Contenu | Menu | Recherche

Salut, et merci pour le jdr

Gentlemen's Agreement

.

Références

  • Gamme : Spycraft
  • Sous-gamme : Spycraft d20
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Alderac Entertainment Group (AEG)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2002
  • EAN/ISBN : 1-887953-67-1
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en noir et blanc à couverture souple - 96 pages

Description

Cette saison complète pour Spycraft est composée de quatre aventures. Une saison, dans le jargon de Spycraft, est une campagne en plusieurs épisodes mettant les joueurs aux prises avec un ennemi unique, sous la forme d'une organisation criminelle, qu'ils découvriront peu à peu lors du déroulement de l'intrigue.

Pour tous les éléments techniques de la saison (PNJs, facteurs de difficultés, etc.), trois versions sont fournies, ce qui permet de faire jouer la campagne à des personnages de niveau 1 à 20 tout en gardant un niveau de difficulté générale adapté au niveau du groupe. L'introduction de la saison propose également des idées pour lier les éventuels backgrounds achetés par les joueurs lors de leur création à l'intrigue générale de la campagne.

Gentlemen's Agreement contient de nombreuses cartes des lieux visités par les personnages. Ces cartes sont quadrillées de façon à rendre leur utilisation lors des combats plus facile. Quelques nouvelles règles, comme celles sur les volcans sont aussi incluses.

Joueurs, passez votre chemin.

L'organisation que combattent les joueurs lors de la saison se nomme le Conseil (the Board). Elle est composée de milliardaires désoeuvrés qui, pour se distraire, cherchent à pousser le monde au bord de la destruction et du chaos, avant de faire machine arrière et de sauver l'humanité. Les membres du Conseil cherchent donc à pousser le monde toujours plus près du point de non retour, avant de se féliciter mutuellement d'avoir évité le pire.

Ring of Fire
Ce premier scénario opposera les joueurs à Errol Richter, un nouveau membre du Conseil, qui cherche à déclencher l'éruption simultanée de tous les volcans qui entourent le Pacifique.

The Bull and the Bear
Le second scénario entraînera les personnages sur les traces de Pluto Crassus qui cherche à déstabiliser le système boursier mondial. A cette occasion, les joueurs en apprendront plus sur le Conseil et le grand jeu auquel ses membres se livrent.

The Cold Days
Le troisième module est un flash-back durant les années 60 (les joueurs n'ont qu'à garder leur personnage en en changeant temporairement le nom ou utiliser les personnages prétirés fournis à cet effet) pendant lequel les joueurs devront désamorcer la crise des missiles de Cuba initiée par le chef du Conseil lui-même, Nero Kingsley.

End Game
Le dernier scénario opposera, de nos jours, les joueurs au chef du Conseil. Celui-ci, mourant, a décidé de pousser une dernière fois le monde vers la ruine sans toutefois prévoir de le sauver, emportant l'humanité avec lui dans la tombe.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Dracolys  

Cette campagne est probablement l'un des plus mauvais supplément pour le jeu Spycraft. Première déception, elle se déroule dans un univers neutre et elle n'est nullement connectée à Shadowforce Archer. Quelques conseils sont donnés pour l'insérer malgré tout dans cet contexte mais je reste convaincu qu'un travail considérable serait nécessaire pour alors maintenir un semblant de cohérence...

L'idée de base, un groupe de billionnaires qui font basculer le monde vers la catastrophe et le sauvent ensuite par jeu, peut paraître assez ridicule, mais respecte une certaine logique 'bondienne' tout en étant un poil originale. Ceci dit, ce concept de base reste assez limité et n'est pas très développé dans la campagne.

Par ailleurs, la trame de la campagne reste aussi assez orientée 'action' et on auraît certainement aimé un peu plus d'infiltration, d'interactions avec les PNJ et de mystère. Point positif, l'un des scénarios de déroule dans les années 60, ce qui est une idée assez intéressante, mais qui reste assez mal exploitée dans la campagne et qui réduit d'autant la campagne 'dans le présent'.

Bref, cette campagne est assez loin d'une campagne riche, variée et utilisant les éléments de Shadowforce Archer que l'on pouvait espérer. Un achat vraiment pas indispensable, donc, sauf pour un maître de jeu prêt à réécrire une bonne partie de la trame.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques