Contenu | Menu | Recherche

Fully loaded, safety off. This here’s a recipe for unpleasantness

Tombeau des Rêves (Le)

.

Références

  • Gamme : Symbaroum
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : AKA Games
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2016
  • EAN/ISBN : 978-23-70700-38-4
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 44 pages en couleurs.

Description

Le Tombeau des Rêves (Döda drömmars grav) est le troisième et dernier volet des Chroniques de la Couronne de Cuivre (Kopparkronan). Il fait suite à La Terre Promise du livre de base et La Marque de la Bête tout en étant jouable indépendamment de ces derniers.

Après une page de garde, table des matière et crédits, une Introduction (4 pages) donne les tenants et aboutissants de l’intrigue à l’attention du Meneur de Jeu.

S’ensuit un Panorama de 29 pages qui constitue l’intégralité du scénario. Dans ce dernier, les personnages devront percer les secrets d’un tombeau symbarien dont la profanation passée a engendré les événements des deux premiers volets. Malheureusement, les lieux et le pouvoir qui y réside aura déjà attiré bien des convoitises, y compris celles d’antagonistes surnaturels. 

Le supplément se termine sur 9 pages d’annexes comprenant quelques artefacts, nouveaux traits et élixirs liés au scénario ainsi qu’une carte et un extrait du journal d’un PNJ.

Cette fiche a été rédigée le 10 février 2017.  Dernière mise à jour le 15 mars 2017.

Critiques

Lotin  

1.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?
Probablement pendant le financement participatif mais je ne me suis pas attardé sur les détails des petits livrets supplémentaires débloqués au fur et à mesure de l’avancée de l’opération.

2.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?
Le livret fait partie du pack auquel j’ai souscrit donc je n’ai pas eu à trop me poser la question.

3.) Vous pensiez trouver quoi ?
Un scénario, cf. plus haut (2).

4.) Vous avez trouvé quoi ?
Un petit livret de 45 pages (couverture inclue) à la couverture souple épaisse et glacée qui rend bien classieux. Ritournelle habituelle pour l’illustration de couverture, c’est beau et ça fait le boulot. 

Le Tombeau des Rêves est le troisième et dernier volet de la mini campagne de la Couronne de Cuivre. Celle-ci est, avec le lieu où elle a été découverte, le point commun entre les trois scénarios. Après une petit balade d’Albérétor à la nouvelle Ambria (découverte, présentation), une petite enquête urbaine (on réfléchit un peu), nous avons là une expédition/opération de sauvetage en plein Davokar (on meule des rotules et on casse des nez). Comme d’habitude, les accroches proposées ne sont pas très satisfaisantes si les personnages n’ont pas connu les deux épisodes précédents. À noter que les auteurs indiquent que le scénario est jouable sans avoir fait les deux premiers chapitres. Oui éventuellement, mais soyons honnêtes n’importe quel personnage de sensé s’enfuira avant la fin s’il n’a pas une bonne raison de continuer (ce qu’offre le final du chapitre précédent) tant l’opposition est impressionnante.

Ainsi les personnages se retrouvent à rejoindre le Tombeau des Rêves, d’où a été extraite la Couronne de Cuivre, une grosse expédition de l’Ordo Magica s’y est aventurée et ne donne plus de nouvelles. Le chemin le plus simple est de remonter le cours de la rivière Malgomor (et paf c’est l’occasion de recaser la rencontre fluviatile présentée dans le pack de l’aventurier). Une fois sur place, l’expédition se transformera en enquête/mission de sauvetage. Entre négociations (plus ou moins aggressives) avec une tribu de gobelin fraichement sortie du monde inférieur, exploration d’une ruine symbarienne, pièges à éviter, opposition très costaude, les personnages auront fort à faire. En plus des enjeux personnels conduisant les personnages à explorer ces ruines (si l’un d’eux est corrompu par la Couronne de Cuivre par exemple), une lutte se trame entre trois entités surpuissantes voulant accéder à l’eau vile, un artefact puissant et caché dans la tombe. Si l’une de ces menaces n’interviendra qu’à la toute fin (mais dont la présence se fera sentir tout du long), une autre est tapie et prête à se délecter des personnages, la troisième reste la plus accessible et peut apporter son aide au groupe (avec des gros mouais bof quand même). Un meneur aura les outils clefs en main pour massacrer le groupe de personnages sans trop de difficulté, et même à plusieurs reprises si besoin. Quelques détails font artificiels (la salle aux trésors avec ses artefacts qui peuvent altérer l’équilibre du groupe) par exemple, et d’autres bâclés, comme les cultistes.

A noter la présence en fin de livret des aides de jeu tout couleur et de plans ainsi que de nouveaux traits et objets.

Le scénario me semble très sympa (soit en le remaniant en termes de difficulté soit avec des personnages expérimentés et un groupe équilibré, voir optimisé). Ce scénario est donc orienté action et exploration, qui plus est, avec un peu d’effort de mise en scène, l’ambiance peut être terrible autour de la table.

Je conseillerai à un MJ voulant faire jouer les trois épisodes de tous les lire avant de se lancer dans le premier de manière à combler les trous des épisodes précédents avec les informations disponibles dans les scénarios suivants. De plus, certains pnj pourront être amenés à intervenir dans les scénarios suivants. Dommage qu’il n’y ait aucune indication d’un niveau de puissance conseillé pour le groupe (ce que je n’ai trouvé que dans un seul des scénarios publiés). Je regrette aussi que ces trois actes de ce qui formerait un gros scénario ne fassent pas partie du livre de base. Ce chapitre est jouable en quelques heures et le tout doit être faisable en une très grosse séance.

Petit détail : des illustrations sont recyclées, celle de Xanatha notamment.

J’ai pu constater au fur et à mesure de ma lecture de la gamme que de temps à autres des secrets ou informations sur l’univers sont distillés au fil des pages. Je vois déjà l’utilité d’un document les réunissant tout comme une synthèse des traits, talents et objets éparpillés un peu partout.

5.) Allez-vous vous en servir ?
Oui très probablement. L’acte deux et trois remontent grandement la qualité et l’attrait du premier (dommage c’est celui-là qui sert d’échantillon). Je me vois bien proposer une grosse séance : début d’aprèm orientée vers la création des personnages et du groupe, premier chapitre pour aborder les règles, séances de questions-réponses pour les clarifier pendant le goûter gâteaux-pschit orange, deuxième chapitre avec le gros cliffhanger possible de la fin, pause miam (histoire de prendre la température du groupe et voir ce qu’ils en ont retiré) et soirée consacrée au troisième et dernier acte.

6.) En conseilleriez-vous l'achat ?
Je ne suis pas certain d’être en position de conseiller quiconque pour un achat de ce genre, je ne connais pas vos goûts après tout. Il est dans des packs. À 15 euros, prix de vente conseillé, pour une quarantaine de pages, c’est tout de même un peu cher à mon goût. Débourser le prix du livre de base et 2x15 euros pour avoir la complète, c’est, pour le moins, excessif, et c'est ce qui lui fait perdre un point sur la note finale.

Critique écrite en mai 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :
  • Traductions :