Contenu | Menu | Recherche

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

Book 7 : Merchant Prince

.

Références

  • Gamme : Traveller
  • Sous-gamme : Licence Mongoose
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Mongoose Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mai 2010
  • EAN/ISBN : 978-1-907218-33-0
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 124 pages à couverture souple.

Description

La série des Books pour Traveller explore des facettes des carrières disponibles dans le livre de base. Ici, il s'agit de celle de Merchant, correspondant à tout ce qui a trait au commerce.

Après les crédits (1 page) et une introduction (2 pages), le premier chapitre (27 pages) commence par fournir de nouveaux types de mondes, puis une spécialisation de Ally et une nouvelle caractéristique, Influence, qui évolue en fonction de la réussite commerciale du personnage et lui permet de modifier certains jets de dés. La chapitre est ensuite composé de nouvelles carrières moins générales que celle de Merchant pour remplacer cette dernière. Il s'agit de Broker, Free Trader, Junk Dealer, Marketer, Merchant Marine, Royal Trader et Slaver, chacune ayant comme d'habitude trois spécialisations.

Commercial Success in Ten Steps (18 pages) est un système de gestion des entreprises. Chacune est définie par 4 caractéristiques (Dependability, Guile, Control et Management), 10 compétences et 4 traits (Ranking, Loyalty, Reputation et Wealth). Elles sont également définie par un archétype, tel Mysterious ou Threatening. Un système est inclus pour simuler le succès de l'entreprise, basé sur des actions à utiliser pour chaque trimestre fiscal, l'objectif étant bien entendu de ne pas perdre d'argent, et si possible de grandir ou du moins de s'enrichir. The Merchant Lines (16 pages) présente 10 exemples d'entreprises, de toutes tailles, d'un point de vue contextuel sur 4 pages puis avec une "feuille de personnage", appelée Commercial Entity Record Sheet, pour chaque.

Trade in the Galactic Market (23 pages) reprend le système de règles du livre de base et le complète, en permettant de détailler les cargaisons achetées et vendues ou de prendre davantage de risques par le marchand. Il donne également des règles spécifiques pour le commerce des esclaves, et pour celui de l'équivalent des ferrailleurs spatiaux. Enfin, il introduit une nouvelle notion inexistante dans le livre de base, celle de taxe sur les profits, calculée en fonction de la somme et du type de gouvernement.

Privateers (10 pages) est un chapitre sur les équipages qui, sous l'autorité d'un clergé, d'une mégacorporation ou d'un gouvernement, peuvent chasser les fauteurs de troubles et saisir une partie de leurs biens pour eux-mêmes. Trade Goods (14 pages), quant à lui, regroupe des tables pour déterminer non pas la nature d'une cargaison (Basic Ore, Advanced Vehicles, etc), ce qui est fait dans le chapitre précédent, mais la composition plus précise de la cargaison : Combat or Gardian Drone, Medical Uniforms, Litterature, ...

Enfin, Merchant Technology (11 pages) est un catalogue d'équipement pour les personnages, avec de l'équipement personnel, pour gérer les esclaves ou pour équiper les vaisseaux. Il comprend également 3 nouveaux vaisseaux. L'ouvrage se termine par une Commercial Entity Record Sheet vierge, un index et une publicité (1 page chacun).

Cette fiche a été rédigée le 2 décembre 2010.  Dernière mise à jour le 4 décembre 2010.

Critiques

sk8bcn  

La suite de la collection Mongoose sur des profils de métiers s'intéresse aux marchands. Et il a l'insigne honneur d'être le pire.

Ami MJ, si tu as des compétences comptables, que tes PJ aussi, et que tu aimes transposer cette compétence dans tes passions... alors peut-être que ce supplément est fait pour toi. Mais il faut aussi que tu n'aies aucun soucis avec les règles dysfonctionnelles et qui n'ont aucun sens.

Un exemple : Si vous voulez gérer une entreprise, on vous propose une fiche ultra-détaillée, caractéristiques, compétences, traits secondaires, nombre de salariés, etc. avec une gestion en 10 étapes où vous allouez vos salariés à des tâches pour une durée donnée, mais du genre black ops de la corpo maléfique. J'imagine très bien: "Toi le Responsable RH, tu embarques le technicien et le stagiaire, et vous allez placer des bombes dans l'usine du concurrent. Où est mon VRP ?" "Il blackmail le Directeur de labo de notre autre concurrent, chef".

Dans tout le livre, c'est mauvais, bardé de règles en N étapes pour dégager un profit, et ça ne génère aucune histoire.

Et pour finaliser le tableau, le livre ne s'intéresse à aucune problématique économique complexe. Par exemple, si vous montez une société pour du commerce spatial, comment et en combien de temps dégagez-vous des bénéfices quand vous devez acheter un vaisseau à plusieurs dizaines de millions de crédits ? (En restant sur le contexte du 3ème Impérium) Si vous voulez vendre à une autre race, accepte-t-elle votre monnaie ? Si, à un monde arriéré, on pourrait lui vendre à prix fort des éléments technologiques avancés, comment ou avec quoi paierait-il ?

Au final, ce livre transpose le principe commercial de Mort sur le Reik (de la Campagne Impériale de Warhammer) sans les scénarios, avec une triple rasade de règles en plus et sans aucune réflexion économique.

C'est mauvais sur toute la ligne. 1/5

Critique écrite en décembre 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques