Contenu | Menu | Recherche

Restez sur vos gardes, ne faites confiance à personne, gardez vos dés à portée de main

Zombi

.

Références

  • Gamme : Zombi
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Crucible Design
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2000
  • EAN/ISBN : 1-901042-03-0
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 68 pages, format A5.

Description

Après la page de titre et la page de crédits / avertissements, le livre débute par une nouvelle d'une page qui donne (peut-être) l'explication première de l'invasion des zombies. Nous avons ensuite la table des matières (1 page) suivie d'une introduction (1 page également), présentant les thèmes du jeu.

Le chapitre de création de personnages s'appelle Survivors ; il fait 6 pages et se divise en 8 parties :
- "Concept" du personnage,
- "Traits" (les 10 caractéristiques du personnage),
- "Panic" : présentation de cette "11e caractéristique" et de son usage,
- "Lifenotes" : cette partie permet de caractériser son personnage en lui tirant des éléments d'historique dans une table avec 36 entrées. Cette partie permet au personnage de débuter avec certains avantages (équipement, statut spécial...),
- "Qualities" : une série d'avantages / de désavantages pour que le PJ puisse être personnalisé,
- "Survivor Sheet" : explication de la feuille de personnage (notamment en ce qui concerne les blessures),
- "Finishing Touches" : dernières vérifications,
- "Groups" : réflexions sur le groupe de PJ, les relations entre les personnages, etc.

On trouve ensuite une mini-nouvelle d'une page et une illustration pleine page.

Le chapitre du système de jeu s'appelle Surviving the System ; il décrit la résolution des actions (par exemple les combats) sur 6 pages.

Il est suivi par une section The Kit qui décrit sur 2 pages les équipements divers avec leur prix (en boîtes de haricots) et d'une section Weapons sur les armes.

Vient ensuite une nouvelle de 2 pages, encadrée par deux illustrations pleine page.

Le chapitre Gamemaster Section débute page 27 et, en trois pages on nous donne quelques conseils et les règles d'expérience.

Après une nouvelle illustration pleine page, le chapitre Zombie World résume l'état du monde en trois pages.

Toujours après une illustration pleine page, le chapitre The Living nous présente des exemples de survivants, leur vie et leur psychologie (en donnant des idées de comportement dans le cadre de rencontres avec les PJ). Le chapitre fait 15 pages ; après la description des deux genres principaux de survivants (les "loups" et les "moutons"), dix-sept groupes (ou familles, ou personnages isolés) sont présentés. En fin de chapitre, on trouve huit personnages génériques (avec leurs scores pour le jeu de rôle).

Après l'illustration pleine page, le chapitre The Dead nous présente les zombies sur 14 pages. Pas de magie, pas de super-pouvoirs : les zombies sont juste des brutes très très résistantes et leur état est très contagieux. On nous donne les caractéristiques des zombies, une table pour tirer leur apparence... On nous explique comment fonctionne cette "maladie".
Le chapitre contient aussi des suggestions pour le style de campagne : classique (Zombi Slaughterfest, Zombi Apocalypse, Zombi War), humoristique (Mr Zombi, I married a Teenage Zombie) ou bizarre (Zombi World 2020, Zombipunk, The Darkness in the Stars, The Horrors of War, The Other Undeads, SpaceNinjaCyberZombi).
Il donne également trente-quatre synopsis de scénarios, une filmographie d'une quinzaine de films (dont les films de Romero, principale inspiration du jeu) et des adresses de sites web.

Le livre se termine par :
- une feuille de personnage (avec une petite erreur : la compétence "scrounging" y est appelée "streetwise"),
- un catalogue de Crucible Designs,
- un dessin pleine page,
- des remerciements.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 juillet 2009.

Critiques

soner du  

Voila un jeu tout simple, avec des règles élémentaires et un background réduit au minimum. Les zombis de ce jeu ne sont pas très variés : ce sont juste des abrutis affamés à qui il faut démolir la tête pour les stopper définitivement. L'aspect "contagion" donne un côté inexorable à l'invasion : toute personne qui meurt et la plupart de ceux qui se font mordre sont condamnés à devenir zombi dans la semaine qui suit.

C'est la grande simplicité qui démarque "Zombi" des autres jeux sur le même thème, comme "Zombies" (où les zombies ne sont qu'un ingrédient du background parmi d'autres) ou "All flesh Must Be Eaten" (qui propose de nombreuses variations). Avec "Zombi", on a un jeu qui peut se jouer moins d'une heure après avoir acheté le bouquin : il n'y a pas de scénario proposé, mais une ambiance clairement décrite, des dizaines de synopsis et pas mal de PNJ prêts-à-l'emploi, avec une psychologie bien définie (et souvent très originale).

Alors, bien ou pas bien ? Personnellement, le côté "clef-en-main" me plaît beaucoup. Par contre, il n'y a pas énormément de matériel : une soixantaine de (petites) pages, écrites en grand (avec tout de même quelques belles illustrations qui rappellent beaucoup Var Anda). Bref :
- exhaustif mais limité
- bien mais pas extraordinaire

J'ai hésité à mettre 3, si on considère que sur des thèmes identiques, existent des JdRs bien plus complets. Je met tout de même 4, car nous avons ici un "JdR de poche" très bien construit (même s'il aurait mérité plus de densité).

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques