Contenu | Menu | Recherche

L'Ordinateur est votre ami

Sins of the Father

Références

Thème(s) : Contemporain Fantastique

  • Ouvrages référencés : 2
  • Nombre de critiques : 0
  • Moyenne des critiques : 0

Description

Sins of the Father vous propose d'incarner des humains qui font partie d'une lignée issue d'un individu qui a vendu son âme à un Sombre Seigneur afin de profiter et satisfaire son péché originel pleinement ici-bas, sur Terre. Son pacte implique directement ses héritiers et leurs âmes. L'enjeu principal des personnages et de rendre nulle sa dette et sortir de ce pacte.

Le jeu utilise un paquet de 54 cartes ordinaires par joueur, chaque joueur dispose d'une pioche et le Maître des Âmes (Soul Master) de 2 pioches. Les cartes sont mélangées au début du jeu, puis, au prix d'une dette auprès du MA, le joueur à la possibilité de rebattre sa pioche avec sa défausse. Le test d'une compétence se fait en comparant la valeur des cartes tirées par le Maître des Âmes et le joueur. La difficulté de l'action détermine le nombre de carte tirées par le MA, et le niveau de la compétence du personnage détermine le nombre de cartes tirées par le joueur. Celui qui a la carte la plus élevée réussit. Les jokers induisent des effets spécifiques de réussites ou échecs critiques, plus ou moins graves selon la couleur de la carte. Il est aussi possible de mettre en place des série de tests : comme des situations qui s'enchaînent et devant les difficultés qui apparaissent, le choix parmi les cartes tirées par le joueur.

Dans le cas d'un conflit entre 2 personnages (joueur ou non), le choix de la compétence utilisée pour chacun est validé par le MA, les cartes sont tirées de la même manière que pour une test de compétence. Celui qui perd voit sa compétence "blessée", et tire donc une ou plusieurs cartes de moins lors de tests. Si l'opposant sort un As ou bien subit autant de blessures que son score de compétence, ou alors s'il décide d'échouer, on considère le personnage comme éliminé. Être éliminé ne veut pas dire obligatoirement mort : on peut être abasourdi lors d'une joute orale par exemple. Comme lors des tests de compétences, l'apparition de Jokers a des conséquences particulières, avec une variation selon la couleurs, le noir étant une mauvaise conclusion pour les 2 opposants.

Il est possible pour un personnage de récupérer de ses blessures ou même d'éviter de se retrouver au tapis en sacrifiant plus ou moins de cartes de sa pioche vers sa défausse. Profiter des périodes de repos entre les missions permet là aussi de récupérer de blessures reçues (une période de repos entre chaque mission).

Si le joueur arrive au bout de sa pioche de carte il est "épuisé", à cours d'options… Il peut continuer éventuellement en contractant une nouvelle dette auprès de son Sombre Seigneur et ainsi récupérer une nouvelle pioche…

La création des personnages est dans la suite logique de ces mécaniques. Six étapes clés sont déroulées pour le créer.

  1. Péché originel : Le péché qui va le définir le plus, tiré au hasard des cartes. Ou bien alors, la Paresse. Chaque péché est lié à un Don qui est alors accordé au personnage. Un encadré permet de relier chaque péché à une vertu. Cela a un impact sur la résolution de jets de compétences.
  2. Traits et Liens : Les traits définissent plus précisément la personnalité du personnage. Les 4 cartes tirées au hasard déterminent via un tableau les Traitsn lesquels déterminent alors les Liens en utilisant la couleur des cartes tirées. Chaos, Ténèbres, Influence et Passion vont orienter le roleplay du personnage et agissent comme des augmentations pour la couleur de carte correspondante.
  3. Relations de départ : Chaque personnage a 4 relations, deux relations avec deux personnages-joueurs et deux avec des PNJ qui seront définis par le joueur. Les cartes tirées déterminent la relation et son type dont les descriptions sont fournies, par son score et sa couleur.
  4. Choix des compétences : Les 10 compétences ont des scores sur une échelle de 1 à 3, la règle pour la création est donnée et les descriptions des 10 compétences ensuite.
  5. Dettes et dons du péché : Tout nouveau personnage commence avec 2 Dettes : celle héritée et celle accumulée au cours de sa vie. Il est possible de choisir des pouvoirs supplémentaires en échange de dettes additionnelles à concurrence de 5. Un rappel sur les conditions d'augmentation de la dette en partie et les conditions pour effacer une dette ainsi que le comportement du Sombre Seigneur en cas dette nulle. Pour chaque péché, 3 Dons sont décrits sur 5 pages avec leurs règles d'utilisation.
  6. Qui est le Sombre Seigneur ? Les cartes tirées permettent de répondre aux questions suivantes :  À quoi ressemble-t-il ?, comment il communique ?, quel genre de sacrifice exige-t-il? Et quel est son objectif ultime ?

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Sins of the Father
première édition
Livre de basemars 2020Barbu Inc.Papier
Sins of the Father
première édition
Livre de basejanvier 2016Third Eye GamesPapier et Electronique

Cette fiche a été rédigée le 13 avril 2020.  Dernière mise à jour le 27 avril 2020.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...