Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, tout le jdr, rien que le jdr (levez la main droite et dites je le jure)

Simba Safari

.

Références

  • Gamme : Traveller
  • Sous-gamme : Licence Judges Guild
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Judges Guild
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1981
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Un livret de 32 pages à couverture souple, un poster plié en huit

Description

Cet ouvrage décrit un safari interstellaire, au cours duquel le navire Simba va transporter à travers plusieurs systèmes de riches passagers en quête de sensations fortes, notamment la chasse d'animaux exotiques. C'est un scénario sans véritable trame : il présente des protagonistes et des éléments de contexte, que l'arbitre pourra faire jouer à sa façon.

Le livret commence par une introduction expliquant le trajet du safari au sein des sous-secteurs Prince-Diamant et Outre-Monde du secteur Ley. Les sept pages suivantes décrivent le vaisseau, les six membres principaux de l'équipage et les huit passagers aux caractères assez différenciés. Une page décrit les six planètes du trajet, avec pour chacune le programme de la visite et la description du point culminant de celle-ci, consistant en général à abattre la créature emblématique du lieu. Quatre pages décrivent ensuite une série d'événements aléatoires, avec leur description détaillée.

Les huit pages suivantes sont consacrées aux animaux : après douze tables de rencontres aléatoires présentant des animaux de manière très succincte sous le format habituel à Traveller, vingt-quatre créatures spécifiques sont décrites de manière plus détaillée. Sept pages sont ensuite dédiées à une péripétie particulière, l'exploration de ruines mystérieuses. Bien entendu, cet endroit grouille d'artefacts mystérieux et de dangers divers : machines, bestioles ... et criminels en vadrouille.

Le poster présente au recto le plan détaillé du Simba et de son canot, ainsi que le plan global des ruines mystérieuses. Le verso contient une description succincte de chacune de six planètes visitées, accompagnée du plan de leur surface, présentés de la façon standard à Traveller : projection sur un icosaèdre déployé. On y trouve également une fiche vierge de sous-secteur, et un petit plan global du secteur Ley.

L'ouvrage ne nécessite théoriquement que les règles de base pour jouer, mais plusieurs personnages ont été créés avec les règles du Supplement 4 - Citizens of the Imperium (nobles, bureaucrates, mineur, chasseur) et la possession de l'ouvrage est utile pour plusieurs compétences de ceux-ci (la chasse, notamment).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

soner du  

Parmi la production stakhanoviste et souvent bâclée de Judges Guild pour Traveller, il y a moyen de tirer de bonnes choses de ce safari. Certes, le "scénario" est inexistant, mais les éléments de décor sont plutôt malins et assez créatifs. Je pense à ces bestioles particulièrement réussies, avec quelques coups de génie comme cet arbre en semi-symbiose avec des insectes voraces, et quelques aberrations amusantes comme le requin à réaction. Les PNJ valent aussi leur pesant de cacahuètes, notamment chez les passagers.

Avec quelques ajustements, il y a sûrement moyen d'en faire un scénario correct et moins décousu (et si l'un des passagers était complice des méchants contrebandiers ?). En l'état, ce livret bon marché vaut surtout pour les nombreux exemples d'animaux, qui remplacent avantageusement les très lapidaires descriptions du supplément "Animal Encounters".

Vermer  

Ah oui... mais non.

Comme dit précédemment il n'y a pas de scénario à proprement parlé dans ce livret mais juste des tables de rencontres aléatoires, des listes de bestioles, de planètes, la description d'un vaisseau et une petite galerie de PNJs. Avec ça, débrouillez-vous et vogue la galère.

Les illustrations sont atroces et plans et maquette sont vraiment des années 70.

Il y a bien quelques bestioles sympas, mais c'est juste 3 ou 4 paragraphes. Le reste est vraiment trop vieillot et ne mérite pas vraiment le détour de nos jours.

Les PNJs ne m'ont pas trop impressionné non plus, ils sont ok mais vraiment rien de spécial et sont juste décrits en quelques lignes.

Il n'y a donc vraiment pas grand chose à tirer de ce livret et je regrette mon achat pourtant de seulement 4 euros.

Critique écrite en mai 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques