soirée. Par contre il convient de démentir une autre rumeur persistante. Non, aucune vidéo de Jai dansant nu sur la table n'est disponible dans la partie spéciale admin-adulte discrètement codée par un individu en état d'ébriété sur le néo-grog. Et de toute façon, les matelots n'ont pas le niveau d'accréditation nécessaire pour accéder à cette vidéo, inutile d'insister.

Mais alors, pourquoi ces rumeurs ? Il apparait à la lueur de nos investigations qu'elles émanent d'un autre admin, dont nous sauvegarderons l'anonymat en le baptisant F. B. Celui-ci recevrait souvent Jai à son domicile, pour des soirées dont le contenu ne peut être abordé ici (pour plus de précisions, attendez notre épisode final, Jai et le sexe). Or donc, F. B. eut un jour la surprise de voir Jai refuser tout alcool au motif qu'il y avait définitivement renoncé.

Pour quiconque connait Jai, la naïveté de F. B. est ici confondante. Le fond de l'affaire est que Jai n'a trouvé que cette pauvre excuse pour échapper à de dures épreuves. Il convient de noter que le sieur F. B. ne peut apparemment pas envisager de faire un cocktail sans ajouter à la recette une dose généreuse d'eau-de-vie d'ail, importée directement et uniquement pour lui d'Europe centrale. D'après F. B., cela permet de corser agréablement le breuvage. Quant à ses gouts en matière de bière, il se murmure qu'ils seraient de nature à remettre en cause la conception de l'Homme comme summum de la création !

Ainsi donc, Jai continue à écluser son tonnal de calvok bi-quotidien, pour le plus grand bien de son inspiration codagière (voire notre première épisode : Jai et le néo-grog), et pour le plus grand malheur de son foie, pourtant quasi-mithridatisé depuis le temps... Il envisagerait de se faire greffer un foie de nain, pour résoudre le problème.

Et nous comprenons enfin le cri du cœur de Jai : "Brunal revient ! ! ! Tout peut s'oublier, mais pas tes cocktails." C'est ainsi que le Jai commence sa parade nuptiale à la saison des amours.

 

Voici l'artiste en pleine dégustation. Jai n'est surement pas loin !

 

Ceci nous permet d'annoncer un prochain épisode, Jai et le sexe, mais dont la venue n'est hélas pas imminente, car nous n'avons encore pu recueillir toutes les informations nécessaires. Il reste en particulier à expliciter la rumeur tenace et intrigante qui le décrit comme un obsédé sexuel non-pratiquant. Envoyer commérages douteux et photos compromettantes à la rédaction.

A vous les studios, à vous Cognac-Jai