Contenu | Menu | Recherche

Ceux que le gouvernement intergalactique appelle quand il ne reste plus aucun espoir

Villains and Vigilantes

.

Références

  • Gamme : Villains and Vigilantes
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Fantasy Games Unlimited
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1982
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte contenant le livret de règles 2ème édition (48 pages à couverture souple) et le scénario Crisis at Crusaders Citadel (24 pages à couverture souple), un écran et une feuille de personnage à photocopier.

Description

En plus du livret de règles de la deuxième édition, cette boîte contient également le scénario Crisis at Crusaders Citadel (également disponible séparément), un écran N&B trois volets et une feuille de personnage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 13 décembre 2010.

Critiques

Voyageur93  

Prélude : Fournir une critique sur un jeu plus d'un quart de siècle après sa sortie relève du tour de force et ne sera absolument pas représentatif du plaisir contenu dans ses pages pour tous les fans de Super Héroïsme.

Le système de jeu : Quasiment exclusivement basé "baston" je m'étais amusé à le qualifier à l'époque de Jeu de super-héro compatible avec  Donjons et Dragons (premiers du nom)... c'est dire les limitations.

La création de personnage : LE point FUN de V&V. Impossible de le qualifier autrement (fort ou faible) tant il est bourré de défauts et de plaisir. Une fois oubliée l'idée de se jouer soi-même on a un système très très aléatoire qui permet de créer en quelques jets un super-balaize ou un super-mickey. Pas facile de trouver un juste milieu. Tous les Maitres de jeu de V&V ont adapté la création de personnages pour qu'elle soit plus équilibré. Au final ça donne vraiment des super-personnages hauts en couleurs avec des pouvoirs parfaitement décrits, à tel point qu'aujourd'hui encore j'utilise le système pour concevoir les personnages avant de les reconvertir vers d'autre systèmes de jeu. Un plaisir que je n'ai retrouvé dans aucun des autres systèmes de jeu plus performants que j'ai pu utiliser.
5 caractéristiques principales, le poids, le niveau (sigh) et quasiment tout le reste se calcule sur cette base. Calculer est le terme juste, il faudra vraiment sortir la calculatrice pour finaliser le personnage.

L'univers : Ca se résume en 3 mots : Rien du tout. Quasiment aucun cadre de jeu. On part pas mal du principe qu’il s’agit de notre univers avec, en plus, des super pouvoirs à presque tous les coins de rue. Au final c'est au maitre de jeu et aux joueurs de créer leur univers. Pour certains ce sera un point faible, pour d'autre cette totale liberté sera un point fort.

Le matériel : Joliment agencé, superbement illustré (j'en salive encore) il reste un modèle de simplicité. On salue le coup de crayon de Jeff Dee tout en regrettant que les personnages cités en prélude, ou illustrés tout du long, ne fassent pas l’objet d’un encart avec leurs caractéristiques et leurs pouvoirs.

En résumé : Bien que son système de jeu soit désormais totalement désuet V&V reste encore pour moi un incontournable au quotidien dans l'univers super-héroïque, et si j'en rédige cette critique c'est vraiment en espérant lui rendre un peu de tout le plaisir qu'il continue encore de me donner après plus de 20 ans dans mon armoire de jeux.

Critique écrite en janvier 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques