Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

Setites

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 72 pages.

Description

Ce livre présente le clan indépendant des serviteurs de Seth (Followers of Set en VO, abrégé en Setites), dont la réputation de noirceur et de corruption les fait détester à la fois par la Camarilla et le Sabbat. Ce clan d'origine égyptienne a fait de la corruption son credo, quelle qu'en soit la forme.

Après une page de couverture intérieure, une illustration double page et les traditionnelles pages de crédits et du sommaire, le supplément débute par une nouvelle, Through a Serpent’s Eye (4 pages dont une illustration pleine page). Cette nouvelle narre l’étreinte d’un Nouveau-Né Setite, anciennement policier corrompu.

Le deuxième chapitre, Hissing in the Dark (12 pages dont une illustration pleine page) décrit l’avènement de Seth en lutte contre Osiris. Puis sont relatés la création du clan et son développement dans le monde par le prisme de la corruption.

Le troisième chapitre, Children of the Dark God (18 pages dont une illustration pleine page) explore les relations des Setites avec les autres créatures du Monde des Ténèbres. Outre les clans de la Camarilla et du Sabbat ou les Lupins, le supplément aborde aussi brièvement les aspects plus spécifiquement liés aux origines du clan comme les rapports avec les Momies ou l’évocation des Enfants d’Osiris. Le chapitre traite ensuite de la structure du clan et certains de ses secrets. Ces secrets sont ensuite repris via une nouvelle compétence, Setite Lore, dont le niveau permet d’être plus ou moins versé dans les plans de Seth. Un focus est fait ensuite sur les Voies de l’Illumination et celles qui sont privilégiées par les Setites. Le chapitre se conclut enfin avec la présentation des structures génériques des Temples de Seth - les bases arrière du clan - et de nouveaux merits et flaws dédiés pour les personnages Setites.

Le quatrième chapitre, Templates (22 pages dont une illustration pleine page) présente 10 archétypes de Setites. Chacun comprend le traditionnel résumé et illustration sur une page, et présentation de la feuille de personnage sur la page suivante.

Le supplément se conclut sur deux annexes. La première, Setites of Note (4 pages dont une illustration pleine page) présente les personnalités majeures Setites. La seconde, The Last Supper Errata (3 pages dont une illustration pleine page) est indépendante du Clanbook car il s’agit d’un correctif pour le scénario publié, The Last Supper. Une feuille de personnage vierge sur 4 volets et maquettée pour des personnages Setites clôture ce livre de clan.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 10 mai 2014.

Critiques

Munin  

For mature readers, comme le clanbook Giovanni. Mais celui là ne surprend pas, c'est bien dommage. Il est globalement plus réussi que les premiers clanbooks, mais cette absence d'originalité déçoit, surtout qu'avec les clans indépendants, il est possible de faire des choses sympas.

Petite déception, donc.

Benoist  

Pour moi, un Clanbook n'a pas vocation à être "original" ou rempli de révélations diverses sur la lignée de vampires en question. Le but d'un Clanbook, c'est de présenter une image globale de ce qu'est le clan concerné, et la façon dont un joueur ou conteur peut en tirer différents types de personnages intéressants pour leurs Chroniques.

Le Clanbook Setite fait bien ce boulot. Il présente les mythes centraux du Clan, ses concepts de base, une idée de l'identité et du style de son fondateur, et propose une série de PNJ très intéressants pour les Chroniques où les Setites ont une chance d'apparaître de manière prépondérante. Un bon Clanbook.

matreve  

Seth, c'est pas bien (oui, je sais, elle est nulle). Pourtant cela ne commençait pas si mal... En revisitant le mythe d'Osiris et de Seth, ce clanbook tentait une relecture pour faire passer Osiris et sa clique pour les bad guys de l'Histoire qui auraient acculé Seth à commettre ses crimes.

Mais la bonne idée ne va pas plus loin que les trois malheureuses pages qui lui sont accordées et le reste du clanbook plonge dans la même médiocrité que celle à laquelle White Wolf nous a habituée avec d'autres ouvrages de cette collection.

Rédigé en style narratif plutôt que descriptif, on a le droit au même vomi verbeux prétendument gothique punk qu'on avait déjà pu subir ailleurs. En substance : la vie est une chienne mec mais j'suis carrément pas un bouffon alors t'ar ta gueule si tu me cherches.

Passées donc les trois pages mentionnées, ce clanbook vous apprendra que les Setites c'est trop des bastards et que partout où ils passent, c'est corruption, perversion et compagnie. Ouh maman, j'ai trop peur !

Bien que localement situés en Egypte, vous ne serez certainement pas étonné d'apprendre qu'ils ont essaimé très tôt toute la planète (ben voyons) et comme n'importe quel bon vampire qui se respecte, ils sont derrière tous les événements historiques, surtout là où il y a eu de la castagne (si vous cherchez les inspirateurs de la Révolution Française, c'est eux, si si !).

Là où on attendait un clan très attaché à l'Egypte, à ses mythes et ceux propres au World of Darkness (cf. Mummy, les Brujah avec Carthage ou les Assamites), on a juste un clanbook de super villains en carton pâte. L'auteur essaye de nous convaincre que les Setites sont une secte mondiale aux ramifications qui feraient rougir le SPECTRE et en guerre contre la Camarilla et le Sabbat, rien que ça. Comment voulez-vous croire une telle fable avec ce clanbook insipide et épais comme une semelle usée ? C'est plutôt l'inverse qui surprend : comment un clan de blaireaux mené par un 3e génération ne s'est pas fait exploser depuis tout ce temps par les autres vampires ?

Reste donc de ce supplément un contenu sans relief : des aides de jeu superficielles (les temples Setites), des règles supplémentaires dont on aurait pu aisément se passer (génial, de nouveaux merits and flaws) et la collection d'archétypes pour meubler où le ridicule côtoie le pourquoi pas. Le supplément réserve le meilleur pour la fin avec les personnalités majeures du Clan. En invité surprise tenez-vous bien... Raspoutine le moine russe fou !!! Alors celui-là, il fallait le trouver ! Et à l'image du reste du supplément aucune personnalité reliée à l’Egypte. On restera donc bien sur sa faim dans ce domaine.

Le plus mauvais des clanbooks ? Peut-être pas, mais une vraie occasion ratée pour typer les Followers of Set et les doter des moyens de leurs ambitions. Un clanbook parfaitement inutile et oubliable au final.

Critique écrite en juillet 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques