Contenu | Menu | Recherche

Ah, the pitter patter of tiny feet in huge combat boots

Montreal

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 126 pages.

Description

Pourquoi un "by Night" sous le label Black Dog ? Parce que la ville de Montréal est contrôlée par le Sabbat, et qu'il ne fait pas bon y vivre. L'ambiance est radicalement différente des "by Night" classiques, et c'est pourquoi l'ouvrage est destiné à des esprits "matures". Pour utiliser ce supplément, il est donc nécessaire de posséder les ouvrages concernant le Sabbat.

Après une présentation rapide de la ville et de ses moyens d'accès, on entre dans le vif du sujet avec l'histoire de Montréal, et le secret de sa fondation. La géographie de la ville présente tous les lieux intéressants pour la population vampire, dont la vie est détaillée dans le chapitre suivant. Une nouvelle Voie, développée par les vampires locaux est entièrement décrite.

La présentation des personnalités de la ville s'étend ensuite sur 42 pages, après lesquelles on trouve des conseils pour y situer une partie.

Un appendice de quatre pages clôt l'ouvrage et permet d'en apprendre plus sur l'Inquisition du Sabbat.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 10 mai 2014.

Critiques

Munin  

Qu'ont fait ces pauvres canadiens pour mériter un tel sort? L'intérêt de ce supplément réside dans l'exemple qu'il donne d'une ville contrôlée par le Sabbat. Mais de là à faire jouer dans ce cadre, il y a un pas que seul un MJ un peu cinglé et des joueurs risque-tout franchiraient.

Ceci dit, il est bien écrit, bien fait, très intéressant. Juste difficile à intégrer.

Cyril Pasteau  

Les illustrateurs de Montreal by Night ont du talent, mais il ne fait pas de doute en regardant certaines de leurs oeuvres que ce guide de cité n'est pas à laisser entre toutes les mains. Le Sabbat est inhumain à en donner mal au coeur. Superbement écrit, Montreal by Night est aussi très complet: renseignements pratiques, plans, conseils...

Et une excellente intrigue, mais il faut vraiment "entrer dans le trip" pour l'apprécier. Attention, donc : tout le monde n'appréciera pas cette cité de messes noires.

Ka Teznik  

Contrairement à beaucoup d'autres "By Night", WW (enfin, Black Dog) renouvelle vraiment la gamme Sabbat : il montre un Sabbat implanté, dans une ville où il n'est pas en situation de guerre depuis longtemps, et où il a un aspect beaucoup plus mystique que les autres suppléments sabbatiques le laissent penser. On a enfin autre chose que de "l'arrachage de têtes" et c'est un vrai bol d'air.

A mon avis, un des derniers suppléments vraiment intéressants de la gamme Vampire.

Cela dit, j'admets qu'il ne doit pas être mis entre toutes les mains !

Naxos  

Je viens de finir la lecture de ce supplément, et vraiment je pense que c'est tout simplement le meilleur 'By Night' que j'ai lu. Pour une fois, pas de remplissage et de pseudo-mystères à moitié révélés. La description de la ville mortelle est précisée et sera utile au MJ - même si un bon vieux Guide du Routard permet d'ajouter un peu plus de profondeur à l'ensemble. Les PNJ sont tout simplements magnifiques, et les influences et jeux de pouvoir clairs, jouables et bien décrits. D'ailleurs, il semble possible d'intégrer des PJ camaristes via l'intermédaire de certains PNJ; ou bien en tant qu'espion...

Quant au côté 'Black Dog', les précédentes critiques se sont - à mon humble avis - offusquées un peu trop précipitement. La preuve en est, le scénario de 'Night of Prophecy' qui se passe à Montréal, et qui montre un très bon exemple des thêmes jouables et appropriés à la capitale spirituelle du Sabbat : la quête des secrets noddistes, les sombres intrigues au sein du pouvoir du Sabbat, la corruption qui sommeille dans les tréfonds de la ville...

Les horreurs décrites (pédophilie, torture, SM, etc) sont, il est vrai, parfois assez révoltantes, mais servent surtout à faire se rendre compte aux PJs qu'ils jouent... des monstres. Le côté surnaturel et occulte de ce supplément présente aussi une bonne alternative aux intrigues tordues de la Camarilla, ainsi qu'à la violence souvent aveugle du Sabbat.

Bref, la ville des sombres miracles est un petit bijou, qui présente un très bon mélange de violence inhérente au Sabbat et de quête de secrets.

Benoist  

Oh, le fantastique supplément de contexte que voilà !

"Montréal by Night" est une petite merveille : non seulement il présente enfin une ville entièrement contrôlée par le Sabbat, et donc une alternative face à la multitude de "by Night" classiques publiés au fur et à mesure de l'existence de la gamme de la Mascarade, mais il représente une "vraie" alternative avec ses PNJs parfois époustouflants d'originalité, parfois retors, parfois terrifiants, parfois pathétique, et un Jyhad qui a de multiples couches, façon pelure d'oignon, qui prendra un temps fou à comprendre pour les PJ qui s'y aventurent.

L'aspect "Black Dog", ou "mature", de l'ouvrage ne me choque pas plus que ça. Il est bon de temps en temps d'avoir des bouquins de JDR qui dépassent l'obsession politiquement correcte du hobby pour s'aventurer dans des domaines sombres de l'imagination humaine, et je ne me sens pas spécialement dégoûté ou lassé de la chose à la fin de l'ouvrage, mais plutôt stimulé par un décors qui en fin de compte traite de monstres qui s'entretuent et se mutilent au nom d'idéaux qui souvent défient la logique des êtres humains et de leurs religions.

Ce n'est pas un hasard si je mentionne la "foi" ici : c'est en effet le thème de la ville. Si Mexico est la "tête" du Sabbat dans le monde, Montréal en est alors le "coeur" au sens spirituel du terme. En effet, les idéaux et codes des différentes factions du Sabbat (et au-delà) s'opposent ici plus que jamais. C'est un des éléments qui donnent tant d'épaisseur aux personnages que ce supplément décrit : ils ont tous une raison de faire partie du Sabbat de Montréal, et ont tous des buts et aspirations différentes.

J'aime aussi tout particulièrement les machinations/secrets à tiroirs concernant l'histoire de la ville et son impact sur les meutes régnantes de Montréal. Il y a de grosses, grosses surprises en réserve pour les PJ.

Vraiment, Montréal by Night est un des meilleurs supplément "by Night" publié pour Vampire, toutes éditions confondues. Une perle dans un océan de villes dédiées à la Camarilla. 5 dés !

 

Mon royaume pour un lance-flammes !

Ou plutôt : pour un commando d'inquisiteurs armés de lance-flammes. Avec un seul, on n'ira pas loin... Premier guide citadin publié sous le label "pour adultes" Black Dog, "Montréal by Night" est très semblable à ses petits frères publiés par White Wolf. On y découvre tour à tour l'histoire de la ville, sa géographie, une présentation des diverses factions, des détails sur leurs interactions, les caractéristiques détaillées d'à peu près tout le monde... Pas de grosses surprises de ce côté, mais plusieurs bons points. Pour commencer, la description de la ville forme une base de départ solide, suffisante pour commencer à jouer, ce qui n'a pas toujours été le cas par le passé. Et puis, il y a énormément de bonnes idées dans la description de son côté vampirique. Les suceurs de sang locaux entretiennent des relations tordues et malsaines à souhait et, pour une fois, les stéréotypes qui finissaient par devenir pesants dans les autres "By Night" sont cassés en mille morceaux.

Bref, au final, je me sens presque gêné d'en penser du mal. Pour moi, il y a deux choses qui coincent.
- Ce cadre n'est exploitable qu'avec des vampires du Sabbat, et ceux-ci sont et restent des psychopathes largement injouables, malgré tout l'emballage pseudo-philosophique dont White Wolf a tenté de les entourer.
- Et puis, et surtout, l'ensemble a un côté fortement racoleur, du genre "venez voir à quel point nous sommes affreux, sales et méchants, et quels trucs horribles on fait aux humains". C'est drôle cinq minutes, mais ça finit par lasser...

Tristan Lhomme - Casus Belli n°102

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques