Contenu | Menu | Recherche

Le site du GROG, c'est comme le dieu de l'Ancien Testament : beaucoup de règles, aucune pitié !

Pierre Couture

Traducteur

Identité

Biographie

Je ne suis pas un professionnel du jeu, juste un amateur qui a traversé avec enthousiasme les années "d'or" du jeu de rôle. Cette passion parfois dévorante ne m'a pas empêché de mener à terme des études exigeantes (Maîtrise en Droit des Affaires / Diplôme d'Etudes Comptables / Diplômé de l'IEP Paris - Sc Po), et depuis lors d'assurer des responsabilités d'encadrement supérieur dans les domaines financiers et comptables.

Avant de découvrir le jeu de rôle, je pratiquais depuis l'âge de 13 ans le modélisme militaire et les wargames. J'ai assisté à  ma première partie en 1980, lors d'un séjour linguistique en Angleterre, et immédiatement investi dans une boîte de base. Mais même si je cernais les contours de la théorie, la pratique à cette époque me semblait très ténébreuse. En 1982, fraîchement débarqué à Paris, je me fourvoie au premier étage d'une boutique de jeu située rue des Ecoles (elle est toujours là mais plus exactement à la même adresse) afin de découvrir cette étrangeté qu'est un jeu de rôle.

En un rien de temps, je me retrouve autour d'une table, encadré à droite par un joueur maigre, mal rasé et malodorant (qui gardera longtemps le surnom de Stinking), et de l'autre côté par un gaillard "démonstratif", porté volontaire d'office pour compléter la table de démonstration. Partie mémorable, mon odorat démoli par mon voisin de droite, et mon épaule démolie par mon voisin de gauche, qui n'était autre que bruno "gros-bill", qui avait trouvé fort commode ce mode de communication, surtout lorsque je tardais à jeter mes dés.

Par la suite j'ai un peu fréquenté le club de la rue d'Ulm (École normale supérieure), mais le "gros-billisme" avait touché trop de joueurs dans ce club. Pourtant il paraît que je n'étais pas un néophyte sur le sujet, ayant également fréquenté des clubs tels que l'AJT, le CLD (Dauphine) ou Jussieu, et ayant été qualifié au niveau National lors du championnat de France de D&D [1983/1984], sans parler de notre groupe de joueurs qui contenait diverses figures du jeu de rôle de l'époque, dont certains se sont ultérieurement reconvertis à Diplomacy (et ont emporté le titre de Champion du Monde durant plusieurs années).

J'ai participé à la traduction de Pendragon et de L'Œil Noir, en 1984-1985. A la fin de la traduction et de la relecture, lorsque le jeu est édité, on reçoit un exemplaire. Le simple fait d'ouvrir les feuillets et de reconnaître sa contribution sur une page était suffisant pour gonfler de fierté l'amateur que j'étais.

Une anecdote sur les traducteurs : lors de la traduction de L'Œil Noir, les règles ont été initialement traduites par un traducteur professionnel, mais absolument pas joueur de JdR, ce qui a abouti à des tonnes de contresens et d'absurdités ludiques. Le coordinateur du projet (Bruno André Giraudon) s'était entouré de plusieurs testeurs pour remettre la traduction d'aplomb. Peu d'entre nous ne maîtrisions l'allemand, et c'est un euphémisme, car j'étais le seul germanophone du groupe avec mon niveau d'allemand seconde langue. Plus qu'un travail de traduction, nous avons parfois réécrit les règles de la façon qui nous semblait la plus cohérente, et je suis loin de garantir que tous les mécanismes de jeu de la traduction française soient similaires à ceux de la version allemande.

Après une période de sommeil ludique et de paternités multiples, j'ai entamé la deuxième moitié des années 90, grâce aux premiers pas d'internet en France, en participant à une campagne par email (AOL et Compuserve), maîtrisée par Iquander (aka Erik Mona), celui-là même qui est maintenant rédacteur en chef chez Paizo.

J'ai été coordinateur RPGA en France (1998-1999), puis maître de la première table française à jouer à Living Greyhawk. Ensuite j'ai activement accompagné Living Greyhawk de 2001 à 2008, notamment en rédigeant des aventures et en administrant le site des joueurs francophones (http://www.greyhawk.fr). Depuis 2010 je m'investis de manière similaire dans la Campagne Organisée de la Société des Eclaireur (Pathfinder Society) qui se déroule dans le monde de Golarion (http://www.psop.fr). Je continue de jouer occasionnellement en ligne et lorsqu'une opportunité se présente, je suis toujours content de m'asseoir à une table pour jouer ou maîtriser "IRL - In Real Life" ou juste pour aller manger avec quelques anciens amis.

Ouvrages Professionnels

Traducteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Initiation au Jeu d'Aventure
édition de poche
novembre 1985Oeil Noir (L')Gallimard
Pendragon
deuxième édition
novembre 1986PendragonGallimard

Cette bio a été rédigée le 1 mai 2014.  Dernière mise à jour le 1 mai 2014.