Contenu | Menu | Recherche

Excellence is the minimum standard acceptable

New Orleans

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 128 pages.

Description

New Orleans ? Et oui ! Entretien avec un Vampire (Interview with the vampire) sort au cinéma en '94, alors un New Orleans by Night s'imposait avec son cadre romantico-français.

A vous de faire découvrir à vos joueurs cette délicieuse cité aux balcons en fers forgés, à vous de les emmener découvrir les charmes du Quartier Français, à eux de promener leur futures victimes sur les bords du Mississippi ou sur les quais du Lac Pontchartrain. Mais peut être préférerez-vous les voir partir à l'aventure dans le bayou de Louisiane et découvrir la faune locale et ses petits "extra"...

New Orleans by Night se découpe en deux principales sections, le livre Un détaillant la ville et le livre Deux qui est un scénario.

Livre Un :
L'Introduction présente le livre, la société des mortels, l'influence caïnite, le Vaudou, Mardi Gras et les moyens de locomotion dans et autour de la ville. Le Chapitre 2, History, parle de cette douce ville depuis sa création en 1718, de son origine spirituelle bien plus ancienne (Carthage, ça vous rappelle quelque chose ?) qui a plus ou moins abouti, des remous au cours des trois derniers siècles avec les différents conflits qui ont eu lieu : les Vampires d'Europe, les Garous, les Mages...

Geography décrit ensuite la ville avec le Quartier Français et la mythique Bourbon Street, le Hive, le Mississippi, le lac Pontchartrain, les cimetières, la vie nocturne, les Elysiums...

Le Chapitre 4, Characters, détaille chacun des Vampires vivant dans ou autour de la Nouvelle Orleans, et ce clan par clan. Quelques vampires atypiques vous attendent ; en "extra" se trouve une délicieuse damoiselle pratiquant le vaudou, un Mage et quelques mortels.

Le Chapitre 5, Coteries, commente les différentes coteries présentes et les différentes organisations plus ou moins publiques.

Livre Deux :
Le scénario D'Jabbic se découpe en cinq parties et se base sur une ambiance paranoïaque : des disparitions de Caïnites ont lieu et sont un peu trop nombreuses au goût des autorités locales. Aux PJ d'enquêter et de visiter ainsi le territoire Lupin, de tailler une bavette avec des Ratkins, en prime, une guest-star de passage : Samuel Haight.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 10 mai 2014.

Critiques

Benoist  

"New Orleans by Night" est un livre de contexte au format classique pour Vampire: La Mascarade.

Les PNJ y sont bien décrits, et une ambiance particulière à la Nouvelle Orléans se dégage bien de l'ouvrage en fonction des types de PNJ proposés et des informations présentées par rapport à la ville en elle-même.

Certains PNJ sont vraiment intéressants, comme l'existence d'une abomination "garou-mage" qui a des raminifications concrètes sur le Jyhad de la ville, des anciens esclavagistes, du vaudou, ainsi de suite.

Au final, on a un décor de chronique tout à fait exploitable. Rien d'exceptionnel qui me ferait crier au génie, mais quand le travail de conception et de description d'un tel ouvrage est un succès, il faut le mentionner. On arrive donc finalement à 4 dés pour la Nouvelle Orléans.

Note importante : ne vous attendez pas à trouver Lestat dans cet ouvrage. Il s'agit bien d'une ville "by Night" classique de chez White Wolf avec Prince, Primogène et ainsi de suite. Aucun rapport donc avec les romans d'Anne Rice. Vous êtes prévenus !

mcgog  

Un des premiers "By Night" sortis au début des années 90, New Orleans souffre des maux typiques des anciennes productions White Wolf. Informations très importantes cachées aux fins fonds de la description d'un personnage, caractéristiques des PNJ parfois complètement farfelues et illogiques, artworks pas toujours beaux et sans rapport voire en opposition avec les descriptions écrites.

Le décor de la ville est assez bien planté mais fait preuve de trop de verbosité à certains endroits (2 pages et demi décrivant *tous* les cimetières de NO... really ?) et mériterait plus de détails sur d'autres (beaucoup de choses se passent aux docks mais leur localisation n'est pas expliquée). Les cartes sont petites et avares en informations utiles et se munir d'une vraie carte de la ville parait indispensable pour que les PJ ne soient pas trop paumés.

Au chapitre des PNJ, le classement très scolaire des vampires par clan est pratique mais n'incite pas à se plonger dans New Orleans By Night comme dans un "vrai" livre. Au sein d'un même clan, il y a de la redite d'information d'un personnage au suivant comme si deux auteurs différents ne s'étaient pas concertés. D'un point de vue utilitaire, un nombre trop élevé de personnages sont soit hors de la ville (émigrés ailleurs ou de passage seulement une fois par an pour Mardi Gras) soit en torpeur ou cachés, ce qui les rend quasi incroisables par les PJ sauf si on échafaude un scénario entier autour d'eux. Et d'ailleurs, certains PNJ sans grande substance justifient uniquement leur existence dans la partie Characters parce qu'ils sont dans le scénario qui se trouve à la fin du livre. Bizarrement, les autres créatures surnaturelles présentes en nombre dans l'agglomération n'ont quant à elles droit qu'à un traitement très superficiel qu'il faut glaner au fil des pages dans un peu tous les chapitres.

Le scénario est par ailleurs plutôt une bonne surprise ; les auteurs ont contourné l’écueil de l'aventure linéaire en proposant des tranches d'histoire qui peuvent se jouer dans un désordre relatif. On ne s'attarde pas sur des détails sans importance qui pourraient coincer le Conteur dans une narration étriquée - au contraire, on sent que les lignes ont été espacées pour laisser à ce dernier beaucoup de latitude d'interprétation. Le scénario est tout à fait jouable par des vampires nouveaux-nés ou venant d'arriver dans la ville. Dommage que la fin ait tendance à "jump the shark" dans le type de créatures rencontrées.

A l'arrivée, New Orleans By Night n'a malheureusement pas l'étoffe d'un Chicago, *le* By Night de référence de l'époque. On a l'impression d'une cité dont la vie vampirique ronronne un peu, avec ses méfiances et ses petits secrets mais rien d'extraordinairement excitant. Au-delà du scénario, les pistes narratives sont souvent anecdotiques et manquent d'ampleur. Le MJ devra pas mal travailler pour ajouter un peu d'épique à la recette - l'ouragan Katrina (qui a eu lieu juste après la sortie de l'autre supplément New Orleans, celui de Requiem) pourrait être l'occasion d'impulser plus de drame dans une chronique s'y déroulant.

Le supplément s'en sort pourtant honorablement, sans doute sauvé par la richesse culturelle et historique de la Nouvelle Orléans elle-même qui en fait de toute façon une terre d'occulte propice aux histoires sombres et boueuses comme les eaux du Mississippi.

Critique écrite en septembre 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques