Contenu | Menu | Recherche

Dans le jdr, il y a plus d'égo que de talent

Peuples des Étendues Nordiques (Les)

.

Références

  • Gamme : Talislanta
  • Sous-gamme : Cyclopedia Talislanta
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Ludopathes
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2007
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 29 pages

Description

Ce supplément est le cinquième volet de la série des modules étendant le panel des peuples proposés par le livre de base . Il présente huit nouveaux peuples provenant des régions septentrionnales du continent.

Après une page de couverture, l'introduction (4 pages) résume le contenu du supplément et présente le nouvel avantage "Affinité avec la magie" et deux nouveaux désavantages : "Amputé : Armes Naturelles" et "Expatrié". Une description des talents "Maîtrise Animale" et "Vol", et trois compétences linguistiques précèdent une carte d'une demi-page situant les Étendues Nordiques sur le continent. Le talent "Vol" diffère de celui des Aériades, les Stryx et les Gryphes étant véritablement capables de voler sans assistance magique.

La deuxième partie, "Profils standards" (16 pages), fournit les profils techniques, avec caractéristiques, gabarit et autres détails, et les talents des peuples. Chacun d'entre eux est présenté sur une double page :celle de gauche contient le texte et le tableau technique, celle de droite un portrait pleine page d'un couple représentatif. Les peuples présentés dans cet ouvrage sont :
- Les Arianes, des humanoïdes à la peau sombre, reclus dans la cité-labyrinthe d'Altan. Ce peuple survit depuis des millénaires en contrôlant la réincarnation de ses membres en son sein, et même les rares parmi eux à s'aventurer hors d'Altan prennent garde à transmettre à leur peuple leurs expériences pour qu'il les conserve en vue de leur prochaine incarnation.
- Les Ergoteurs, insolites gastéropodes ayant mutés lors du Grand Désastre. Curieux et bavards, seule leur morphologie les empêche de visiter le reste du continent.
- Les Gryphes, cousins des Aériades, peuple d'humanoïdes ailés et au visage d'aigle. Ils vivent en petites communautés aux cimes des arbres et des pitons des pics Améthyste.
- Les hommes-bêtes, un peuple primitif qui n'a pas de langage et communique par grognements et hurlements, vivant en meutes dans les plaines de Golarin.
- Les Jakas, des hommes-chats. Au-delà de leur apparence, ils partagent avec les félins l'indépendance et le dédain vis-à-vis des peuples sédentaires et civilisés.
- Les Mirins à la peau pâle descendant d'une poignée de survivants Archéens ayant trouvé refuge dans les Étendues Nordiques. Ils y ont fondé le royaume de Haan, dirigé encore de nos jours par la légendaire Reine des Neiges.
- Les Stryx, cousins des Aériades et des Gryphes, un des peuples les plus détestés de Talislanta. Hommes-vautours, leur régime alimentaire à base de charogne suffit à inspirer le dégoût à tous les autres peuples, qu'ils ne considèrent d'ailleurs que comme de futurs repas.
- Les Urs qui ressemblent aux orcs des autres univers médiévaux-fantastiques : sauvages, violents et cruels. Leurs clans vivent dans un perpétuel affrontement fratricide pour la suprématie.

La troisième partie, "Compétences d'origine et matériel" (5 pages), décrit les groupes de compétences pour chacun des peuples, les Vocations et ordres accessibles, obligatoires ou interdits, ainsi que des exemples de noms. Ces origines sont accessibles aux personnages natifs du peuple, mais aussi la plupart du temps à quiconque possède l'avantage "Culture d'adoption" (décrit dans le livre de base. Chaque origine définit aussi le "trousseau", c'est-à-dire l'équipement de départ, du personnage.

La quatrième partie, "Objets typiques" (2,5 pages), présente les caractéristiques techniques, accompagnées d'illustrations, de certains objets propres à chacun des peuples : le Duar (harpon) des Gryphes, la Goélette des glaces (navire Mirin), l'icône idolâtre et la massue des Urs, le tamar des Arianes qui est un globe mémoriel élémentaire.

La dernière page contient la table des matières et les crédits

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.