Contenu | Menu | Recherche

Nous servons le jdr et c'est notre joie

Starfall

.

Références

  • Gamme : Star Wars D6
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : West End Games (WEG)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1989
  • EAN/ISBN : 0-87431-105-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 40 pages à couverture souple avec carte en couleur et pions cartonnés

Description

Dans ce scénario catastrophe les personnages, partis accompagner l'architecte naval Wallex Blissex à la recherche de sa fille malade, se retrouvent prisonniers à bord d'un destroyer stellaire de classe Victoire.

Les PJ vont donc devoir tenter de s'échapper, alors que leur prison volante subit l'attaque d'une flotte de vaisseaux non identifiés. Le temps sera compté pour quitter le destroyer stellaire à moitié détruit. De nombreux plans sont fournis pour aider le travail du MJ, ainsi que des pions pour la bataille de TR-TT finale.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 6 avril 2010.

Critiques

Flawn  

J'ai un avis mitigé concernant "Starfall"...

En effet, sa trame n'est en rien originale et certaines scènes proposées sont parfois tirées par les cheveux ou d'inspiration assez mauvaise. On a quelque peu l'impression que les auteurs ont basé tout le plaisir de jeu sur l'idée "séduisante" d'être dans l'un de ces immenses vaisseaux de l'Empire, mythes de la saga, et qu'ils se sont donc contentés du strict minimum en terme d'intérêt scénaristique.

En résumé, les joueurs sont invités à parcourir un destroyer stellaire endommagé par une attaque rebelle, afin de trouver un moyen de s'échapper avant que le vaisseau n'explose. Exploration, fusillade, programmation d'ordinateur, exploration, fusillade, programmation, etc... C'est assez maigre, vous en conviendrez...

D'autant que l'introduction au scénar est vraiment limite : les rebelles passent pour des naïfs accomplis, ne laissant guère aux joueurs la possibilité d'être maîtres de leur destin, ce qui peut être Ô combien frustrant pour eux. En effet, la première scène de l'aventure présente directement les PJ prisonniers dans une cellule suite à un traquenard gros comme une maison dans lequel ils sont censés être tombés allègrement, sans en avoir eu le choix. Un conseil, évitez ce genre de lancement de séance.

Bon, mais alors comment ai-je pu attribuer une note de 3 à ce scénario après toutes ces remarques plutôt négatives ? Tout d'abord, et c'est tout de même un élément positif majeur : les joueurs sont conquis par l'idée de "visiter" l'un de ces mythiques destroyers, fers de lance de la marine impériale. D'autant que quelques scènes proposées trouvent largement leur inspiration dans la ballade de Luke & Co sur l'Etoile Noire (Star Wars : Episode IV) : gouffre sans fond à franchir, courses-poursuites dans les couloirs avec une armée de soldats de choc aux trousses, fusillade dans un pont-hangar... Bref, c'est peu original mais efficace pour séduire vos joueurs et surtout leur offrir un contexte "visuel" aisément assimilable.

Par ailleurs, si vous n'êtes pas avare d'efforts, il y a matière à rendre l'aventure plus palpitante. Rien qu'en retravaillant l'introduction par exemple : faites vivre à vos joueurs une façon plus glorieuse d'entrer dans le scénario !

Et en ce sens, je rejoins les critiques formulées par mes collègues MJ : ce scénario peut parfaitement s'intégrer à une autre aventure dans laquelle les joueurs se retrouvent (volontairement ou non de la part du maître de jeu) captifs d'un destroyer. Ca évitera au MJ d'être pris de court, et bluffera les joueurs qui ne s'attendront probablement pas à ce que cet "apparent faux-pas" soit si bien mis en scène.

Enfin, diversifiez l'action au sein du destroyer, en concoctant à vos PJ quelques scènes supplémentaires dignes d'intérêt, et proposant autre chose que du blaster ou de la programmation... Variez les plaisirs ! Cela sera d'autant plus agréable pour vos joueurs... et pour vous.

En résumé donc : un scénario assez banal, mais qui aura le mérite de proposer un contexte séduisant à vos joueurs et qui pourra gagner en intérêt avec un peu de travail de la part du MJ motivé que vous êtes.

Deux dernières choses à signaler : deux des personnages non-joueurs de cette aventure apparaissent également dans le scénario "Crisis on Cloud City" (existe en français sous le nom "Crise dans la Cité des Nuages"), il s'agit de Blissex et de sa fille. La logique voudrait, je pense, que "Starfall" soit joué antérieurement à "Crisis..." d'un point de vue chronologique, mais cela n'est en rien une obligation.

Par ailleurs, sachez que "Starfall" existe en version française sous le nom "Pluie d'Etoiles", ce qui a son intérêt si vous ne maîtrisez pas vraiment l'anglais. Dans le cas contraire, préférez "Starfall" à sa jumelle française car le livret est plus agréable à feuilleter en terme de qualité des illustrations et de mise en page.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :