Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, c'est comme une LAN, mais autour de la table...

Tough Justice

.

Références

  • Gamme : Tough Justice
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Postmortem Studios
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mai 2011
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 256 pages à couverture souple au format 14,5 x 21 cm.

Description

Le livre de règles de Tough Justice s'ouvre sur les titres, crédits, puis un Prelude (6 pages) explique les principes du jeu de rôle, et le sommaire (1 page) termine cette section. Tout au long du texte deux types d'encadrés apparaissent régulièrement. Les premiers sont des apartés de l'auteur apportant des précisions historiques, les seconds sont des conseils pour assagir certains passages pour le cas où le MJ ferait jouer des enfants (avec des conseils par exemple pour remplacer les crimes sexuels, ou les meurtres trop horribles).

Chapter One : Setting (29 pages) présente l'Angleterre georgienne avec des informations sur le Bloody Code, les pièces de monnaie utilisées, les titres de noblesse, mais surtout sur l'argot de l'époque (20 pages) et des termes légaux et des noms d'institutions anglaises  (4 pages).

Chapter Two : Character Creation (26 pages) présente comme son nom l'indique la procédure de création des personnages, avec notamment une liste de 13 Mérites et 12 Faiblesses. La répartition des rôles et entre les deux camps sont également discutées dans cette section qui se termine par 12 pages présentant, avec un portrait en pied, les six personnages de la partie d'exemple qui va suivre.

Chapter Three : Mechanics (5 pages) expose le mécanisme de résolution des Challenges et l'utilisation de la marge entre les deux totaux.

A partir de là, les règles proposées sont illustrées par une partie d'exemple qui va voir s'affronter six personnages répartis entre l'accusation et la défense. Cet exemple reprend la totalité des dialogues entre les joueurs et le MJ. Cet exemple couvre 95 pages sur l'ensemble du livre, essentiellement dans le chapitre 5.

Chapter Four : The Defendant (17 pages) est consacré au PNJ principal, l'accusé. Des tables permettent de déterminer s'il va s'agir d'un homme ou d'une femme, son age, sa profession, selon qu'il s'agisse d'un homme, d'une femme ou d'un enfant, avec les avantages que chaque profession pourra apporter à l'accusation ou à la défense. Le chapitre se termine sur deux pages présentant l'accusée de la partie d'exemple.

Chapter Five : The Case (118 pages) suit toute l'affaire à partir de  l'arrestation de l'accusé. Quatre pages proposent 66 crimes et délits susceptibles d’entraîner la peine de mort. Le texte décrit les règles pour gérer la scène de l'arrestation, les recherches avant le jugement (7 pages, avec diverses actions que les membres de l'accusation et de la défense peuvent entreprendre pour trouver des arguments en leur faveur et générer des points par le mécanisme des marges sur les Challenges). Chaque type d'action est pasée en revue avec les personnages susceptibles de les accomplir, les règles pour les gérer et une description de l'action. La procédure du procès occupe 8 pages, la fin du procès (verdict, sentence, activités possibles par la suite, et exécution de la sentence) prennent 11 pages, avec le détail des différents modes de mise à mort, dont une page pour les règles d'avancement.

L'Appendix 1 : Advanced Rules (29 pages) propose quelques règles optionnelles comme !

  • une règle d’échec critique (appelé Cock-Up)
  • les règles pour déterminer si une femme est enceinte (cela peut influer sur une sentence rendue par le tribunal)
  • des règles sur les baisses de caractéristiques
  • des conseils pour établir un setting alternatif
  • des règles pour gérer les temps "hors affaire à résoudre" avec des exemples
  • des règles pour jouer en GN (6 pages)

Appendix 2 : Sample Characters (14 pages) présente six PJ dont cinq de ceux présentés dans le chapitre 2, quelques années après le procès qui a servi d'exemple.Il présente ensuite autant d'accusés potentiels.

Le livre se termine sur un récapitulatif du déroulement d'une partie (2 pages), une postface de l'auteur (3 pages), des informations sur les productions de l'éditeur et l'auteur (2 pages), une feuille de personnage (1 page) et un index (1 page)

Cette fiche a été rédigée le 12 mai 2016.  Dernière mise à jour le 30 mai 2016.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.